publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Source RESIP-BCB
Dernière mise à jour:
07/04/2016

PRESTOLE 50 mg/25 mg

Médicament soumis à prescription médicale

Médicament générique du Classe thérapeutique: Cardiologie et angéiologie
principes actifs: Triamtérène, Hydrochlorothiazide
laboratoire: Almirall S.A.S

Gélule
Boîte de 30
Toutes les formes
5,28€* (remboursé à 65%)
*hors honoraires fixés par l'État, prix réel estimé 6,10 €

Indication

Traitement de l'hypertension artérielle en cas d'échec thérapeutique d'une monothérapie par diurétique à faible dose.

Posologie PRESTOLE 50 mg/25 mg Gélule Boîte de 30

La posologie est d'une gélule par jour le matin.

Contre indications

Ce médicament NE DOIT JAMAIS ETRE UTILISE dans les cas suivants :

- insuffisance rénale (créatininémie > 150 µmol/l ou clairance de la créatinine < 60 ml/ min). La clairance de la créatinine sera estimée selon la formule de Cockcroft : Clcr = (140-âge) x poids/0,184 x créatininémie (avec l'âge exprimé en années, le poids en kg, la créatininémie en µmol/l.

Cette formule est valable pour les sujets de sexe masculin, et doit être corrigée pour les femmes en multipliant le résultat par 0,85.

- hyperkaliémie,

- stade terminal de l'insuffisance hépatique,

- hypersensibilité aux sulfamides,

- hypersensibilité au triamtérène,

- associations aux sels de potassium ou à d'autres diurétiques hyperkaliémiants (sauf en cas d'hypokaliémie) (voir rubrique Interactions avec d'autres médicaments et autres formes d'interactions),

- allaitement.

Ce médicament est généralement déconseillé :

- chez le cirrhotique quand la natrémie est inférieure à 125 mmol/l. Chez le cirrhotique il existe un risque d'acidose hyperkaliémique. Quelques cas d'anémie macrocytaire ou de pancytopénie aiguë ont été observés chez ces malades,

- chez les sujets susceptibles de présenter une acidose.


Effets indésirables Prestole

Ces effets indésirables ont été observés chez l'adulte.

Au plan biologique :

-    une déplétion potassique avec hypokaliémie, notamment en cas de diurèse intensive, et particulièrement grave dans certaines populations à risque (voir Précautions d'emploi),

-    possibilité plus rare d'hyperkaliémie en particulier en cas d'insuffisance rénale ou de diabète,

-    une élévation de l'uricémie et de la glycémie au cours du traitement : l'emploi de ces diurétiques sera soigneusement discuté chez les sujets goutteux et diabétiques,

-    possibilité d'élévation modérée de la créatininémie, de l'urée sanguine,

-    des troubles hématologiques, beaucoup plus rares, thrombocytopénie, leucopénie, agranulocytose, aplasie médullaire, anémie hémolytique,

-    une hypercalcémie exceptionnelle.

           

     Au plan clinique :

-    en cas d'insuffisance hépatique, possibilité de survenue d'encéphalopathie hépatique (voir contre-indications et mises en garde),

-    possibilité de déshydratation avec hypovolémie, hyponatrémie et hypotension orthostatique justifiant l'arrêt du traitement ou la réduction de la posologie,

-    réactions d'hypersensibilité, essentiellement dermatologiques : rash, urticaire, peu fréquent : des cas de réaction de photosensibilité ont été rapportés (voir rubrique Mises en garde spéciales et précautions d'emploi), purpura,

-    possibilité d'aggravation d'un lupus érythémateux aigu disséminé préexistant, vascularite nécrosante, syndrome de Lyell exceptionnel,

-    nausées, vomissements, constipation, diarrhée ont été observés chez les patients traités au long cours,

-    crampes musculaires, céphalées, asthénie, vertige,  bouche sèche,  paresthésie,

-    de rares cas de néphrite interstitielle d'origine immuno-allergique, réversibles à l'arrêt du traitement ont été rapportés,

-    de rares cas de lithiases rénales chez des patients avant des antécédents de calculs néphrétiques, ont également été rapportés,

-    exceptionnellement, lithiases urinaires contenant du triamtérène,

-    très rares cas de néphrites interstitielles aiguës,

-    possibilité d'une coloration bleuâtre des urines par un métabolite du triamtérène,

-    exceptionnellement : pancréatite.

Prestole existe aussi sous ces formes

Prestole



publicité