publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Source RESIP-BCB
Dernière mise à jour:
17/05/2017

PERIDYS 10 mg comprimé pelliculé boîte de 40

Conditionnement modifié ou retiré de la vente depuis le 01.01.2017

Médicament générique du Classe thérapeutique: Gastro-Entéro-Hépatologie
principes actifs: [Dompéridone, 933]
laboratoire: Pierre Fabre Medicament

Comprimé pelliculé
Toutes les formes
2,89€* (remboursé à 30%)
*hors honoraires fixés par l'État, prix réel estimé 3,71 €

Indication

PERIDYS 10 mg, comprimé pelliculé est indiqué pour le soulagement des symptômes de type nausées et vomissements.

Posologie PERIDYS 10 mg comprimé pelliculé boîte de 40

PERIDYS 10 mg, comprimé pelliculé est indiqué pour le soulagement des symptômes de type nausées et vomissements.

Contre indications

La dompéridone est contre-indiquée dans les situations suivantes:

·       hypersensibilité à la substance active ou à l'un des excipients mentionnés à la rubrique Composition ;

·       tumeur hypophysaire à prolactine (prolactinome) ;

·       chez les patients atteints d'une insuffisance hépatique modérée ou sévère (voir rubrique Propriétés pharmacocinétiques) ;

·       chez les patients ayant un allongement connu des intervalles de conduction cardiaque, notamment de l'intervalle QTc, les patients présentant des troubles électrolytiques importants ou des maladies cardiaques sous-jacentes telles qu'une insuffisance cardiaque congestive (voir rubrique Mises en garde et précautions d'emploi) ;

·       administration concomitante avec les médicaments qui allongent l'intervalle QT (voir rubrique Interactions avec d'autres médicaments et autres formes d'interactions) ;

·       administration concomitante avec les inhibiteurs puissants du CYP3A4 (quels que soient leurs effets d'allongement de l'intervalle QT) (voir rubrique Interactions avec d'autres médicaments et autres formes d'interactions) ;

·       lorsque la stimulation de la motricité gastrique peut s'avérer nocive: hémorragie gastro-intestinale, obstruction mécanique ou perforation digestive.

Effets indésirables Peridys

Les effets indésirables sont classés selon leur fréquence, selon la convention suivante: très fréquent (> 1/10), fréquent (>1/100, <1/10), peu fréquent (>1/1000, <1/100), rare (>1/10000, <1/1000), très rare (<1/10000), fréquence indéterminée (ne peut être estimée sur la base des données disponibles)

·         Affections du système immunitaire:

Très rares: réactions allergiques incluant anaphylaxie, choc anaphylactique, réaction anaphylactique et oedème de Quincke.

·         Affections endocriniennes:

Rares: augmentation des taux de prolactine1.

·         Affections psychiatriques:

Très rares: agitation3, nervosité.

·         Affections du système nerveux:

Très rares: effets extrapyramidaux2, convulsions3, somnolence3, céphalée.

·         Affections cardiaques :

Fréquence indéterminée: arythmies ventriculaires, allongement de l'intervalle QTc, torsade de pointes, mort subite (voir rubrique Mises en garde et précautions d'emploi).

·         Affections gastro-intestinales:

Rares: troubles gastro-intestinaux, y compris des crampes intestinales très rares et passagères.

Très rares: diarrhées.

·         Affections de la peau et des tissus sous-cutanés:

Très rares: urticaire, prurit, rash.

·         Affections des organes de reproduction et du sein :

Rares: galactorrhée, gynécomastie, aménorrhée.

·         Investigations:

Très rare: test de la fonction hépatique anormal.

1L'hypophyse étant située en deçà de la barrière hémato-encéphalique, la dompéridone peut causer une augmentation des concentrations en prolactine. Dans de rares cas, cette hyperprolactinémie peut entraîner des effets indésirables neuroendocriniens tels que galactorrhée, gynécomastie et aménorrhée.

2Les effets extrapyramidaux sont très rares chez les nouveau-nés et les nourrissons, et exceptionnels chez les adultes. Ces effets indésirables régressent spontanément et complètement à l'arrêt du traitement.

3Les troubles du système nerveux central de type convulsions, agitation et somnolence sont également très rares et rapportés essentiellement chez les nourrissons et les enfants.

Déclaration des effets indésirables suspectés

La déclaration des effets indésirables suspectés après autorisation du médicament est importante. Elle permet une surveillance continue du rapport bénéfice/risque du médicament. Les professionnels de santé doivent déclarer tout effet indésirable suspecté via le système national de déclaration : Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (Ansm) et réseau des Centres Régionaux de Pharmacovigilance. Site internet: www.ansm.sante.fr.



publicité