publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Source RESIP-BCB
Dernière mise à jour:
07/04/2016

NORFLOXACINE SANDOZ 400 mg

Médicament soumis à prescription médicale

Médicament générique du Noroxine
Classe thérapeutique: Infectiologie - Parasitologie
principes actifs: Norfloxacine
laboratoire: Sandoz

Comprimé pelliculé
Boîte de 10
Toutes les formes
3,90€* (remboursé à 65%)
*hors honoraires fixés par l'État, prix réel estimé 4,72 €
Tous les génériques

Indication

- Elles procèdent de l'activité antibactérienne et des caractéristiques pharmacocinétiques de la norfloxacine. Elles tiennent compte à la fois des études cliniques auxquelles a donné lieu ce médicament et de sa place dans l'éventail des produits antibactériens actuellement disponibles.
- Elles sont limitées :
. aux cystites aiguës non compliquées de la femme de moins de 65 ans,
. aux autres infections urinaires basses, y compris dans les localisations prostatiques, et aux infections hautes de l'adulte, dues aux germes définis comme sensibles à la norfloxacine,
. à l'urétrite gonococcique masculine aiguë, récente, sans signe de dissémination,
. à l'infection cervicale gonococcique féminine non compliquée de signes cliniques de diffusion pelvienne.
- Au cours du traitement d'infections à Pseudomonas aeruginosa et à Staphylococcus aureus, l'émergence de mutants résistants a été décrite et peut justifier l'association d'un autre antibiotique. Une surveillance microbiologique à la recherche d'une telle résistance doit être envisagée en particulier en cas de suspicion d'échec.
- Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant l'utilisation appropriée des antibactériens.

Posologie NORFLOXACINE SANDOZ 400 mg Comprimé pelliculé Boîte de 10

Posologie :
- Cystites aiguës non compliquées de la femme : 800 mg par jour en deux prises pendant 3 jours ;
- autres infections : 800 mg par jour ; la durée du traitement sera adaptée en fonction de la pathologie.
En cas d'insuffisance rénale : la posologie préconisée peut être maintenue tant que la clairance de la créatinine est supérieure à 30 ml/min.
Au-dessous de ce seuil, les conditions d'emploi et la posologie n'ont pas été établies.
Mode d'administration :
La norfloxacine doit être prise avec un grand verre d'eau. Elle ne doit pas être prise avec du lait ou avec un produit laitier.

Contre indications

CONTRE-INDIQUE :
- Hypersensibilité à la norfloxacine ou à un produit de la famille des quinolones,
- antécédents de tendinopathie avec une fluoroquinolone (voir mises en garde et précautions d'emploi et effets indésirables),
- enfants jusqu'à la fin de la période de croissance, en raison d'une toxicité articulaire chez l'enfant et l'adolescent : des arthropathies, pouvant être sévères, touchant électivement les grosses articulations ont été observées avec certaines fluoroquinolones,
- l'administration de ce médicament contre-indique l'allaitement : en raison du passage des fluoroquinolones dans le lait maternel et du risque articulaire.
DECONSEILLE :
On a rarement rapporté des réactions hémolytiques chez des patients ayant une diminution d'activité latente ou réelle en glucose-6-phosphodéshydrogénase et traités par des antibactériens de la famille des quinolones, y compris la norfloxacine (voir effets indésirables).

Effets indésirables Norfloxacine Sandoz

- Troubles digestifs :
brûlures rétrosternales, douleurs et crampes abdominales, nausées, diarrhée, anorexie, colite pseudomembraneuse, pancréatite (rare).
- Manifestations cutanées :
rash, prurit, photosensibilisation, purpura vasculaire, dermatite exfoliative, érythème polymorphe, syndrome de Stevens-Johnson, exceptionnellement syndrome de Lyell.
- Atteintes de l'appareil locomoteur :
douleurs musculaires et/ou articulaires ; rares tendinites touchant entre autres le tendon d'Achille, qui peuvent survenir dès les premières 48 heures de traitement et devenir bilatérales ; exceptionnellement ruptures tendineuses (voir contre-indications, mises en garde et précautions d'emploi), élévation de la créatine phosphokinase (CPK).
- Troubles neurologiques :
convulsions (voir mises en garde et précautions d'emploi), céphalées, vertiges, troubles du sommeil, acouphènes, épiphora, paresthésies, tremblements, myoclonies, polyneuropathie, aggravation de myasthénie (voir mises en garde et précautions d'emploi).
- Troubles psychiques :
réactions psychotiques dont des hallucinations, troubles de l'humeur (dépression, euphorie), syndromes confusionnels, anxiété, nervosité, irritabilité.
- Manifestations d'hypersensibilité :
urticaire, dyspnée, exceptionnellement oedème de Quincke et choc de type anaphylactique.
- Troubles cardiovasculaires :
très rarement allongement de l'intervalle QT.
- Manifestations hématologiques :
anémie hémolytique en particulier chez les patients porteurs d'une insuffisance en glucose-6-phosphodéshydrogénase, thrombopénie, rarement leucopénie, neutropénie, hyperéosinophilie.
- Atteintes rénales :
rarement élévations de l'urée sanguine et de la créatinine plasmatique : exceptionnellement néphropathie dont néphropathies interstitielle et glomérulaire (avec syndrome néphrotique).
- Atteintes hépatiques :
élévation des transaminases, de la bilirubine et des phosphatases alcalines, hépatite avec éventuellement ictère.
- Manifestations génito-urinaires :
candidose vaginale.



publicité