publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Source RESIP-BCB
Dernière mise à jour:
07/04/2016

NARATRIPTAN SANDOZ 2,5 mg

Médicament soumis à prescription médicale

Médicament générique du Classe thérapeutique: Neurologie-psychiatrie
principes actifs: Naratriptan
laboratoire: Sandoz

Comprimé pelliculé
Boîte de 6
Toutes les formes
10,41€* (remboursé à 65%)
*hors honoraires fixés par l'État, prix réel estimé 11,23 €
Tous les génériques

Indication

Traitement de la phase céphalalgique de la crise de migraine avec ou sans aura.

Posologie NARATRIPTAN SANDOZ 2,5 mg Comprimé pelliculé Boîte de 6

Le comprimé de naratriptan doit être pris aussi précocement que possible après le début d'une crise de céphalée migraineuse mais il est efficace lorsqu'il est pris à un stade ultérieur.

Le comprimé de naratriptan ne doit pas être utilisé en prophylaxie.

Le comprimé de naratriptan doit être avalé entier avec de l'eau.

Adulte (de 18 à 65 ans)

La dose recommandée de naratriptan est de un comprimé à 2,5 mg.

Si les symptômes de la migraine réapparaissent après une amélioration initiale, un deuxième comprimé peut être pris, à condition de respecter un intervalle d'au moins 4 heures entre les deux doses.

La dose totale ne doit pas dépasser 2 comprimés à 2,5 mg par 24 heures.

Si un patient n'est pas soulagé après la première dose de naratriptan, une seconde dose ne doit pas être prise lors de la même crise car aucun avantage n'a été démontré. Le naratriptan pourra être utilisé pour les crises de migraine suivantes.

Adolescent (de 12 à 17 ans)

Dans un essai clinique réalisé chez l'adolescent, une réponse très importante au placebo a été observée. L'efficacité du naratriptan dans cette population n'a pas été démontrée et son utilisation ne peut pas être recommandée.

Enfant (de moins de 12 ans)

L'utilisation de NARATRIPTAN SANDOZ chez les enfants de moins de 12 ans n'est pas recommandée en absence des données sur l'efficacité et la sécurité d'emploi.

Patient âgé (de plus de 65 ans)

La sécurité et l'efficacité du naratriptan chez les personnes de plus de 65 ans n'ont  pas été évaluées. Par conséquent, son utilisation chez cette catégorie de patients ne peut pas être recommandée.

Insuffisant rénal

La dose maximale journalière chez les patients ayant une insuffisance rénale légère ou modérée est de un comprimé à 2,5 mg. L'utilisation du naratriptan est contre-indiquée chez les patients atteints d'insuffisance rénale sévère (voir rubriques Contre-indications et Propriétés pharmacocinétiques).

Insuffisant hépatique

La dose maximale journalière chez les patients ayant une insuffisance hépatique légère ou modérée est de un comprimé à 2,5 mg. L'utilisation du naratriptan est contre-indiquée chez les patients atteints d'insuffisance hépatique sévère (voir rubriques Contre-indications et Propriétés pharmacocinétiques).

Contre indications

· Hypersensibilité au naratriptan ou à l'un des excipients.

· Pathologie vasculaire périphérique.

· Antécédents d'infarctus du myocarde, pathologie cardiaque ischémique, vasospasme coronarien, Angor de Prinzmetal, pathologie vasculaire périphérique, patients présentant des symptômes de pathologie cardiaque ischémique ou des signes compatibles avec une pathologie cardiaque ischémique.

· Antécédents d'accident vasculaire cérébral (AVC) ou d'accident ischémique transitoire (AIT).

· Hypertension artérielle modérée ou sévère, hypertension bénigne non contrôlée.

· Insuffisance rénale sévère (clairance de la créatinine < 15 ml/min) ou insuffisance hépatique sévère (Child-Pugh grade C).

· Administration concomitante au naratriptan, d'ergotamine, de dérivés de l'ergotamine (y compris le méthysergide), de tout autre triptan/agoniste des récepteurs à la 5-hydroxytryptamine (5HT1).

Effets indésirables Naratriptan Sandoz

Certains symptômes rapportés comme événements indésirables peuvent faire partie de la crise de migraine.

Les effets indésirables sont classés par fréquence, en utilisant la classification suivante: fréquents (> 1/100 - < 1/10), peu fréquents (> 1/1000 - < 1/100), rares (> 1/10000 - < 1/1000).

Système immunitaire

Rare : réactions anaphylactiques.

Système Nerveux

Fréquents : sensation de fourmillement, vertiges, étourdissements.

Ophtalmologiques

Peu fréquents : troubles visuels.

Système cardiaque

Peu fréquents: bradycardie, tachycardie, palpitations.

Très rares : vasospasme des artères coronaires, angine de poitrine, infarctus du myocarde.

Système vasculaire

Très rare : ischémie vasculaire périphérique

Système digestif

Fréquents : nausées, vomissements.

Rare : colite ischémique.

Peau et tissu sous-cutanée

Rare : rash, urticaire, prurit, oedème facial.

Système musculosquéletique et tissu conjonctif

Peu fréquents : sensations de lourdeur (habituellement transitoires, mais peuvent être intenses et intéresser n'importe quelle partie du corps, y compris la poitrine et la gorge).

Troubles généraux et anomalies au site d'administration

Fréquents : sensation de chaleur, de faiblesse/fatigue.

Peu fréquents : douleur, sensation de pression ou oppression (habituellement transitoires, mais peuvent être intenses et intéresser n'importe quelle partie du corps, y compris la poitrine et la gorge).

Examens complémentaires

Peu fréquents : augmentation de la pression artérielle systolique d'environ 5 mmHg et diastolique d'environ 3 mmHg sur  une période allant jusqu'à 12 heures après l'administration.



publicité