publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Source RESIP-BCB
Dernière mise à jour:
07/04/2016

NICOPATCH 14 mg/24 h

Médicament non soumis à prescription médicale

Médicament générique du Nicotinell Tts
Classe thérapeutique: Neurologie-psychiatrie
principes actifs: Nicotine
laboratoire: Pierre Fabre Medicament

Dispositif transdermique
Boîte de 7
Toutes les formes

Indication

Ce médicament est indiqué dans le traitement de la dépendance tabagique afin de soulager les symptômes du sevrage nicotinique chez les sujets désireux d'arrêter leur consommation de tabac.

Posologie NICOPATCH 14 mg/24 h Dispositif transdermique Boîte de 7

Réservé à l'adulte (à partir de 15 ans).

Posologie

Le degré de dépendance à la nicotine sera apprécié par le nombre de cigarettes consommées par jour ou par le test de Fagerström:

Phase initiale 3 à 4 semaines

Suivi de traitement 3 à 4 semaines

Sevrage thérapeutique 3 à 4 semaines

Score de 5 ou plus au test de Fagerström
ou
Fumeurs de 20 cigarettes ou plus par jour

NICOPATCH 21 mg/24 h

NICOPATCH 14 mg/24 h
ou
NICOPATCH 21 mg/24 h *

NICOPATCH 7 mg/24 h
ou
NICOPATCH 14 mg/24 h
puis
NICOPATCH 7 mg/24 h *

Score inférieur à 5 au test de Fagerström
ou
Fumeurs de moins de 20 cigarettes par jour

NICOPATCH 14 mg/24 h
ou
augmentation à NICOPATCH 21 mg/24 h*

NICOPATCH 14 mg/24 h
ou
NICOPATCH 7 mg/24 h **

NICOPATCH 7 mg/24 h
ou
arrêt du traitement **

*Selon les résultats sur les symptômes de sevrage.

**En cas de résultats satisfaisants.

Le dosage du système transdermique devra être adapté à la réponse individuelle: augmentation de la dose si l'abstinence tabagique n'est pas complète ou si des symptômes de sevrage sont observés, diminution en cas de suspicion de surdosage.

La durée du traitement est d'environ 3 mois mais peut varier en fonction de la réponse individuelle. Il est recommandé de ne pas utiliser ce médicament au-delà de 6 mois.

Mode d'administration

Il est recommandé d'appliquer le dispositif après ouverture sur une surface de peau sèche sans lésion cutanée et où la pilosité est rare (omoplate, hanche, face externe du bras…).

Un nouveau système sera appliqué toutes les 24 heures sur un site d'application différent du site précédent.

Au cours de la manipulation, éviter le contact avec les yeux, le nez et se laver les mains après application.

Contre indications

· Non-fumeur ou fumeur occasionnel,

· Hypersensibilité à l'un des constituants,

· Affection cutanée pouvant gêner l'utilisation d'un dispositif transdermique.

Effets indésirables Nicopatch

En principe, NICOPATCH peut provoquer des effets indésirables similaires à ceux associés à la nicotine délivrée par le tabac.

SYSTEME DE CLASSES ORGANES

(Classification MedDRA)

Très Fréquents

( ³ 1/10)

Fréquents

( ³ 1/100 à < 1/10)

Moins fréquents

( ³ 1/1000 à < 1/100)

Rare

( ³ 1/10,000 à < 1/1000)

Affections du système immunitaire

-

-

-

urticaire, éruption cutanée, prurit parfois généralisé, oedème de Quincke

Affections psychiatriques

-

insomnie

rêves anormaux

-

Affections du système nerveux

-

étourdissement, céphalée

-

-

Affections cardiaques

-

-

palpitations

-

Affections gastro-intestinales

-

nausée

vomissements

-

Affections musculo-squelettiques et systémiques

-

douleur musculaire localisée

-

-

Troubles généraux et anomalies au site d'administration

réaction au site d'application telle que érythème et prurit

réaction au site d'application telle qu'oedème et brûlure

-

-

D'autres effets secondaires signalés par des déclarations spontanées incluent des paresthésies au niveau du site d'application qui peuvent diffuser au-delà du site d'application. Leur incidence n'est pas connue.

Ces effets sont en grande majorité modérés et régressent spontanément et rapidement après retrait du dispositif.

En cas de réaction cutanée sévère ou persistante, il est recommandé d'arrêter le traitement et d'utiliser une autre forme de substitut nicotinique.

Quelques symptômes tels qu'étourdissements, céphalées et insomnie peuvent être liés au sevrage tabagique.

Une augmentation de l'apparition d'aphtes buccaux peut survenir après l'arrêt du tabac. La relation de causalité n'est pas clairement établie.



publicité