publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Source RESIP-BCB
Dernière mise à jour:
07/04/2016

PEDIAVEN AP-HP ENFANT G20 Solution pour perfusion Boîte de 4 Poches de 1000 ml

Conditionnement modifié ou retiré de la vente depuis le 06.12.2011

Médicament générique du Classe thérapeutique: Anesthésie, réanimation, antalgiques
principes actifs: Glucose, Alanine, Arginine, Acide aspartique, Cystéine, Acide glutamique (E620), Glycine, Histidine, Isoleucine, Leucine, Lysine, Méthionine, Phénylalanine, Proline, Sérine, Taurine, Thréonine, Tryptophane, Tyrosine, Valine, Gluconate de calcium (E578), C
laboratoire: Assistance Publique HP

Solution injectable pour perfusion IV
Toutes les formes

Indication

- Support de base à une nutrition parentérale de l'enfant en état stable sans déséquilibre nutritionnel lorsque l'alimentation orale ou entérale est impossible, insuffisante ou contre-indiquée et pour des périodes courtes (jusqu'à 2 semaines).
- Apport calorique glucidique, azoté (acides aminés de la série L). Apport en électrolytes et oligo-éléments.

Posologie PEDIAVEN AP-HP ENFANT G20 Solution pour perfusion Boîte de 4 Poches de 1000 ml

Posologie :
- La posologie est individuelle et varie en fonction de l'âge, du poids, des besoins métaboliques et énergétiques, ainsi que de l'état clinique du patient.
- A titre indicatif, chez l'enfant, il faut en moyenne 10 à 15 grammes/kg/jour de glucose à un débit horaire de 1 à 1,2 g/kg/heure et 200 à 300 mg/kg/jour d'azote.
- PEDIAVEN AP-HP ENFANT G20 doit être administré à un débit horaire maximum de 6 ml/kg/h.
Supplémentation :
- Cette solution nutritive peut être supplémentée, à la condition expresse d'avoir vérifié au préalable la validité de l'association et la stabilité du mélange final.
- En cas de supplémentation, les ajouts doivent être effectués dans des conditions d'asepsie stricte, avec des spécialités dont la compatibilité a été testée.
- Il est préférable que l'ajout d'une émulsion lipidique ne soit pas effectué directement dans la poche ou dans la tubulure en raison du risque de déstabilisation de l'émulsion lipidique par les cations divalents contenus dans la solution.
- Ajout de vitamines :
. En cas d'alimentation parentérale exclusive, une supplémentation en vitamines est recommandée.
. La stabilité a été montrée pour un mélange comportant 1000 ml de PEDIAVEN AP-HP ENFANT G20 et 7,5 ml de la solution de vitamines ayant la composition suivante pour 5 ml de solution (remarque : le mélange obtenu est de couleur jaune) :
. Pour 5 ml :
Thiamine (B1) : 3,51 mg.
Riboflavine (B2) : 4,14 mg.
Nicotinamide (PP, B3) : 46 mg.
Ac. pantothénique (B5) : 17,25 mg.
Pyridoxine (B6) : 4,53 mg.
Biotine (B8) : 0,069 mg.
Acide folique (B9) : 0,414 mg.
Cyanocobalamine (B12) : 0,006 mg.
Ac. ascorbique (C) : 125 mg.
Vitamine A (rétinol) : 3500 UI.
Vitamine E (tocophérol) : 10,2 UI.
Vitamine D3 : 220 UI.
. Après ajout de vitamines, il convient de protéger la poche de la lumière.
Mode d'administration :
- En perfusion par voie intraveineuse centrale exclusivement.
- Compte tenu de sa forte osmolarité (1549 mOsm/L), la solution PEDIAVEN AP-HP ENFANT G20 ne doit pas être perfusée dans une veine périphérique, en raison du risque de thrombophlébite au site de perfusion.

Contre indications

- Hypersensibilité connue à un composant de la solution.
- Insuffisance rénale glomérulaire.
- Nécessité de restriction d'apport sodé.
- Anomalie congénitale du métabolisme des acides aminés.

Effets indésirables Pediaven AP-HP Enfant G20

- Des effets indésirables potentiels peuvent apparaître :
. une hyperglycémie si le débit horaire de glucose perfusé dépasse les capacités d'utilisation du glucose du patient (variables en fonction de l'âge et de la situation pathologique) ;
. une perturbation transitoire des paramètres de la fonction hépatique ;
. des réactions d'hypersensibilité à certains acides aminés ;
. des thrombophlébites peuvent survenir lorsque la perfusion est réalisée par voie intraveineuse périphérique.
- En cas d'apport excessif en acides aminés, une acidose métabolique et une hyperazotémie peuvent apparaître notamment en cas d'insuffisance rénale ou respiratoire.
- L'apparition de tout signe anormal non contrôlé (notamment frissons, sueurs, fièvre, difficultés à respirer) doit faire interrompre la perfusion. Une septicémie liée au cathéter doit être recherchée.



publicité