publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Source RESIP-BCB
Dernière mise à jour:
07/04/2016

OXYBUTYNINE MYLAN 5 mg

Médicament soumis à prescription médicale

Médicament générique du Ditropan
Classe thérapeutique: Urologie néphrologie
principes actifs: Oxybutynine
laboratoire: Mylan

Comprimé sécable
Boîte de 60
Toutes les formes
3,12€* (remboursé à 30%)
*hors honoraires fixés par l'État, prix réel estimé 3,94 €
Tous les génériques

Indication

Incontinence urinaire, impériosité urinaire et pollakiurie en cas d'instabilité vésicale pouvant résulter d'une instabilité idiopathique du détrusor ou d'atteintes vésicales neurogènes.

Posologie OXYBUTYNINE MYLAN 5 mg Comprimé sécable Boîte de 60

Voie orale.
Les comprimés d'oxybutynine peuvent être avalés à jeun avec un verre d'eau. Ils peuvent également être pris au cours des repas ou avec un verre de lait en cas d'intolérance gastrique.
- Adultes :
La dose initiale est de 2,5 mg trois fois par jour ; elle sera augmentée, si nécessaire, jusqu'à la dose minimale efficace afin d'obtenir une réponse clinique satisfaisante.
La dose usuelle est de 5 mg deux ou trois fois par jour et la dose maximale de 5 mg quatre fois par jour.
- Sujets âgés :
Chez les sujets âgés, la demi-vie d'élimination peut être augmentée ; par conséquent, la dose initiale est de 2,5 mg deux fois par jour ; elle pourra être augmentée, si nécessaire, jusqu'à la dose minimale efficace afin d'obtenir une réponse clinique satisfaisante.
Une dose usuelle de 10 mg en deux prises est généralement suffisante, notamment chez les patients de faible corpulence.
- Enfants (de plus de 5 ans) :
La posologie initiale de 2,5 mg deux fois par jour sera augmentée individuellement jusqu'à la dose minimale efficace afin d'obtenir une réponse clinique satisfaisante. La posologie recommandée est de 0,3 à 0,4 mg/kg de poids corporel et par jour ; la dose maximale adaptée au poids corporel est précisée dans le tableau ci-dessous :
Age : Posologie.
. 5-9 ans : 2,5 mg, trois fois par jour,
. 9-12 ans : 5 mg, deux fois par jour,
. 12 ans et plus : 5 mg, trois fois par jour.
- Enfants (de moins de 5 ans) :
L'utilisation de ce médicament n'est pas recommandée.

Contre indications

CONTRE-INDIQUE :
- Hypersensibilité à l'oxybutynine ou à l'un des excipients.
- Patients présentant une occlusion intestinale ou une importante obstruction urinaire, y compris lorsque cette obstruction est due à une hypertrophie de la prostate, en raison du risque de rétention urinaire.
- Patients présentant un mégacôlon toxique, une colite ulcéreuse sévère, une atonie intestinale, une myasthénie, un glaucome par fermeture de l'angle, une tachyarythmie, une insuffisance vasculaire cérébrale, une hernie hiatale avec reflux gastro-oesophagien.
- Enfant (de moins de 5 ans) : l'utilisation de ce médicament n'est pas recommandée.
- Allaitement : chez l'animal, l'oxybutynine a été retrouvée dans le lait maternel. Par conséquent, ce médicament ne doit pas être administré chez la femme pendant l'allaitement.
DECONSEILLE :
Grossesse : l'innocuité de l'oxybutynine au cours de la grossesse n'a pas encore été établie. Les études animales ont mis en évidence une embryotoxicité aux doses provoquant une toxicité maternelle. Par conséquent, les comprimés de chlorhydrate d'oxybutynine ne doivent être administrés que si le médecin l'estime absolument nécessaire.

Effets indésirables Oxybutynine Mylan

- Effets indésirables les plus fréquemment rapportés : sécheresse buccale, constipation, vision floue, anorexie, mydriase, tachycardie, nausées, gêne abdominale, rougeur du visage (plus prononcée chez l'enfant que chez l'adulte), agitation, impuissance, et troubles de la miction. Une réduction de la dose diminue l'incidence de ces effets indésirables.
- Effets indésirables moins fréquemment rapportés : céphalées, rétention urinaire, étourdissements, somnolence, peau sèche, diarrhée et arythmies cardiaques.
- Ont également été signalés : hypertension intra-oculaire et survenue d'un glaucome (glaucome par fermeture de l'angle).
Des effets cognitifs (confusion, anxiété, paranoïa, hallucinations) ont été signalés chez les personnes âgées.
- Rares cas de réactions allergiques cutanées.



publicité