publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Source RESIP-BCB
Dernière mise à jour:
26/10/2016

PROPRANOLOL TEVA 40 mg comprimÚ sÚcable bo¯te de 50

Médicament soumis à prescription médicale

Médicament générique du Avlocardyl
Classe thérapeutique: Cardiologie et angéiologie
principes actifs: Propranolol,Propranolol,Propranolol,Propranolol,Propranolol,Propranolol
laboratoire: Teva Sante

ComprimÚ sÚcable
Toutes les formes
1,63€* (remboursé à 65%)
*hors honoraires fixés par l'État, prix réel estimé 2,45 €
Tous les génériques

Indication

À         Hypertension artÚrielle;

À         Prophylaxie des crises d'angor d'effort;

À         Traitement au long cours aprÞs infarctus du myocarde;

À         Traitement de certains troubles du rythme : supra-ventriculaires (tachycardies, flutters et fibrillations auriculaires, tachycardies jonctionnelles) ou ventriculaires (extrasystoles ventriculaires, tachycardies ventriculaires);

À         Manifestations cardio-vasculaires des hyperthyro´dies et intolÚrance aux traitements substitutifs des hypothyro´dies;

À         Signes fonctionnels de la cardiomyopathie obstructive;

À         Traitement de fond de la migraine et des algies de la face;

À         Tremblements, en particulier essentiels;

À         Manifestations fonctionnelles cardiaques Ó type de tachycardie et de palpitations au cours des situations Úmotionnelles transitoires;

À         PrÚvention des hÚmorragies digestives par rupture des varices oesophagiennes (prÚvention primaire) et de leur rÚcidive (prÚvention secondaire) chez les patients atteints de cirrhose : la prÚvention d'une premiÞre rupture de varice oesophagienne est limitÚe aux patients ayant une hypertension portale, chez lesquels l'examen endoscopique rÚvÞle des varices oesophagiennes de tailles intermÚdiaires ou volumineuses (stade II ou III).

Posologie PROPRANOLOL TEVA 40 mg comprimÚ sÚcable bo¯te de 50

À         Hypertension artÚrielle;

À         Prophylaxie des crises d'angor d'effort;

À         Traitement au long cours aprÞs infarctus du myocarde;

À         Traitement de certains troubles du rythme : supra-ventriculaires (tachycardies, flutters et fibrillations auriculaires, tachycardies jonctionnelles) ou ventriculaires (extrasystoles ventriculaires, tachycardies ventriculaires);

À         Manifestations cardio-vasculaires des hyperthyro´dies et intolÚrance aux traitements substitutifs des hypothyro´dies;

À         Signes fonctionnels de la cardiomyopathie obstructive;

À         Traitement de fond de la migraine et des algies de la face;

À         Tremblements, en particulier essentiels;

À         Manifestations fonctionnelles cardiaques Ó type de tachycardie et de palpitations au cours des situations Úmotionnelles transitoires;

À         PrÚvention des hÚmorragies digestives par rupture des varices oesophagiennes (prÚvention primaire) et de leur rÚcidive (prÚvention secondaire) chez les patients atteints de cirrhose : la prÚvention d'une premiÞre rupture de varice oesophagienne est limitÚe aux patients ayant une hypertension portale, chez lesquels l'examen endoscopique rÚvÞle des varices oesophagiennes de tailles intermÚdiaires ou volumineuses (stade II ou III).

Contre indications

À         bronchopneumopathie chronique obstructive et asthme : les bÛta-bloquants non sÚlectifs sont formellement contre-indiquÚs chez les asthmatiques (mÛme si l'asthme est ancien et non actuellement symptomatique, quelle que soit la posologie).

À         insuffisance cardiaque non contr¶lÚe par le traitement,

À         choc cardiogÚnique,

À         blocs auriculo-ventriculaires des second et troisiÞme degrÚs non appareillÚs,

À         angor de Prinzmetal,

À         maladie du sinus (y compris bloc sino-auriculaire),

À         bradycardie (< 45-50 battements par minute),

À         phÚnomÞne de Raynaud et troubles artÚriels pÚriphÚriques,

À         phÚochromocytome non traitÚ,

À         hypotension artÚrielle,

À         hypersensibilitÚ Ó la substance active ou Ó l'un des excipients mentionnÚs Ó la rubrique Composition,

À         antÚcÚdent de rÚaction anaphylactique.

À       ádans le cadre de la prÚvention primaire et secondaire des hÚmorragies digestives chez le cirrhotique : insuffisance hÚpatique ÚvoluÚe avec hyperbilirubinÚmie, ascite massive, encÚphalopathie hÚpatique.

À       áprÚdisposition Ó l'hypoglycÚmie (comme aprÞs un je¹ne ou en cas d'anomalie de rÚponse aux hypoglycÚmies).

Ce mÚdicament est gÚnÚralement dÚconseillÚ en cas d'allaitement.

Effets indésirables Propranolol Teva

Les effets indÚsirables suivants, prÚsentÚs par frÚquence et classe organe ont ÚtÚ rapportÚs :

FrÚquents (1-9,9%)

GÚnÚral : asthÚnie.

Affections cardiovasculaires : bradycardie, refroidissement des extrÚmitÚs, syndrome de Raynaud.

Troubles du systÞme nerveux central : insomnie, cauchemars

Peu frÚquents (0,1-0,9%)

Troubles digestifs : gastralgies, nausÚes, vomissements, diarrhÚes.

Rares (0,01-0,09%)

GÚnÚral : sensations vertigineuses.

SystÞme hÚmatopo´Útique : thrombocytopÚnie.

Affections cardiovasculaires : insuffisance cardiaque, ralentissement de la conduction auriculo-ventriculaire ou intensification d'un bloc auriculo-ventriculaire existant, hypotension orthostatique pouvant Ûtre associÚe Ó une syncope, aggravation d'une claudication intermittente existante.

Troubles du systÞme nerveux central : hallucinations, psychoses, modifications de l'humeur, confusion, impuissance.

SystÞme cutanÚ : purpura, alopÚcie, Úruptions psoriasiformes, exacerbation d'un psoriasis, rash cutanÚ.

Troubles neurologiques : paresthÚsies.

Vision : sÚcheresse oculaire, perturbation de la vision.

SystÞme respiratoire : un bronchospasme peut survenir chez les patients prÚsentant un asthme ou des antÚcÚdents d'asthme, avec parfois une issue fatale.

TrÞs rares (< 0,01%)

SystÞme endocrinien : hypoglycÚmie chez les sujets Ó risque (voir rubrique Mises en garde et prÚcautions d'emploi).

Au niveau biologique : on a pu observer, dans de rares cas, l'apparition d'anticorps antinuclÚaires ne s'accompagnant qu'exceptionnellement de manifestations cliniques Ó type de syndrome lupique et cÚdant Ó l'arrÛt du traitement.

SystÞme nerveux : des cas isolÚs de myasthÚnie ou d'exacerbation ont ÚtÚ rapportÚs.

FrÚquence inconnue notamment chez les enfants et adolescents.

HypoglycÚmie et crises convulsives liÚes Ó l'hypoglycÚmie.

DÚclaration des effets indÚsirables suspectÚs

La dÚclaration des effets indÚsirables suspectÚs aprÞs autorisation du mÚdicament est importante. Elle permet une surveillance continue du rapport bÚnÚfice/risque du mÚdicament. Les professionnels de santÚ dÚclarent tout effet indÚsirable suspectÚ via le systÞme national de dÚclaration : Agence nationale de sÚcuritÚ du mÚdicament et des produits de santÚ (ANSM) et rÚseau des Centres RÚgionaux de Pharmacovigilance - Site internet: www.ansm.sante.fr.



publicité