publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Source RESIP-BCB
Dernière mise à jour:
07/04/2016

NIZAXID 150 mg

Médicament soumis à prescription médicale

Médicament générique du Classe thérapeutique: Gastro-Entéro-Hépatologie
principes actifs: Nizatidine
laboratoire: Norgine Pharma

Gélule
Boîte de 30
Toutes les formes
19,95€* (remboursé à 15%)
*hors honoraires fixés par l'État, prix réel estimé 20,77 €

Indication

- Ulcère duodénal.
- Ulcère gastrique bénin.
- Prévention des récidives de l'ulcère duodénal.
- Oesophagite par reflux gastro-oesophagien de stade I et II.

Posologie NIZAXID 150 mg Gélule Boîte de 30

Les gélules de nizatidine doivent être avalées avec un peu de liquide.
- Ulcère duodénal :
.Traitement de la poussée :
La dose journalière recommandée est de 300 mg : soit 300 mg au coucher (1 gélule à 300 mg ou 2 gélules à 150 mg), soit 1 gélule à 150 mg 2 fois par jour, une le matin et une au coucher. La durée du traitement est généralement de quatre semaines, mais cette période peut être diminuée si la cicatrisation est vérifiée plus tôt par endoscopie. La majorité des ulcères cicatrisent en quatre semaines, mais en cas de cicatrisation incomplète, le traitement devra être poursuivi pendant quatre autres semaines.
. Prévention des récidives de l'ulcère duodénal :
La dose recommandée est de 150 mg par jour (1 gélule à 150 mg) au coucher. Le traitement peut être poursuivi pendant 1 an.
- Ulcère gastrique bénin :
La dose journalière recommandée est de 300 mg : soit 300 mg au coucher (1 gélule à 300 mg ou 2 gélules à 150 mg), soit 1 gélule à 150 mg 2 fois par jour, une le matin et une au coucher. Le traitement devra poursuivi pendant 4 semaines ou 8 semaines si nécessaire, mais cette période peut être diminuée si la cicatrisation est constatée plus tôt par endoscopie.
- Oesophagite par reflux gastro-oesophagien : 1 gélule à 150 mg deux fois par jour pendant 6 semaines, éventuellement poursuivre pendant 6 semaines supplémentaires si les résultats endoscopiques le justifient. Chez certains patients, la posologie peut être portée à 300 mg si nécessaire, soit 2 gélules à 150 mg 2 fois par jour.
- Posologie chez l'insuffisant rénal (voir mises en garde et précautions d'emploi) :
. Traitement de l'ulcère duodénal, de l'ulcère gastrique et de l'oesophagite par reflux :
. clairance de la créatinine inférieure à 50 ml/min, la posologie est réduite de 50% : soit 150 mg au coucher ;
. clairance de la créatinine inférieure à 20 ml/min, la posologie est réduite de 75% : soit 150 mg un jour sur deux.
. Prévention des récidives de l'ulcère duodénal :
clairance de la créatinine inférieure à 50 ml/min : 150 mg un jour sur deux.
En cas d'insuffisance hépatocellulaire sévère (voir mises en garde et précautions d'emploi) : il est préférable de réduire la posologie (par exemple d'un tiers) et d'utiliser les gélules à 150 mg.

Contre indications

CONTRE-INDIQUE :
- Hypersensibilité connue à ce produit ou aux autres antagonistes des récepteurs H2.
- Femme qui allaite : contre-indiqué, en l'absence d'études de sécrétion dans le lait.
- La tolérance et l'efficacité de la nizatidine n'ont pas été étudiées chez l'enfant.
DECONSEILLE :
Grossesse : chez la femme enceinte, l'innocuité de la nizatidine n'a pas été établie. Les études réalisées chez l'animal n'ont pas montré d'effet tératogène ou foetotoxique. Par mesure de prudence et comme pour tout nouveau médicament : il est déconseillé de l'utiliser au cours du premier trimestre de la grossesse, on s'abstiendra de le prescrire pendant les autres trimestres, sauf en cas de nécessité absolue.

Effets indésirables Nizaxid

- Au cours des essais cliniques comparant la nizatidine au placebo, la fréquence des effets indésirables a été trouvée légèrement supérieure chez les patients traites par la nizatidine, mais cette différence n'est pas statistiquement significative. Ces effets ont consisté en : céphalées, asthénie, douleur thoracique, myalgie, rêves anormaux, somnolence, rhinite, pharyngite, toux, rash et prurit. Une hypersudation a été observée avec une fréquence significativement supérieure dans le groupe nizatidine (1,1%).
- Les patients traités avec la nizatidine ont montré une légère élévation des transaminases, transitoire et asymptomatique ; les rares cas d'élévation marquée (supérieure à 500 UI/L) ont été observés chez les patients sous nizatidine, mais l'imputabilité de cette variation n'a pas été clairement établie. Ces élévations étaient asymptomatiques et rapidement réversibles après arrêt du traitement.
- Ont également été notées : une élévation de la cholestérolémie chez des patients traités de façon prolongée et une élévation modérée de l'uricémie.

Nizaxid existe aussi sous ces formes

Nizaxid



publicité