publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Source RESIP-BCB
Dernière mise à jour:
07/04/2016

POLARAMINE 0,01 %

Conditionnement modifié ou retiré de la vente depuis le 01.07.2015

Médicament générique du Classe thérapeutique: Allergologie
principes actifs: Dexchlorphéniramine
laboratoire: Msd France

Sirop
Flacon (+cuillère mesure de 5 ml graduée à 2,5 ml) de 125 ml
Toutes les formes

Indication

Traitement symptomatique des manifestations allergiques diverses :
- rhinite (saisonnière ou perannuelle),
- conjonctivite,
- urticaire.

Posologie POLARAMINE 0,01 % Sirop Flacon (+cuillère mesure de 5 ml graduée à 2,5 ml) de 125 ml

Voie orale.
Le traitement symptomatique doit être court (quelques jours) et limité aux horaires où survient la toux.
- Nourrisson : 1/2 cuillère-mesure (graduation à 2,5 ml), 2 à 3 fois par jour.
- Enfant de 30 mois à 10 ans : 1 cuillère-mesure (5 ml), 2 à 3 fois par jour.
- Enfant de 10 à 15 ans : 2 cuillères-mesure (5 ml) par prise, 2 à 3 fois par jour.
- Adulte : 4 cuillères-mesure (5 ml), 3 ou 4 fois par jour.
Il convient de privilégier les prises vespérales en raison de l'effet sédatif de la dexchlorphéniramine.

Contre indications

CONTRE-INDIQUE :
Ce médicament est contre-indiqué dans les cas suivants :
- hypersensibilité à l'un des composants,
- en raison de la présence de dexchlorphéniramine :
. risque de glaucome par fermeture de l'angle,
. risque de rétention urinaire liée à des troubles urétroprostatiques.
DECONSEILLE :
Ce médicament ne doit généralement pas être utilisé, en cas d'allaitement : il existe un passage faible, mais réel de la dexchlorphéniramine dans le lait maternel. Compte tenu des propriétés sédatives de ce médicament, la prise de ce médicament en cas d'allaitement est déconseillée.
Association déconseillée : alcool.


Effets indésirables Polaramine

Les caractéristiques pharmacologiques de la dexchlorphéniramine sont à l'origine d'effets indésirables d'inégale intensité et liés ou non à la dose (voir propriétés pharmacodynamiques).
- Effets neurovégétatifs :
. sédation ou somnolence, plus marquée en début de traitement,
. effets anticholinergiques à type de sécheresse des muqueuses, constipation, troubles de l'accommodation, mydriase, palpitations cardiaques, risque de rétention urinaire,
. hypotension orthostatique,
. troubles de l'équilibre, vertiges, baisse de la mémoire ou de la concentration, plus fréquents chez le sujet âgé,
. incoordination motrice, tremblements,
. confusion mentale, hallucinations,
. agitation, nervosité, insomnie (notamment chez le nouveau-né).
- Réactions de sensibilisation :
. érythèmes, eczéma, prurit, purpura, urticaire éventuellement géante,
. oedème, plus rarement oedème de Quincke,
. choc anaphylactique.
- Effets hématologiques :
. leucopénie, neutropénie,
. thrombocytopénie,
. anémie hémolytique.



publicité