publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Source RESIP-BCB
Dernière mise à jour:
07/04/2016

MYOCET 50 mg

Médicament soumis à prescription médicale

Médicament générique du Classe thérapeutique: Cancérologie et hématologie
principes actifs: Doxorubicine liposomale
laboratoire: Cephalon Europe

Poudre et prémélanges pour sol à diluer pour disp. liposomale pour perf IV
Boîte de 2 Ensembles de 3 flacons de 50 mg
Toutes les formes

Indication

Myocet, en association au cyclophosphamide, est indiqué dans le traitement du cancer du sein métastatique de la femme, en première ligne.

Posologie MYOCET 50 mg Poudre et prémélanges pour sol à diluer pour disp. liposomale pour perf IV Boîte de 2 Ensembles de 3 flacons de 50 mg

L'utilisation de Myocet est réservée à des services spécialisés dans l'administration d'une chimiothérapie cytotoxique ; il ne doit être administré que sous le contrôle d'un médecin expérimenté dans l'utilisation de la chimiothérapie.
Posologie :
Lorsque Myocet est administré en association au cyclophosphamide (600 mg/m²), la dose initiale de Myocet recommandée est de 60 à 75 mg/m² toutes les trois semaines.
Administration :
- Myocet doit être reconstitué puis dilué avant administration (voir rubrique instructions pour l'utilisation, la manipulation et l'élimination). Une concentration finale comprise entre 0,4 et 1,2 mg/ml de doxorubicine HCl est nécessaire. Myocet est administré par perfusion intraveineuse d'1 heure.
- Myocet ne doit pas être administré par voie intramusculaire ou sous-cutanée ni injecté en bolus.
- Enfants :
La tolérance et l'efficacité de Myocet n'ont pas encore été évaluées chez l'enfant (moins de 18 ans).
- Personnes âgées :
La tolérance et l'efficacité de Myocet ont été évaluées chez 61 patients, souffrant d'un cancer du sein métastatique et âgés de 65 ans et plus. Les données des essais cliniques randomisés contrôlés indiquent que l'efficacité et la tolérance cardiaque de Myocet dans cette population ont été comparables à celles observées chez des patients de moins de 65 ans.
- Utilisation chez les patients présentant une insuffisance hépatique :
. Comme le métabolisme et l'excrétion de la doxorubicine ont lieu principalement par voie hépatobiliaire, il convient d'évaluer la fonction hépatobiliaire avant et pendant le traitement par Myocet.
. Sur la base des données limitées concernant les patientes présentant des métastases hépatiques, il est recommandé de réduire la dose initiale de Myocet conformément au tableau suivant :
Tests fonctionnels hépatiques : Dose.
. Bilirubine < LSN et taux ASAT normal : Dose standard de 60 à 75 mg/m².
. Bilirubine < LSN et taux ASAT élevé : Envisager diminution de dose de 25%.
. Bilirubine > LSN mais < 50 µmol/L : Diminution de dose de 50%.
. Bilirubine > 50 µmol/L : Diminution de dose de 75%.
. Si possible, Myocet sera évité chez les patientes dont la bilirubine est > 50 µmol/L, la recommandation étant principalement fondée sur des extrapolations.
. Pour les réductions posologiques dues à d'autres toxicités, voir rubrique mises en garde et précautions d'emploi.
- Utilisation chez les patients présentant une insuffisance rénale :
La doxorubicine est en grande partie métabolisée par le foie et excrétée par la bile. Par conséquent, une modification de la dose n'est pas nécessaire pour les patients présentant une insuffisance rénale.

Contre indications

- Hypersensibilité à la substance active, aux pré-mélanges ou à l'un des excipients.
- Grossesse et allaitement : en raison des propriétés cytotoxiques, mutagènes et tératogènes connues de la doxorubicine, Myocet ne doit pas être administré au cours de la grossesse ou ne doit être utilisé qu'en cas de nécessité clairement établie. Les femmes en âge de procréer doivent utiliser un moyen de contraception efficace au cours du traitement avec Myocet et au cours des 6 mois suivant l'interruption du traitement. Les femmes prenant Myocet ne doivent pas allaiter.
- Myocet ne doit pas être administré par voie intramusculaire ou sous-cutanée.

Effets indésirables Myocet

PROGRAMME CLINIQUE :
Les données relatives aux effets indésirables du médicament (Adverse drug reactions - ADR) provenant de 323 patientes atteintes d'un cancer du sein métastatique participant à trois essais randomisés de phase III avec Myocet administré seul et en association au cyclophosphamide (CPA) sont indiquées dans le tableau 1 sous forme de données regroupées. Pour chaque essai, les cycles de traitement étaient toutes les trois semaines et le G-CSF a été utilisé dans 38 à 56% des cycles.
TABLEAU 1 : Effets indésirables provenant des résultats totalisés de trois essais cliniques randomisés de Phase III avec Myocet administré seul et en association au cyclophosphamide (CPA). (n = 323) :
Effets indésirables(1,2) : Fréquence (en pourcentage).
- Infections et infestations :
. Infection :
Tous grades : 40%.
Grade > = 3 : 8%.
. Neutropénie fébrile(3) :
PN < 500 et fièvre > 38°C(3,4) : 11%.
PN > 500 et fièvre > 38°C(3,4) : 9%.
- Affections hématologiques et du système lymphatique :
. Neutropénie :
< 2000/µl : 94%.
< 500/µl : 64%.
< 500/µl pendant > = 7 jours : 6%.
. Thrombocytopénie :
< 100000/µl : 62%.
< 20000/µl : 7%.
. Anémie :
< 11 g/dl : 89%.
< 8 g/dl : 23%.
- Affections gastro-intestinales :
. Nausées/Vomissements :
Tous grades : 85%.
Grade > = 3 : 15%.
. Stomatite/Inflammation des muqueuses :
Tous grades : 44%.
Grade > = 3 : 6%.
. Diarrhée :
Tous grades : 26%.
Grade > = 3 : 2%.
- Affections de la peau et du tissu sous-cutané :
. Alopécie - importante : 86%.
. Toxicités liées à la peau (ex. rash, peau sèche) :
Tous grades : 11%.
Grade > = 3 : 0%.
- Troubles généraux et anomalies au site d'administration :
. Fatigue/Malaise/Asthénie :
Tous grades : 49%.
Grade > = 3 : 7%.
. Toxicité au point d'injection :
Tous grades : 7%.
Grade > = 3 : 0%.
(1)Incidence des effets indésirables considérés par l'investigateur comme possiblement reliés au médicament étudié, et issus des données groupées d'essais cliniques portant sur 323 patientes prenant le médicament.
(2)Tous les effets indésirables ont été classés en fonction de leur fréquence dans chaque classe d'organe.
(3)avec antibiotiques IV et/ou hospitalisation.
(4)nombre de polynucléaires neutrophiles (PN).
LES EFFETS INDESIRABLES SUIVANTS D'IMPORTANCE CLINIQUE, DE GRADE 3/4, AYANT UNE INCIDENCE < 5% ont également été observés dans des essais cliniques impliquant 948 patients présentant des tumeurs solides. Les patients atteints du SIDA ayant un sarcome de Kaposi n'ont pas été pris en compte.
Incidence inférieure à 5% (Grade 3 ou 4, possiblement, probablement ou certainement relié) :
- Infections et infestations : fièvre, zona, infection au point d'injection, septicémie.
- Affections hématologiques et du système lymphatique : leucopénie, lymphopénie, septicémie neutropénique, purpura.
- Affections du métabolisme et de la nutrition : anorexie, déshydratation, hypokaliémie, hyperglycémie.
- Affections psychiatriques : agitation.
- Affections du système nerveux : anomalies de la démarche, dysphonie, insomnie, somnolence.
- Affections cardiaques : arythmie, cardiomyopathie, insuffisance cardiaque congestive, épanchement péricardique.
- Affections vasculaires : bouffées de chaleur, hypotension.
- Affections respiratoires, thoraciques et médiastinales : douleurs thoraciques, dyspnée, épistaxis, hémoptysie, pharyngite, épanchement pleural, pneumopathie inflammatoire.
- Affections gastro-intestinales : constipation, ulcère gastrique, oesophagite.
- Affections hépatobiliaires : augmentation des transaminases hépatiques, augmentation des phosphatases alcalines, augmentation de la bilirubine sérique, ictère.
- Affections musculosquelettiques et systémiques : douleur dorsale, faiblesse musculaire, myalgie.
- Affections de la peau et du tissu sous-cutané : folliculite, affection des ongles, prurit.
- Affections du rein et des voies urinaires : cystite hémorragique, oligurie.
- Troubles généraux et anomalies au site d'administration : étourdissements, céphalées, réaction au point d'injection, douleur, frissons, perte de poids.
POST-COMMERCIALISATION :
Les effets indésirables pertinents rapportés depuis la commercialisation sont présentés au Tableau 2.
TABLEAU 2 : Effets indésirables rapportés depuis la commercialisation (résultats sur 4,5 ans) :
Affections hématologiques et du système lymphatique : Pancytopénie.



publicité