publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Source RESIP-BCB
Dernière mise à jour:
07/04/2016

OMEPRAZOLE G GAM 10 mg

Conditionnement modifié ou retiré de la vente depuis le 05.10.2006

Médicament générique du Classe thérapeutique: Gastro-Entéro-Hépatologie
principes actifs: Oméprazole
laboratoire: Ggam

Gélule gastrorésistante
Flacon de 28
Toutes les formes
18,10€* (remboursé à 65%)
*hors honoraires fixés par l'État, prix réel estimé 18,92 €

Indication

- Chez l'adulte :
. Traitement symptomatique du reflux gastro-oesophagien associé ou non à une oesophagite, en cas de résistance ou d'inadaptation des traitements de 1ère intention (conseils hygiénodiététiques, anti-acides, alginates).
. Traitement d'entretien des oesophagites par reflux.
. Traitement d'entretien des ulcères duodéna
ux chez les patients non infectés par Helicobacter pylori ou chez qui l'éradication n'a pas été possible.
- Chez l'enfant à partir d'un an :
Oesophagite érosive ou ulcérative symptomatique par reflux gastro-oesophagien
.

Posologie OMEPRAZOLE G GAM 10 mg Gélule gastrorésistante Flacon de 28

Les gélules peuvent être prises au cours d'un repas ou à jeun.
CHEZ L'ADULTE :
- Traitement symptomatique du reflux gastro-oesophagien :
. La posologie est de 1 gélule dosée à 10 mg par jour. La posologie pourra être portée à 20 mg en cas de réponse insuffisante.
. La durée initiale du traitement est de 4 à 6 semaines.
. Par la suite, un traitement intermittent pourra être administré au moment des périodes symptomatiques.
- Traitement d'entretien des oesophagites par reflux gastro-oesophagien :
. La dose minimale efficace doit être recherchée.
. La posologie est de 10 à 20 mg par jour, adaptée en fonction de la réponse symptomatique et/ou endoscopique.
. Dans les oesophagites sévères, une posologie initiale de 20 mg est recommandée.
- Traitement d'entretien des ulcères duodénaux :
La posologie est de 1 gélule dosée à 10 mg par jour. La posologie sera portée à 20 mg en cas d'inefficacité ou en cas de résistance à un traitement d'entretien par les anti-H2.
CHEZ L'ENFANT :
Oesophagite par reflux gastro-oesophagien : 1 mg/kg/jour, pendant 4 à 8 semaines, soit :
- enfant de 10 à 20 kg : 1 gélule d'oméprazole 10 mg par jour. Si nécessaire, cette dose peut être augmentée jusqu'à 20 mg par jour.
- enfant de plus de 20 kg : 2 gélules d'oméprazole 10 mg par jour.
Chez les enfants de moins de 6 ans (en raison du risque de fausse route) et les enfants ne pouvant pas avaler les gélules, celles-ci doivent être ouvertes et mélangées à un aliment légèrement acide (pH < 5), tels que : yaourt, jus d'orange, compote de pommes...

Contre indications

CONTRE-INDIQUE :
Hypersensibilité à l'un des constituants de ce médicament.
En raison de la présence de saccharose, ce médicament est contre-indiqué en cas d'intolérance au fructose, de syndrome de malabsorption du glucose et du galactose, ou de déficit en sucrase-isomaltase.
DECONSEILLE :
Allaitement : en raison du passage de l'oméprazole dans le lait maternel, l'allaitement est à éviter.

Effets indésirables Omeprazole G Gam

- Des cas de diarrhées, constipation, douleurs abdominales, nausées/vomissements, céphalées et vertiges ont été rapportés ; de même des éruptions cutanées, des urticaires ou des prurits isolés ont été signalés.
- De rares cas de confusion mentale réversible pouvant être associée à une agitation ou des hallucinations ont été observés, particulièrement chez des patients âgés ou insuffisants hépatiques.
- Des cas isolés d'anomalies hématologiques ont été notés : leucopénie, neutropénie, thrombopénie, et très exceptionnellement pancytopénie et anémie hémolytique.
- Des cas isolés d'élévation réversible des transaminases, de très rares cas d'atteintes hépatiques aiguës s'accompagnant exceptionnellement d'une insuffisance hépatique ont été observés.
- De rares cas de gynécomastie ont été signalés.
- De rares cas d'élévation de la créatinine ou d'insuffisance rénale généralement dus à une néphrite interstitielle ont été observés.
- D'exceptionnelles hyponatrémies ont été signalées, en particulier chez le sujet âgé.
- De très rares cas de photosensibilisation, d'érythème polymorphe, de syndrome de Stevens-Johnson et de syndrome de Lyell ont été observés.



publicité