publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Source RESIP-BCB
Dernière mise à jour:
07/04/2016

POMALIDOMIDE CELGENE 2 mg

Médicament soumis à prescription hospitalière

Médicament générique du Classe thérapeutique: Cancérologie et hématologie
principes actifs: Pomalidomide
laboratoire: Celgene Europe Limited

Gélule
Boîte de 21
Toutes les formes

Indication

Pomalidomide Celgene peut être utilisé pour le traitement du myélome multiple réfractaire ou en rechute, en association avec la dexaméthasone, chez les patients ne pouvant être inclus dans un essai clinique en cours et pour lesquels aucune alternative thérapeutique n'existe. Les données en terme d'efficacité portent sur 2 études de phase II menées en ouvert sans comparateur direct.

Posologie POMALIDOMIDE CELGENE 2 mg Gélule Boîte de 21

a. Posologie :

La posologie initiale recommandée de Pomalidomide Celgene est de 4 mg par jour par voie orale pendant 21 jours consécutifs suivi d'une fenêtre thérapeutique d'une semaine correspondant à un cycle complet de 4 semaines soit 28 jours.

associéà la dexaméthasone à la dose de 40 mg/jour par voie orale aux jours 1, 8, 15 et 22 de chaque cycle de 28 jours pour les patients d'âge ≤ 75 ans.


b.
Mode d'administration

Les gélules de Pomalidomide Celgene doivent être prises chaque jour environ à la même heure, 2 heures avant ou après le repas. Elles doivent être avalées sans les ouvrir, sans les mâcher, avec un grand verre d'eau.


c.
Populations particulières


Population pédiatrigue

La tolérance et l'efficacité de Pomalidomide Celgene n'ont pas été établies chez l'enfant.

Population âgée

Aucun ajustement de la posologie de Pomalidomide Celgene n'est nécessaire. Pour les patients d'âge > 75 ans, la dose initiale de dexaméthasone est de 20 mg une fois par jour aux jours 1, 8, 15 et 22 de chaque cycle de 28 jours.

Patients présentant une insuffisance hépatique

La tolérance et l'efficacité de Pomalidomide Celgene n'ont pas été établies chez le patient insuffisant hépatique.


Patients présentant une insuffisance rénale

Aucune étude clinique n'a été menée chez des patients présentant une insuffisance rénale. Les patients ayant une créatininémie > 3.0 mg/dl ont été exclus des essais cliniques.


d.
Ajustements de la posologie recommandés en cas de survenue d'effets indésirables (El)

La sévérité des El sera évaluée selon la classification du National Cancer Institute (NCI CTCAE ; téléchargement : http://ctep.info.nih.gov ) .

Il est recommandé d'ajuster la posologie, comme indiqué ci-dessous, pour prendre en charge les effets indésirables tels que neutropénies ou thrombopénies de grade 3 ou 4, ou autres effets toxiques de grade 3 ou 4 jugés en rapport avec Pomalidomide Celgene. La posologie de Pomalidomide Celgene sera adaptée par palier de 1 mg en fonction de la tolérance.

Paliers de Doses de Pomalidomide celgene, gelules

Posologie initiale

4 mg par jour pendant 21 jours consécutifs, tous les 28 jours

Palier de dose 1

3 mg par jour pendant 21 jours consécutifs, tous les 28 jours

Palier de dose 2

2 mg par jour pendant 21 jours consécutifs, tous les 28 jours

Palier de dose 3

1 mg par jour pendant 21 jours consécutifs, tous les 28 jours

Le traitement doit être définitivement arrêté chez les malades qui ne tolèrent pas la dose de 1 mg/jour.

Toxicité hématologigue :

Si le taux de polynucléaires neutrophiles (PNN) < 500/mm3 ou entre 500 et 1000/mm3 avec fièvre ≥ 38.5°: arrêt du traitement, et contrôle de la NFS une fois par semaine.

En cas de Neutropénie

Dès que le taux de PNN redevient ≥ 1000/ mm3 :

• Si la neutropénie est isolée, reprise possible du traitement à la même posologie. L'utilisation d'un facteur de croissance hématopoïétique est possible.

• Si la neutropénie est associée à une autre toxicité nécessitant une réduction de dose, reprise du traitement au palier inférieur.

En cas de Thrombopénie

Si le taux de plaquettes < 25.000/ mm3 : arrêt du traitement, et contrôle de la NFS une fois par semaine.

Dès que le taux de plaquettes redevient ≥ 50.000/mm3, reprise possible du traitement au palier inférieur.

Toxicité non hématologique :

Neuropathie périphérique.

Gravité de la neuropathie

Modification de la posologie

Grade 4 (neuropathie invalidante)

Arrêt définitif du traitement

Grade 3 (activités quotidiennes perturbées)

Arrêt définitif du traitement

Grade 2 (fonction altérée mais pas d'impact sur les activités quotidiennes)

Réduire la dose ou interrompre le traitement et poursuivre la surveillance du patient par examen clinique et neurologique. Interrompre le traitement en cas d'absence d'amélioration ou d'aggravation continue de la neuropathie. En cas de résolution ou de retour au grade 1, le traitement peut être repris si le rapport bénéfice/risque est favorable.

Grade 1 (paresthésie, faiblesse et/ou perte des réflexes) sans perte de fonction

Poursuivre la surveillance du patient à l'aide d'un examen clinique. En cas d'aggravation des symptômes, il convient d'envisager une réduction de la dose. Cependant, une réduction de la dose n'est pas nécessairement suivie d'une amélioration des symptômes.

Réactions cutanées :

Gravité

Conduite à tenir

Grade 4

Arrêt définitif du traitement

Grade < 4

Interruption du traitement. Reprise du traitement au palier inférieur lors du prochain cycle si Grade

≤1.


En cas de rash desquamant
, le traitement sera définitivement arrêté.

Bradycardie sinusale ou autre arythmie cardiaque

Gravité

Conduite à tenir

Grade ≥ 2

Arrêt définitif du traitement

Grade < 2

Interruption du traitement. Reprise du traitement au palier inférieur lors du prochain cycle si Grade

≤ 1.

Thrombose veineuse profonde /embolie pulmonaire

Gravité

Conduite à tenir

Grade 4

Arrêt définitif du traitement

Grade < 4

Interruption du traitement. Après instauration d'un traitement curatif, il sera laissé à l'appréciation du médecin hospitalier la reprise du traitement par Pomalidomide Celgene.

Constipation

Gravité

Conduite à tenir

Grade ≥ 3

Interruption du traitement, instaurer un régime adapté. Reprise du traitement au palier inférieur lors du prochain cycle si la constipation est ≤ Grade 2.

Hyperthyroïdie ou hypothyroïdie

Gravité

Conduite à tenir

Grade ≥ 3

Interruption du traitement. Reprise du traitement au palier inférieur lors du prochain cycle si Grade

≤2.

Autre toxicité en rapport avec le traitement:

Gravité

Conduite à tenir

Grade 4

Arrêt définitif du traitement

Grade 3

Interruption du traitement. Reprise du traitement au palier inférieur lors du prochain cycle si Grade

≤2.

Contre indications

- Femmes enceintes

- Femmes susceptibles de procréer, en l'absence de moyen efficace de contraception complétée par le port du préservatif par le partenaire sexuel (voir Mises en garde)

- Chez l'homme, tout rapport sexuel non protégé par le port du préservatif avec une femme enceinte ou susceptible de procréer est contre-indiqué pendant la durée du traitement et pendant les 28 jours qui suivent l'arrêt du traitement - Hypersensibilité à la substance active ou à l'un des excipients .

Effets indésirables Pomalidomide Celgene

Les effets indésirables graves, considérés comme reliés au traitement par l'investigateur ou Celgene, observés au cours des études cliniques dont Celgene est le promoteur, portant sur 543 patients et enregistrés dans la base de pharmacovigilance de Celgene à la date du 29 juillet 2011, sont décrits ci-dessous selon leur fréquence : Fréquence des effets indésirables graves du Pomalidomide survenus lors des essais cliniques Celgene

Classe de systèmes d'organes Fréquent Peu fréquent
Affections hématologiques et du système lymphatique

Anémie

Neutropénie fébrile

Neutropénie

Thrombocytopénie

Eosinophilie

Leucocytose

Leucopénie

Affections cardiaques

Bloc auriculo-ventriculaire du second degré

Bradycardie

Affections gastro-intestinales

Diarrhée

Perforation diverticulaire

Caecite

Constipation

Hémorragie rectale

Troubles généraux et anomalies au site d'administration

Pyrexie

Asthénie

Frissons

Fatigue

Malaise

Affections hépatobiliaires

Cholécystite

Hyperbilirubinémie

Infections et infestations

Pneumonie (très fréquent)

Sepsis

Bronchite

Cellulite

Colite à Clostridium difficile

Grippe H1N1

Infection neutropénique

Infection par le virus parainfluenzae

Abcès pharyngé

Pneumonie à virus respiratoire syncytial Pneumonie à streptocoque

Infection à virus respiratoire syncytial Sepsis à staphylocoque Infection virale Choc septique

Investigations

Allongement de l'intervalle QT

Diminution du taux hémoglobine

Diminution du nombre de neutrophiles Diminution du nombre de plaquettes

Troubles du métabolisme et de la nutrition

Syndrome de glissement
Syndrome de lyse tumorale

Affections musculo-squelettiques et systémiques

Douleur thoracique musculo-squelettique

Affections du système nerveux

Ischémie cérébrale

Accident vasculaire cérébral

Convulsion

Trouble de la mémoire

Syncope

Attaque ischémique transitoire

Affections du rein et des voies urinaires

Insuffisance rénale aigüe

Affections respiratoires, thoraciques et médiastinales

Pneumopathie interstitielle

Hypoxie

Infiltration pulmonaire

Epanchement pleural

Embolie pulmonaire Insuffisance respiratoire

Affections de la peau et du tissu sous-cutané

Eruption

Affections vasculaires

Thrombose veineuse profonde

Thrombose

Définitions selon les critères du groupe de travail (WG, Working Group) CIOMS IV : très fréquent : ≥ 10 % ; fréquent : ≥ 1 % et < 10 % ; peu fréquent : ≥ 0,1 % et < 1 % ; rare : ≥ 0,01 % et < 0,1 % ; et très rare : < 0,01 %. Les événements indésirables sont codés en utilisant la version 14.0 de MedDRA. Un patient avec de multiples occurrences d'un événement indésirable est comptabilisé une seule fois dans la catégorie du terme préféré.



publicité