publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Source RESIP-BCB
Dernière mise à jour:
07/04/2016

PERIKABIVEN 1200 KCAL Emulsion pour perfusion Boîte de 2 Poches à trois compartiments de 1920 ml

Conditionnement modifié ou retiré de la vente depuis le 06.04.2009

Médicament générique du Classe thérapeutique: Anesthésie, réanimation, antalgiques
principes actifs: Huile de soja, Glucose, Alanine, Arginine, Acide aspartique, Acide glutamique (E620), Glycine, Histidine, Isoleucine, Leucine, Lysine, Méthionine, Phénylalanine, Proline, Sérine, Thréonine, Tryptophane, Tyrosine, Valine, Chlorure de calcium, Glycérophosph
laboratoire: Fresenius Kabi France

Emulsion injectable pour perfusion IV
Toutes les formes
77,53€* (remboursé à 65%)
*hors honoraires fixés par l'État, prix réel estimé 78,35 €

Indication

Nutrition parentérale chez l'adulte et l'enfant âgé de plus de 2 ans, quand la nutrition orale ou entérale est impossible, insuffisante ou contre-indiquée.

Posologie PERIKABIVEN 1200 KCAL Emulsion pour perfusion Boîte de 2 Poches à trois compartiments de 1920 ml

La capacité des patients à éliminer les lipides et à métaboliser le glucose déterminera la posologie et le débit de perfusion, voir mises en garde et précautions d'emploi.
Posologie :
La dose administrée doit être individualisée et le choix du volume de poche doit être fait en fonction de l'état clinique du patient, du poids corporel et des besoins nutritionnels.
- Chez l'adulte :
. Les besoins en azote pour maintenir la masse protéique corporelle dépendent de l'état clinique du patient (exemple : l'état nutritionnel et le degré de catabolisme lié au stress). Les besoins sont de 0,10-0,15 g d'azote/kg de poids corporel/jour pour un état nutritionnel normal. Pour les patients dans un état de stress métabolique modéré à élevé et présentant ou non une malnutrition, les besoins sont de l'ordre de 0,15-0,30 g d'azote par kg de poids corporel/jour (1,0-2,0 g d'acides aminés par kg de poids corporel/jour). Les besoins habituellement estimés en glucose et en lipide sont de 2,0-6,0 g pour le glucose et de 1,0-2,0 g pour les lipides par kilo de poids corporel/jour.
. Les besoins énergétiques totaux dépendent de l'état clinique du patient et sont le plus souvent compris entre 20-30 kcal/kg de poids corporel/jour. Chez les patients obèses les apports doivent être basés sur le poids idéal estimé.
. PERIKABIVEN existe sous trois présentations destinées aux patients dont les besoins nutritionnels sont modérément augmentés, de base ou peu élevés. Dans le cadre d'une nutrition parentérale totale, il peut être nécessaire d'apporter en complément des oligo-éléments, des vitamines et des électrolytes.
. La dose de 0,10-0,20 g d'azote/kg de poids corporel/jour (0,7-1,0 g d'acides aminés par kg de poids corporel/jour) et un apport énergétique total de 20-30 kcal/kg de poids corporel/jour correspondent à environ 27-40 ml de PERIKABIVEN par kg de poids corporel/jour.
- Chez l'enfant :
La capacité à métaboliser les nutriments doit déterminer la posologie.
. Généralement, pour les jeunes enfants (2-10 ans), la perfusion doit débuter avec une posologie faible telle que 14-28 ml/kg (ce qui correspond à 0,49-0,98 g d'acides aminés/kg/jour et 0,95-1,9 g de glucose/kg/jour) puis sera augmentée par palier de 10-15 ml/kg/jour jusqu'à une posologie maximale de 40 ml/kg/jour.
. Pour les enfants âgés de plus de 10 ans, la posologie adulte peut être utilisée.
- Débit de perfusion :
Le débit de perfusion maximum pour le glucose est de 0,25 g/kg/heure.
L'apport d'acides aminés ne doit pas dépasser 0,1 g/kg/heure.
L'apport de lipides ne doit pas dépasser 0,15 g/kg/heure.
Le débit de perfusion de cette émulsion ne doit pas dépasser 3,7 ml/kg de poids corporel/heure (correspondant à 0,25 g de glucose, 0,09 g d'acides aminés et 0,13 g de lipides/kg de poids corporel).
La durée de perfusion recommandée d'une poche de PERIKABIVEN est de 12 à 24 heures.
- Posologie journalière maximale :
. Elle est de 40 ml/kg/jour. Ceci correspond à l'administration d'une poche (de la plus grande contenance) pour un patient de 64 kg qui recevra 0,96 g d'acides aminés/kg/jour (0,16 g d'azote/kg/jour), un apport calorique non protéique de 25 kcal/kg/jour (2,7 g de glucose/kg/jour et 1,4 g de lipide/kg/jour).
. La posologie journalière maximale varie en fonction de l'état clinique du patient et peut même être modifiée d'un jour à l'autre.
Mode et durée d'administration :
PERFUSION PAR VEINE CENTRALE OU PERIPHERIQUE.
- L'administration pourra être poursuivie aussi longtemps que l'état clinique du patient le rendra nécessaire.
- Afin de diminuer le risque de thrombophlébite (en veine périphérique), il est conseillé de changer quotidiennement le site de perfusion.

Contre indications

- Hypersensibilité connue aux protéines d'oeuf ou de soja, ou à l'un des excipients.
- Hyperlipidémie importante.
- Insuffisance hépatique sévère.
- Troubles sévères de la coagulation sanguine.
- Anomalies congénitales du métabolisme des acides aminés.
- Insuffisance rénale sévère sans possibilité d'hémofiltration ou de dialyse.
- Etat de choc en phase aiguë.
- Hyperglycémie nécessitant l'administration de plus de 6 unités d'insuline/heure.
- Taux plasmatiques élevés et pathologiques de l'un des électrolytes inclus dans le produit.
- Syndrome d'activation macrophagique.
- Contre-indications générales d'un traitement par perfusion : oedème pulmonaire aigu, hyperhydratation, insuffisance cardiaque décompensée, et déshydratation hypotonique.
- Etats instables, par exemple : état post-traumatique sévère, diabète décompensé, phase aiguë d'infarctus du myocarde, acidose métabolique, infection sévère et coma hyperosmolaire.
- Nouveau-né et enfant de moins de 2 ans d'âge.

Effets indésirables Perikabiven

- La perfusion de PERIKABIVEN peut entraîner une augmentation de la température corporelle (incidence < 3%) et, moins fréquemment, frissons, refroidissements et nausées/vomissements (incidence < 1%).
- Des augmentations transitoires des enzymes hépatiques sous nutrition parentérale ont aussi été rapportées.
- Comme pour toute solution hypertonique, des thrombophlébites peuvent apparaître dans le cas d'administration par veine périphérique.
- Les autres effets indésirables imputables aux constituants de PERIKABIVEN sont extrêmement rares.
- Des réactions d'hypersensibilité (réaction anaphylactique, rash cutané, urticaire), symptômes respiratoires (par exemple : tachypnée), effets sur la circulation (par exemple hypertension ou hypotension) ont été décrits.
- Ont été également décrits : hémolyse, réticulocytose, douleurs abdominales, céphalées, nausées, vomissements, fatigue et priapisme.
- Syndrome de surcharge graisseuse :
. Une diminution de la capacité d'élimination des lipides (contenus dans PERIKABIVEN) peut conduire à un "syndrome de surcharge graisseuse" qui peut avoir pour origine un surdosage, mais qui peut également, au débit de perfusion recommandé, être associé à une brusque modification de l'état clinique du patient, telle qu'une altération de la fonction rénale ou hépatique.
. La survenue d'un syndrome de surcharge graisseuse se caractérise par : hyperlipidémie, fièvre, hépatomégalie, splénomégalie, anémie, leucopénie, thrombocytopénie, troubles de la coagulation et coma.
. Tous ces symptômes sont généralement réversibles si la perfusion de l'émulsion lipidique est interrompue.



publicité