publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Source RESIP-BCB
Dernière mise à jour:
07/04/2016

PHYSIOTENS 0,2 mg

Médicament soumis à prescription médicale

Médicament générique du Classe thérapeutique: Cardiologie et angéiologie
principes actifs: Moxonidine
laboratoire: Abbott Products

Comprimé pelliculé
Boîte de 30
Toutes les formes
8,84€* (remboursé à 65%)
*hors honoraires fixés par l'État, prix réel estimé 9,66 €

Indication

Hypertension artérielle.

Posologie PHYSIOTENS 0,2 mg Comprimé pelliculé Boîte de 30

La posologie recommandée est un comprimé à 0,2 mg par jour, le matin.

En cas de résultat insuffisant après 4 semaines de traitement la posologie peut être portée à 0,4 mg en une ou deux prises par jour au début des repas (il existe des comprimés dosés à 0,4 mg).

Il est recommandé de ne pas dépasser 0,4 mg par prise et 0,6 mg par jour (soit un comprimé à 0,3 mg matin et soir).

Chez les patients ayant une insuffisance rénale modérée (filtration glomérulaire comprise entre 30 et 60 ml/min) ou une insuffisance rénale sévère (filtration glomérulaire comprise entre 15 et 30 ml/min), ne pas dépasser 0,2 mg par prise et 0,4 mg par jour.

Chez les patients hémodialysés, la dose journalière est de 0,2 mg. Si nécessaire, et si elle est bien tolérée, la posologie peut être augmentée à 0,4 mg par jour.

Le traitement doit être poursuivi indéfiniment.

Contre indications

Ce médicament ne doit jamais être utilisé dans les cas suivants :

· états dépressifs graves,

· hypersensibilité connue à la moxonidine.

Ce médicament est généralement déconseillé pendant la grossesse et l'allaitement.

Effets indésirables Physiotens

Quelques effets indésirables ont occasionnellement été rapportés en début de traitement :

· sécheresse buccale,

· somnolence,

· asthénie,

· céphalées,

· vertiges,

· troubles du sommeil,

· sensation de faiblesse dans les jambes,

· nervosité,

· nausées.

D'intensité légère et transitoires aux doses thérapeutiques, ces effets peuvent disparaître malgré la poursuite du traitement.

Des effets indésirables cutanés, des cas isolés d'angio-oedème (ou oedème de Quincke), justifiant l'arrêt du traitement, ont été rapportés.



publicité