publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Source RESIP-BCB
Dernière mise à jour:
07/04/2016

MINIRIN 0,1 mg/mL

Médicament soumis à prescription médicale

Médicament générique du Classe thérapeutique: Endocrinologie
principes actifs: Desmopressine
laboratoire: Ferring Sas

Solution pour administration endonasale
Flacon de 2,5 ml
Toutes les formes
19,00€* (remboursé à 65%)
*hors honoraires fixés par l'État, prix réel estimé 19,82 €

Indication

· Traitement du diabète insipide d'origine centrale pitresso-sensible.

· Etude du pouvoir de concentration du rein.

Posologie MINIRIN 0,1 mg/mL Solution pour administration endonasale Flacon de 2,5 ml

Administration endonasale.

La quantité minimale délivrée par la solution endonasale est de 0,05 ml correspondant à une dose de 5 microgrammes.

La posologie sera déterminée individuellement pour chaque patient en fonction de l'efficacité obtenue et de la tolérance au traitement (effets indésirables).

Posologie

Diabète insipide d'origine centrale pitresso-sensible:

La posologie doit être ajustée individuellement.

Les posologies usuelles sont:

Chez le nourrisson: 0,5 à 1 µg, soit 0,05 à 0,1 ml avec une solution diluée au 1/10e,

Chez l'enfant: 5 à 10 µg, soit 0,05 ml à 0,1 ml, 1 à 2 fois par jour,

Chez l'adulte: 10 à 20 µg, soit 0,1 à 0,2 ml, 1 à 2 fois par jour,

Le matin et si nécessaire au moment du coucher.

L'adaptation posologique sera progressive en respectant un délai suffisant entre chaque palier posologique.

Etude du pouvoir de concentration du rein

· 10 µg soit 0,1 ml si le poids est inférieur à 10 kg,

· 20 µg soit 0,2 ml si le poids est compris entre 10 et 30 kg,

· 30 µg soit 0,3 ml si le poids est compris entre 30 et 50 kg,

· 40 µg soit 0,4 ml si le poids est supérieur à 50 kg.

Chez le nouveau-né, la posologie peut être inférieure à 10 µg.

L'apport de liquide doit être limité pendant les 12 premières heures suivant l'administration du médicament. Il doit notamment être réduit de 50 % chez les enfants de moins de 5 ans et chez les patients présentant des troubles cardiaques ou une hypertension artérielle.

Mode d'administration

Un traitement par la desmopressine nécessite une adaptation des apports de liquides (voir rubrique Mises en garde spéciales et précautions d'emploi).

En effet, la desmopressine entraîne une réabsorption hydrique au niveau rénal avec pour conséquence une rétention hydrique. En cas de signes ou symptômes évocateurs d'une intoxication par l'eau (céphalées, nausées, vomissements, anorexie, augmentation rapide du poids corporel, état confusionnel et convulsions dans les cas sévères) ou de signes biologiques (hyponatrémie et hypo-osmolalité), le traitement doit être interrompu. Si le traitement est repris, la restriction hydrique doit être plus stricte (voir rubrique Mises en garde spéciales et précautions d'emploi).

Sujet âgé de plus de 65 ans: la desmopressine doit être administrée avec prudence et sa posologie initiale doit être réduite si nécessaire.

Enfant de moins de 2 ans: l'administration de desmopressine doit être prudente et progressive en raison d'une susceptibilité particulière vis-à-vis de la desmopressine.

Contre indications

· Hypersensibilité à la desmopressine ou l'un des excipients.

· Insuffisance cardiaque.

· Etat pathologique nécessitant un traitement par les diurétiques.

· Insuffisance rénale modérée ou sévère (taux de filtration glomérulaire < 50 ml/min).

· Hyponatrémie.

· Syndrome de sécrétion inappropriée d'hormone anti-diurétique.

· Polydypsie ou potomanie (avec production d'urine excédant 40 ml/kg/24h).

· Patients dans l'incapacité d'utiliser le dispositif: troubles cognitifs sévères, démence, maladie neurologique.

Effets indésirables Minirin

Le traitement sans adaptation concomitante de l'ingestion de liquide, peut entraîner une intoxication par l'eau avec hyponatrémie, il faut y penser devant la survenue de symptômes d'alarme (céphalées, nausées, vomissements, anorexie, prise de poids rapide, état confusionnel et, dans les cas sévères, convulsions).

Effets indésirables fréquents (> 1/100, < 1/10) :

· céphalées,

· douleurs abdominales,

· nausées,

· congestion nasale.

Effet indésirable très rare (< 1/10 000) : intoxication par l'eau avec hyponatrémie.

Les cas d'intoxication par l'eau avec hyponatrémie surviennent le plus souvent en début de traitement, lors d'une augmentation de la posologie, ou lors d'un changement de la voie d'administration.

Des données après commercialisation de MINIRIN ont rapporté de rares cas de perturbations émotionnelles chez l'enfant, des cas isolés de réactions cutanées allergiques et des réactions allergiques générales plus sévères.

En raison de la présence de chlorobutanol, il existe un risque de réactions allergiques dues à une hypersensibilité au conservateur.



publicité