publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Source RESIP-BCB
Dernière mise à jour:
07/04/2016

NIVAQUINE 300 mg

Conditionnement modifié ou retiré de la vente depuis le 01.04.2011

Médicament générique du Classe thérapeutique: Infectiologie - Parasitologie
principes actifs: Chloroquine
laboratoire: Sanofi-Aventis France

Comprimé pelliculé
Boîte de 4
Toutes les formes

Indication

- Traitement curatif et préventif du paludisme.
- Il est nécessaire, lors de la prescription d'antipaludiques, de prendre en compte les recommandations des autorités sanitaires nationales et internationales concernant l'évolution des chimiorésistances.

Posologie NIVAQUINE 300 mg Comprimé pelliculé Boîte de 4

Voie orale.
- Afin d'éviter les nausées et vomissements, administrer la chloroquine après les repas.
Afin de prévenir la survenue de troubles du sommeil qui peuvent être liés au médicament, il est préférable d'absorber le médicament après le repas du matin ou du midi.
- NIVAQUINE 300 est réservé à l'adulte et l'enfant de plus de 12 ans.
- 1 comprimé contient 300 mg de chloroquine base.
- Traitement curatif :
. 1er jour : 2 comprimés à 300 mg en 1 prise, puis 1 comprimé à 300 mg 6 heures plus tard,
. 2ème et 3ème jour : 1 comprimé à 300 mg à heure fixe.
En cas de persistance ou d'aggravation des symptômes, il faut suspecter une résistance du Plasmodium à la chloroquine et envisager rapidement un autre traitement antipaludique.
- Traitement prophylactique du paludisme dans les zones d'endémie sans chloroquino-résistance :
Il est conseillé de débuter le traitement une semaine avant le départ en prenant 1 comprimé à 300 mg 2 fois dans la semaine à jours fixes (par exemple le lundi et le jeudi), pendant toute la durée du risque d'impaludation et pendant 4 semaines après le retour de la zone d'endémie en conservant le même rythme d'administration.
- Remarque : si la prise quotidienne de proguanil est préconisée en association à la chloroquine, le schéma associant la chloroquine 100 mg, également en prise quotidienne, doit être recommandé pour une meilleure observance de la chimioprophylaxie (zone avec chloroquino-résistance).

Contre indications

- hypersensibilité à la chloroquine, à ses dérivés ou à l'un des constituants,
- rétinopathie (sauf pour le traitement curatif du paludisme et si on ne dispose pas d'autre traitement antipaludique),
- enfant de moins de 12 ans (en raison de l'inadaptation du dosage unitaire de 300 mg).
- en raison de la présence d'amidon de blé (gluten) comme excipient, ce médicament est contre-indiqué chez les sujets atteints de maladie coeliaque.

Effets indésirables Nivaquine

- Troubles digestifs :
Fréquemment : possibilité d'intolérance gastro-intestinale modérée incluant nausées, vomissements (cédant généralement, lors de la poursuite du traitement), diarrhées.
- Atteintes hépatiques :
Très rarement : élévation des enzymes hépatiques ou d'hépatite survenant notamment chez les patients porteurs d'une porphyrie cutanée tardive (voir rubrique mises en garde et précautions d'emploi).
- Atteintes hématologiques :
Exceptionnellement : modifications de la formule sanguine à type de neutropénie, agranulocytose, thrombopénie.
- Atteintes psychiatriques :
. Rarement troubles psychiatriques : agitation, anxiété, agressivité, troubles du sommeil, confusion, hallucination.
. Exceptionnellement : épisodes psychotiques.
- Atteintes du système nerveux :
. Très rarement : convulsions.
. Fréquemment : céphalées et étourdissements.
. Rarement et aux doses élevées : neuropathies (polynévrites).
- Atteintes visuelles :
. Fréquemment : troubles de l'accommodation, vision floue.
. Rarement et lors de traitement prolongé : opacités cornéennes (régressant à l'arrêt du traitement).
. Exceptionnellement : rétinopathie. A ce jour, d'exceptionnels cas de rétinopathies, liées à l'accumulation de chloroquine et pouvant conduire à des atteintes irréversibles de la macula, ont été décrits chez des patients présentant une pathologie rhumatologique ou dermatologique et recevant un traitement au long cours et à doses élevées de chloroquine (plus de 4 mg/kg/jour).
- Atteintes auditives :
Très rarement : acouphènes, surdité.
- Atteintes de la peau et des annexes :
. Fréquemment : réactions allergiques ou anaphylactoïdes (urticaire, oedème de Quincke), éruption cutanée, prurit.
. Rarement : troubles de la pigmentation (pigmentation ardoisée des ongles et des muqueuses) ; exacerbation d'un psoriasis (régressant à l'arrêt du traitement), alopécie.
. Exceptionnellement : dermite exfoliatrice, érythème polymorphe, syndrome de Stevens-Johnson, photosensibilité.
- Atteintes musculaires :
Rarement et aux doses élevées : myopathie.
- Atteintes cardiovasculaires :
Exceptionnellement des cardiomyopathies ont été décrites après administration de doses cumulées très élevées de chloroquine chez des sujets atteints d'une maladie systémique.
Troubles du rythme aux doses élevées (voir rubrique surdosage).



publicité