publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Source RESIP-BCB
Dernière mise à jour:
07/04/2016

PRESSICAINE FLUID 12,5 g/100 mL

Conditionnement modifié ou retiré de la vente depuis le 03.01.2013

Médicament générique du Classe thérapeutique: Anesthésie, réanimation, antalgiques
principes actifs: Lidocaïne
laboratoire: Dentsply

Solution pour usage dentaire
Flacon pulvérisateur de 40 ml
Toutes les formes

Indication

- Anesthésie locale de surface lors :
. d'anesthésie d'infiltration,
. de taille et pose de couronnes et pilier de bridge,
. de détartrage juxta-gingival et sous-gingival.
- Abolition du réflexe nauséeux lors d'une prise d'empreintes.

Posologie PRESSICAINE FLUID 12,5 g/100 mL Solution pour usage dentaire Flacon pulvérisateur de 40 ml

Usage local strict.

Voie gingivale.

Usage de la solution en flacon :

L'application de la solution s'effectue sur une muqueuse préalablement séchée.

La solution est appliquée pendant 30 secondes au niveau de la muqueuse au moyen d'une boulette de coton imprégnée de 1 à 2 gouttes de solution, juste avant l'intervention.

Ne pas dépasser 20 gouttes par séance.

Usage de la solution en flacon pulvérisateur :

Placer l'extrémité de l'embout diffuseur à 2 à 4 cm de la région à anesthésier. Presser sur la pompe doseuse en dirigeant le jet sur la région de la muqueuse à anesthésier.

Pour limiter le réflexe nauséeux, pulvériser une ou plusieurs doses de solution en direction du palais.

Ne pas dépasser la dose totale de 20 pulvérisations.

Contre indications

Hypersensibilité à l'un des constituants de la formule, en particulier à la lidocaïne ou aux anesthésiques locaux.

Flacon pulvérisateur :

Ne pas utiliser en pulvérisations chez l'enfant de moins de 6 ans : risque de fausse route.

Effets indésirables Pressicaine Fluid

- Risques d'allergies.
- Des réactions toxiques, témoignant d'une concentration anormalement élevée d'anesthésique local dans le sang, peuvent apparaître, soit immédiatement par passage intraveineux accidentel, soit plus tardivement par surdosage vrai dû à l'utilisation d'une trop grande quantité d'anesthésique :
. système nerveux central : nervosité, agitation, bâillements, tremblements, appréhension, nystagmus, logorrhée, céphalées, nausées, bourdonnements d'oreille. Ces signes, lorsqu'ils apparaissent, appellent des mesures correctives rapides visant à prévenir une aggravation éventuelle.
. système respiratoire : tachypnée puis bradypnée, pouvant conduire à l'apnée.
. système cardiovasculaire : diminution de la force contractile du myocarde, baisse du débit cardiaque et chute de tension artérielle.



publicité