publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Source RESIP-BCB
Dernière mise à jour:
07/04/2016

MOXONIDINE BIOGARAN 0,4 mg

Médicament soumis à prescription médicale

Médicament générique du Physiotens
Classe thérapeutique: Cardiologie et angéiologie
principes actifs: Moxonidine
laboratoire: Biogaran

Comprimé pelliculé
Boîte de 30
Toutes les formes
7,96€* (remboursé à 65%)
*hors honoraires fixés par l'État, prix réel estimé 8,78 €
Tous les génériques

Précautions d'emploi

- Ne jamais interrompre brutalement le traitement, mais diminuer progressivement la posologie.
- Comme pour tous les antihypertenseurs, chez les malades présentant des antécédents cardiovasculaires (insuffisance cardiaque sévère, insuffisance coronarienne sévère ou angor instable, claudication intermittente, maladie de Raynaud, bloc auriculoventriculaire du 2ème ou 3ème degré, maladie du sinus ou dysfonctionnement sinusal, bradycardie sévère), l'administration de la moxonidine se fera sous surveillance médicale régulière.
- Les patients présentant une insuffisance rénale sévère (filtration glomérulaire comprise entre 15 et 30 ml/min) doivent être étroitement surveillés, notamment en début et au cours du traitement.
- En l'absence d'expérience clinique documentée, la moxonidine est déconseillée dans les cas suivants :
. enfants de moins de 16 ans,
. antécédents d'oedème angioneurotique,
. maladie de Parkinson,
. manifestations épileptiques,
. glaucome.
- En raison de la présence de lactose, ce médicament est contre-indiqué en cas de galactosémie congénitale, de syndrome de malabsorption du glucose et du galactose ou de déficit en lactase.

Interactions avec d'autres médicaments

ASSOCIATION DECONSEILLEE :
Alcool :
Majoration par l'alcool de l'effet sédatif de ces substances. L'altération de la vigilance peut rendre dangereuses la conduite de véhicules et l'utilisation de machines. Eviter la prise de boissons alcoolisées et de médicaments contenant de l'alcool.
ASSOCIATION FAISANT L'OBJET DE PRECAUTIONS D'EMPLOI :
Baclofène :
Majoration de l'effet antihypertenseur ; surveillance de la pression artérielle et adaptation de la posologie si nécessaire.
ASSOCIATIONS A PRENDRE EN COMPTE :
- Amifostine :
Majoration de l'effet antihypertenseur.
- AINS :
Par extrapolation à partir de l'indométacine, réduction de l'effet antihypertenseur par inhibition des prostaglandines vasodilatatrices et rétention hydrosodée.
- Corticoïdes, tétracosactide (voie générale) (sauf hydrocortisone employée comme traitement substitutif dans la maladie d'Addison) :
Diminution de l'effet antihypertenseur (rétention hydrosodée).
- Neuroleptiques, antidépresseurs imipraminiques :
Effet antihypertenseur et risque d'hypotension orthostatique majoré (effet additif).
L'administration concomitante d'autres produits antihypertenseurs renforce l'effet antihypertenseur de la moxonidine.
- Autres dépresseurs du SNC : dérivés morphiniques (analgésiques, antitussifs et traitements de substitution), benzodiazépines, anxiolytiques autres que benzodiazépines, carbamates, captodiame, étifoxine, hypnotiques, neuroleptiques, antihistaminiques H1 sédatifs, antidépresseurs sédatifs, baclofène, thalidomide.
Majoration de la dépression centrale. L'altération de la vigilance peut rendre dangereuses la conduite de véhicules et l'utilisation de machines.

Grossesse et allaitement

Grossesse :
Il n'y a pas de données fiables de tératogenèse chez l'animal.
En clinique, il n'existe pas actuellement de données suffisamment pertinentes pour évaluer un éventuel effet malformatif ou foetotoxique de la moxonidine lorsqu'elle est administrée pendant la grossesse.
En conséquence, l'utilisation de la moxonidine est déconseillée pendant la grossesse.
Allaitement :
En l'absence de données sur le passage dans le lait de ce médicament, l'allaitement est déconseillé.

Effet sur la conduite de véhicules

- Les études comparatives n'ont pas montré d'effet de la moxonidine sur la vigilance aux doses thérapeutiques ; cependant, comme pour tous les antihypertenseurs, en raison des variations individuelles de réponse, il convient d'attirer l'attention des conducteurs de véhicules et des utilisateurs de machines sur la possibilité de somnolence.
- Il convient également d'attirer l'attention des conducteurs en cas de dépassement des doses thérapeutiques ou d'association à des médications susceptibles de diminuer la vigilance.

Comment ça marche ?

- Chez l'homme, 90% environ d'une dose orale de moxonidine sont absorbés. La moxonidine ne subit pas d'effet de premier passage hépatique et sa biodisponibilité est de 88%. Il n'y a pas d'influence de la prise d'aliments.
- La moxonidine est métabolisée à 10-20%, principalement en 4,5 déshydromoxonidine et en dérivé aminométhanamidine par ouverture du cycle imidazole (l'effet antihypertenseur de la 4,5 déshydromoxonidine représente chez l'animal 1/10ème de celui de la moxonidine, celui du dérivé de l'aminométhanamidine, moins de 1/100ème).
- Les taux plasmatiques maximum sont atteints 30 à 180 min après la prise.
- La liaison aux protéines plasmatiques est de 7% seulement (volume de distribution : Vd = 1,8 +/- 0,4 L/kg).
- La moxonidine et ses métabolites sont éliminés en quasi-totalité par voie rénale. Plus de 90% de la dose sont éliminés par les reins dans les premières 24 heures suivant l'administration, alors que 1% seulement est éliminé par les fèces. L'excrétion rénale totale de la moxonidine sous forme inchangée est d'environ 50 à 75%.
- La demi-vie moyenne d'élimination plasmatique est de 2,2-2,3 heures, la demi-vie d'élimination rénale de 2,6-2,8 heures.
- En cas d'insuffisance rénale modérée (filtration glomérulaire = 30-60 ml/min), l'aire sous la courbe augmente de 85% et la clairance diminue à 52%.

Moxonidine Biogaran existe aussi sous ces formes

Moxonidine Biogaran

Voir aussi les génériques de Physiotens

Moxonidine Mylan

Moxonidine Mylan

Moxonidine Ratiopharm

Moxonidine Teva Sante

Moxonidine EG

Moxonidine Teva

Moxonidine Biogaran



publicité