publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Source RESIP-BCB
Dernière mise à jour:
07/04/2016

NATULAN 50 mg

Conditionnement modifié ou retiré de la vente depuis le 01.12.2015

Médicament générique du Classe thérapeutique: Cancérologie et hématologie
principes actifs: Procarbazine
laboratoire: Sigma Tau (Italie)

Gélule
Boîte de 1 Bouteille de 50
Toutes les formes
181,31€* (remboursé à 100%)
*hors honoraires fixés par l'État, prix réel estimé 182,13 €

Indication

· Lymphome de Hodgkin.

· Lymphomes non hodgkiniens, formes ganglionnaires et viscérales.

· Tumeurs cérébrales.

· Cancer du poumon à petites cellules.

NATULAN est utilisé principalement en association à d'autres antinéoplasiques.

Chez l'enfant :

NATULAN est indiqué dans le traitement du Lymphome de Hodgkin chez les enfants âgés de 2-18 ans, lorsqu'il est associé à d'autres médicaments antinéoplasiques dans un protocole approprié.

Posologie NATULAN 50 mg Gélule Boîte de 1 Bouteille de 50

En monochimiothérapie, la posologie est progressive : 50 mg le premier jour, puis augmentation de 50 mg/jour pour atteindre une dose quotidienne de 150 à 200 mg/m2/jour.

Dans l'utilisation courante en association, la dose est de 100 à 150 mg/m2/jour pendant 5 à 14 jours.

Chez l'enfant :

La dose par m2 utilisée dans la plupart des essais publiés était globalement similaire à la dose utilisée chez l'adulte (100 mg/m2 jusqu'à 14 jours).

La dose doit être ajustée en fonction :

· du protocole de chimiothérapie utilisé,

· de l'état fonctionnel de la moelle osseuse,

· des précédents cycles de chimio-radiothérapie,

· de l'effet myélosuppresseur des autres cytostatiques utilisés.

Les posologies de traitement et de maintenance de la procarbazine doivent être déterminées uniquement par un médecin expérimenté dans l'utilisation de médicaments antinéoplasiques majeurs chez les enfants.

Contre indications

Ce médicament est contre-indiqué dans les situations suivantes :

· Insuffisance rénale sévère.

· Insuffisance hépatique sévère.

· Antécédents d'hypersensibilité à la procarbazine.

· Grossesse.

· Allaitement.

· Leucopénie ou thrombocytopénie sévères.

· En association avec le vaccin antiamarile (fièvre jaune) (voir rubrique Interactions avec d'autres médicaments et autres formes d'interactions).

Effets indésirables Natulan

Effets gastro-intestinaux (fréquents): ont été rapportés des troubles gastro-intestinaux de type anorexie, nausées, vomissements, constipation, diarrhées et stomatites.

Malgré leur relative fréquence, ils n'entravent pas habituellement la poursuite du traitement et ont tendance à disparaître progressivement.

Des effets plus rares comme des douleurs abdominales ont été rapportés.

Modifications hématologiques (fréquentes): comme tout produit cytostatique, NATULAN inhibe l'hématopoïèse. On observe surtout des leucopénies et des thrombocytopénies réversibles à l'arrêt du traitement.

L'atteinte de la lignée rouge est extrêmement rare. L'apparition de methémoglobine ou de sulfhémoglobine ne paraît pas devoir être redoutée aux doses habituelles.

Tendance hémorragique.

Des risques de syndromes myélodysplasiques (fréquents) et de leucémies secondaires non lymphoïdes ont été rapportés chez les patients traités par procarbazine en association avec d'autres chimiothérapies, avec ou sans radiothérapie.

Dépression médullaire (très fréquente)

Anémie (très rare), pancytopénie (très rare) et anémie hémolytique (très rare)

Réactions d'hypersensibilité (15 à 18 %): ont été rapportées des manifestations cutanées à type de rash urticarien, maculo-papuleux, accompagnées de prurit et parfois d'arthralgies survenant peu après le début ou la reprise d'un traitement. Ces manifestations imposent l'arrêt du traitement.

Nécrose épidermique toxique (très rare)

Syndrome de Stevens-Johnson (très rare)

Choc anaphylactoïde (très rare).

Effets sur la fertilité:

Chez l'homme: azoospermie (très fréquente) parfois définitive.

Chez la femme: troubles du cycle, aménorrhée (très fréquente).

Troubles neurologiques:

Effets centraux: somnolence (fréquente), confusion (fréquente), agitation, état dépressif (rare), céphalée, ataxie, hallucination (rare), psychose (rare), trouble du sommeil. Ces effets sont généralement modérés et réversibles à l'arrêt du traitement.

Augmentation des effets chez les personnes âgées et les patients sous agents psychotropes.

Effets périphériques (rares): neuropathies périphériques (fréquentes), myalgies (rares), paresthésie (fréquente), convulsions (rares).

Atteintes pulmonaires:

Pneumopathies interstitielles (fréquentes) rapportées uniquement au cours du premier ou du second cycle de traitement associant notamment méchloréthamine, vincristine, procarbazine et prednisone (chimiothérapie type MOPP).

Atteintes hépatiques:

De rares cas d'atteintes hépatiques ont été rapportés.

Autres:

· Alopécie (en général minime) (fréquente).

· Asthénie (fréquente).

· Atteintes visuelles: de rares cas de perturbations visuelles ont été rapportés.

· Risque d'infections intercurrentes (fréquentes).



publicité