publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Source RESIP-BCB
Dernière mise à jour:
07/04/2016

OXYCODONE MYLAN LP 80 mg comprimé pelliculé à libération prolongée boîte de 28

Médicament soumis à prescription médicale

Médicament générique du Oxycontin LP
Classe thérapeutique: Antalgiques
principes actifs: Oxycodone
laboratoire: Mylan

Comprimé pelliculé à libération prolongée
Toutes les formes
40,25€* (remboursé à 65%)
*hors honoraires fixés par l'État, prix réel estimé 41,07 €
Tous les génériques

Indication

Douleurs sévères nécessitant des opioïdes analgésiques pour une prise en charge adéquate.

Posologie OXYCODONE MYLAN LP 80 mg comprimé pelliculé à libération prolongée boîte de 28

Douleurs sévères nécessitant des opioïdes analgésiques pour une prise en charge adéquate.

Contre indications

Hypersensibilité au chlorhydrate d'oxycodone, à l'arachide, au soja ou à l'un des excipients listés dans la rubrique Composition

L'oxycodone ne doit jamais être utilisée dans les situations où les opioïdes sont contre-indiqués :

·         dépression respiratoire sévère avec hypoxie

·         taux de dioxyde de carbone élevé dans le sang

·         bronchopneumopathie chronique obstructive sévère

·         coeur pulmonaire

·         asthme bronchique sévère

·         iléus paralytique.

Effets indésirables Oxycodone Mylan Lp

 L'oxycodone peut provoquer une dépression respiratoire, un myosis, des spasmes bronchiques et des muscles lisses, et supprimer le réflexe de toux.

Les catégories de fréquence suivantes servent de base à la classification des effets indésirables :

 

Très fréquent                          ≥ 1/10

Fréquent                                 ≥ 1/100 à < 1/10

Peu fréquent                           ≥ 1/1 000 à <1/100

Rare                                        ≥ 1/10 000 à < 1/1 000

Très rare                                 < 1/10 000

Fréquence indéterminée        ne peut pas être estimée sur la base des données disponibles

Affections du système immunitaire 

Peu fréquent : hypersensibilité

Fréquence indéterminée : réactions anaphylactiques.

Affections hématologiques et du système lymphatique

Rare : lymphadénopathie.

Affections endocriniennes

Peu fréquent : syndrome de sécrétion inappropriée d'hormone antidiurétique.

Troubles du métabolisme et de la nutrition

Fréquent : diminution de l'appétit

Peu fréquent : déshydratation.

Affections psychiatriques

Fréquent : anxiété, état de confusion, dépression, nervosité, pensées anormales,

Peu fréquent : agitation, labilité émotionnelle, humeur euphorique, hallucinations, diminution de la libido, dépendance médicamenteuse (voir rubrique Mises en garde et précautions d'emploi),

Très rare : troubles de l'élocution,

Fréquence indéterminée : agressivité.

Affections du système nerveux

Très fréquent : somnolence, vertige, mal de tête,

Fréquent : tremblements,

Peu fréquent : amnésie, convulsions, hypertonie, hypoesthésie, contractions musculaires involontaires, troubles du langage, syncope, paresthésie, dysgueusie,

Rare : convulsions, particulièrement chez les patients épileptiques ou chez les patients avec tendance aux convulsions, spasme musculaire,

Fréquence indéterminée : hyperalgésie.

Affections oculaires

Peu fréquent : troubles de la vue, myosis.

Affections de l'oreille et du labyrinthe

Peu fréquent : vertiges,

Affections cardiaques

Fréquent : diminution de la pression artérielle, rarement accompagnée par des symptômes secondaires comme des palpitations, une syncope, un bronchospasme,

Peu fréquent : palpitations (dans le contexte d'un syndrome de sevrage), tachycardie supraventriculaire.

Affections vasculaires

Peu fréquent : vasodilatation,

Rare : hypotension, hypotension orthostatique,

Affections respiratoires, thoraciques et médiastinales

Fréquent : dyspnée,

Peu fréquent : dépression respiratoire, augmentation de la toux, pharyngite, rhinite, altérations de la voix.

Affections gastro-intestinales

Très fréquent : constipation, nausée, vomissement,

Fréquent : sécheresse buccale, rarement accompagnée de soif et de troubles de la déglutition, douleur abdominale, diarrhée, dyspepsie,

Peu fréquent : dysphagie, ulcères buccaux, gingivite, stomatite, flatulence, éructations, occlusion intestinale,

Rare : saignement gingival, augmentation de l'appétit, selles noires.

Fréquence indéterminée : caries dentaires.

Affections hépatobiliaires

Peu fréquent : augmentation des enzymes hépatiques,

Fréquence indéterminée : cholestase, colique hépatique.

Affections de la peau et du tissu sous-cutané

Très fréquent : prurit,

Fréquent : éruption cutanée, hyperhidrose,

Peu fréquent : peau sèche,

Rare : urticaire, sécheresse cutanée, manifestations d'herpès simplex, augmentation de la photosensibilité,

Très rare : dermatite exfoliative.

Affections du rein et des voies urinaires

Peu fréquent : troubles de la miction (rétention urinaire, mais aussi augmentation de l'urgence mictionnelle),

Rare : hématurie.

Affections des organes de reproduction et du sein 

Peu fréquent : diminution de la libido, dysfonction érectile,

Fréquence indéterminée : aménorrhée.

Troubles généraux et anomalies au site d'administration

Fréquent : transpiration, asthénie,

Peu fréquent : frissons, malaise, blessures accidentelles, douleur (par ex. douleur thoracique), oedème, oedème périphérique, migraine, dépendance physique avec symptômes de sevrage, accoutumance aux médicaments, soif,

Rare : modifications du poids (augmentation ou diminution), cellulite.

Une utilisation prolongée d'Oxycodone Mylan LP peut entraîner une dépendance physique, et un syndrome de sevrage peut survenir lors de l'arrêt brutal du traitement. Quand un patient ne doit plus être traité avec de l'oxycodone, il est préférable de réduire progressivement la posologie pour éviter l'apparition de symptômes de sevrage. Le syndrome d'abstinence ou de sevrage des opioïdes se manifeste par certains ou par l'ensemble des symptômes suivants : agitation, hypersécrétion lacrymale, rhinorrhée, bâillement, transpiration, frissons, myalgie, mydriase et palpitations. D'autres symptômes peuvent également survenir, notamment : irritabilité, anxiété, dorsalgie, douleur articulaire, faiblesse, crampes abdominales, insomnie, nausée, anorexie, vomissement, diarrhée, ou augmentation de la tension artérielle, de la fréquence respiratoire ou de la fréquence cardiaque.

Déclaration des effets indésirables suspectés

La déclaration des effets indésirables suspectés après autorisation du médicament est importante. Elle permet une surveillance continue du rapport bénéfice/risque du médicament. Les professionnels de santé déclarent tout effet indésirable suspecté via le système national de déclaration : Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) et réseau des Centres Régionaux de Pharmacovigilance - Site internet: www.ansm.sante.fr.

Oxycodone Mylan Lp existe aussi sous ces formes

Oxycodone Mylan Lp

Voir aussi les génériques de Oxycontin LP

Oxycodone Mylan Lp

Oxycodone Eg Lp



publicité