publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Source RESIP-BCB
Dernière mise à jour:
07/04/2016

ORIMETENE 250 mg

Conditionnement modifié ou retiré de la vente depuis le 01.08.2005

Médicament générique du Classe thérapeutique: Cancérologie et hématologie
principes actifs: Aminoglutéthimide
laboratoire: Novartis Pharma SA

Comprimé sécable
Boîte de 60
Toutes les formes
25,45€* (remboursé à 100%)
*hors honoraires fixés par l'État, prix réel estimé 26,27 €

Indication

- Cancers du sein hormonodépendants métastasés post-ménopausiques, en particulier avec récepteurs estrogéniques positifs.
- Hypercorticisme :
. maladie de Cushing :
. pour la préparation à l'intervention chirurgicale,
. après rechute,
. lorsqu'une maladie associée interdit toute autre thérapeutique.
. adénomes surrénaliens :
. à titre pré ou post-opératoires,
. dans les cas inopérables.
. carcinomes surrénaliens.
. syndromes de Cushing paranéoplasiques.

Posologie ORIMETENE 250 mg Comprimé sécable Boîte de 60

Posologie :
- Cancers du sein métastasés post-ménopausiques :
La posologie varie de 500 à 1000 mg par jour répartis en 3 ou 4 prises.
Il n'existe pas de relation directe entre la dose, au-delà de 500 mg, et la baisse de l'estradiolémie.
- Hypercorticismes :
La posologie peut varier de 500 mg à 2 g par jour, selon l'état général et les résultats de la surveillance clinique et biologique. Il est recommandé de commencer le traitement en milieu hospitalier pour équilibrer au mieux les malades particulièrement fragiles.
Orimétène 250 mg doit être associé à l'hydrocortisone à la dose de 30 mg par jour ou à l'acétate de cortisone à la dose quotidienne de 35 à 40 mg par jour (la majeure partie de la dose étant donnée le matin).
La durée du traitement est variable selon l'indication et les résultats : elle peut aller de 8 jours (traitement préopératoire d'un adénome) à plusieurs années.
- Sujet âgé :
Il n'y a pas lieu de réduire la posologie.
- Enfant :
L'innocuité et l'efficacité n'ont pas été étudiées chez l'enfant.
Mode d'administration :
Avaler les comprimés avec un verre d'eau.

Contre indications

- Hypersensibilité à l'aminoglutéthimide.
- Porphyrie.
- Enfant : l'innocuité et l'efficacité n'ont pas été étudiées chez l'enfant.
- Grossesse : contre-indiquée, des cas de pseudo-hermaphrodisme du nouveau-né ayant été rapportés. La contraception, si nécessaire, sera de type non hormonal.

Effets indésirables Orimetene

Ils sont plus fréquents au début du traitement et aux doses les plus élevées et peuvent être diminués par une posologie progressive, adaptée à l'état général du malade.
Ce sont essentiellement :
- Système nerveux central :
. Fréquemment : somnolence, qui peut être maîtrisée en donnant la plus forte dose le soir.
. Occasionnellement : vertiges.
. Rarement : ataxie, céphalées, insomnie, nystagmus.
- Peau :
. Fréquemment : rashs cutanés (voir mises en garde et précautions d'emploi).
. Rarement : prurit, urticaire.
. Cas isolés : dermatite exfoliatrice, syndrome de Stevens-Johnson et syndrome de Lyell.
- Tractus gastro-intestinal :
. Occasionnellement : nausées.
. Rarement : diarrhées, vomissements, constipation, anorexie.
- Effets systémiques :
Rarement : fièvre, sueurs.
- Foie :
Cas isolés : hépatite (de type cholestatique, accompagnée de prurit et d'un rash cutané). Gamma GT (voir examens de laboratoire).
- Système endocrinien :
. Rarement : insuffisance surrénalienne (hyponatrémie, hypotension orthostatique, vertiges, hypoglycémie).
. Cas isolés : hypothyroïdie, virilisation.
- Reins :
Cas isolés : troubles de la fonction rénale.
- Système hématologique :
. Rarement : agranulocytose, leucopénie, thrombopénie.
. Cas isolés : pancytopénie.
- Allergie :
Cas isolés : alvéolite allergique (infiltrats pulmonaires éosinophiles). SI une telle alvéolite est suspectée, le traitement doit être interrompu immédiatement.
- Anomalies mises en évidence en laboratoire :
. Rarement : hausse de la gamma-glutamyl-transférase (gamma-GT). Elle est due à l'induction exercée par Orimétène 250 mg et ne constitue pas habituellement un signe de pathologie hépatique.
Hyponatrémie, hyperkaliémie, hypoglycémie.
. Cas isolés : hypercholestérolémie.

Orimetene existe aussi sous ces formes

Orimetene



publicité