publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Source RESIP-BCB
Dernière mise à jour:
07/04/2016

PROGESTERONE-RETARD PHARLON 250 mg/1 ml

Conditionnement modifié ou retiré de la vente depuis le 07.03.2006

Médicament générique du Classe thérapeutique: Gynécologie
principes actifs: Hydroxyprogestérone caproate
laboratoire: Schering S.A

Solution injectable IM
Boîte de 1 Ampoule de 1 ml
Toutes les formes
2,00€* (remboursé à 35%)
*hors honoraires fixés par l'État, prix réel estimé 2,82 €

Indication

- Indications gynécologiques lorsque la voie parentérale est indispensable :
. Troubles liés à une insuffisance en progestérone (dysménorrhées, irrégularités menstruelles, syndrome prémenstruel, mastodynies...).
. Stérilité par insuffisance lutéale.
. Cycle artificiel en association avec un estrogène.
- Indications obstétricales :
. Menaces d'avortement ou prévention d'avortements à répétition par insuffisance lutéale prouvée.
. Menace d'accouchement prématuré en rapport avec une hypermotilité utérine.

Posologie PROGESTERONE-RETARD PHARLON 250 mg/1 ml Solution injectable IM Boîte de 1 Ampoule de 1 ml

RESERVE A L'ADULTE.
Il est conseillé d'utiliser pour l'injection une seringue en verre. Cependant, compte tenu des études de compatibilités effectuées avec cette spécialité, il est possible d'utiliser une seringue en polypropylène. Dans ce cas, l'injection doit suivre immédiatement le remplissage de la seringue.
- Dans les indications gynécologiques lorsque la voie parentérale est indispensable :
. Troubles liés à une insuffisance en progestérone (dysménorrhées, irrégularités menstruelles, syndrome prémenstruel, mastodynies...).
. Stérilité par insuffisance lutéale.
. Cycle artificiel en association avec un estrogène.
250 mg en injection IM profonde, le 16ème jour du cycle (10 jours après le début de l'imprégnation estrogénique, en cas de cycle artificiel).
- Dans les indications obstétricales :
. Menace d'avortement : dès le début des symptômes, 500 mg en injection IM profonde chaque jour, puis tous les 2 jours jusqu'à sédation des signes aigus. Par la suite, administration d'une injection IM profonde par semaine, sous surveillance échographique.
En cas de rechute, reprise immédiate du traitement à la posologie antérieurement efficace.
. Prévention d'avortements à répétition par insuffisance lutéale prouvée : dès le diagnostic de grossesse établi, une ampoule à 500 mg en injection IM profonde par semaine ; le traitement sera poursuivi dans tous les cas un mois après la période critique et au moins jusqu'à la 20ème semaine de gestation.
. Menace d'accouchement prématuré, en rapport avec une hypermotilité utérine : 500 à 1000 mg par semaine ou tous les deux jours.

Contre indications

DECONSEILLE :
- Ce médicament est généralement déconseillé en association avec (voir interactions) :
. les anticonvulsivants (carbamazépine, phénobarbital, phénytoïne, primidone),
. les barbituriques,
. la griséofulvine,
. la rifabutine,
. la rifampicine.
- Grossesse : l'utilisation de ce médicament est déconseillée à partir de la 36ème semaine de grossesse, en raison de la possibilité d'aménorrhée ou de métrorragies du post-partum.
- Allaitement : la prise de ce médicament est déconseillée pendant l'allaitement, en raison du passage du caproate d'hydroxyprogestérone dans le lait maternel.

Effets indésirables Progesterone-Retard Pharlon

Troubles du cycle (métrorragies, spotting...).



publicité