publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Source RESIP-BCB
Dernière mise à jour:
07/04/2016

NEOSYNEPHRINE FAURE 10 %

Médicament non soumis à prescription médicale

Médicament générique du Classe thérapeutique: Ophtalmologie
principes actifs: Phényléphrine
laboratoire: Europhta

Collyre
Boîte de 100 Récipients unidoses de 0,4 mL
Toutes les formes

Indication

Ce collyre est indiqué pour obtenir :

  • une mydriase à visée diagnostique,
  • une mydriase thérapeutique,
  • une mydriase pré-opératoire.

Posologie NEOSYNEPHRINE FAURE 10 % Collyre Boîte de 100 Récipients unidoses de 0,4 mL

Posologie

1 goutte de collyre (28,0 µl à 42,8 µl) contient 3,4 mg de principe actif (phényléphrine). L'unidose de 0,4 ml contient en moyenne 11 gouttes de collyre.

En moyenne : suivant les cas, 1, 2 ou 3 instillations à 10 minutes d'intervalle afin d'obtenir la dilatation pupillaire désirée.

Mode d'administration

Comme pour tous les collyres, effectuer, dans l'ordre, les opérations suivantes :

· Se laver soigneusement les mains

· Eviter de toucher l'oeil ou les paupières avec l'embout du récipient unidose.

· Pour instiller ce collyre, regarder vers le haut et tirer légèrement la paupière inférieure vers le bas.

· L'oeil fermé, essuyer proprement l'excédent, notamment sur la joue.

· Pour éviter l'ingestion, surtout chez l'enfant, voir la rubrique Mises en garde et précautions d'emploi « Mises en garde et précautions particulières d'emploi ».

· Jetez le récipient unidose après utilisation.

Afin d'éviter les effets systémiques induits par le passage de la phényléphrine dans la circulation générale par les voies lacrymo-nasales, par la peau et par l'ingestion orale, il est recommandé, surtout chez l'adolescent et le sujet âgé, de comprimer l'angle interne de l'oeil pendant 1 minute après chaque instillation, de fermer la paupière et d'essuyer l'excédent sur la joue.

En cas de traitement concomitant par un autre collyre, espacer de 15 minutes les instillations.


Contre indications

Absolues

· NEOSYNEPHRINE FAURE collyre à 10 % ne doit pas être administré chez l'enfant de moins de 12 ans.

· Hypersensibilité à l'un des constituants du collyre.

· Risque de glaucome par fermeture de l'angle.

· En association aux IMAO non sélectifs.

· En association aux autres sympathomimétiques indirects.

· En association aux sympathomimétiques alpha (voies orale et/ou nasale) .

Relatives

Ce médicament ne doit généralement pas être utilisé, sauf avis contraire du médecin, dans les cas suivants :

· Pendant le premier trimestre de grossesse et en cas d'allaitement.

· En association avec les IMAO-A sélectifs.

· En association avec le linézolide.

· En association avec les alcaloïdes de l'ergot de seigle dopaminergiques et  vasoconstricteurs.

Effets indésirables Neosynephrine Faure

· Effets indésirables oculaires

· Mydriase gênante, photophobie.

· Risque de glaucome aigu par fermeture de l'angle.

· Possibilité d'irritation ou de picotements transitoires.

· Possibilité de réactions allergiques : blépharite, conjonctivite, kératite ponctuée superficielle.


· Effets indésirables systémiques

La phényléphrine en collyre passe dans la circulation générale et peut entraîner des effets systémiques particulièrement chez l'adolescent et le sujet âgé (voir rubriques Posologie et mode d'administration. « Mode d'administration » et Mises en garde et précautions d'emploi. « Mises en garde spéciales et précautions particulières d'emploi »), dont il faut tenir compte :

-   Elévation de la pression artérielle, tachycardie.

-   Tremblements, pâleur, céphalées.

-   Risque d'accidents majeurs tels que :

· Hypertension sévère.

· Œdème pulmonaire, syndrome coronarien aigu, infarctus du myocarde, troubles du rythme.



publicité