publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Source RESIP-BCB
Dernière mise à jour:
07/04/2016

PSORADERM-5 20 mg

Conditionnement modifié ou retiré de la vente depuis le 05.07.2006

Médicament générique du Classe thérapeutique: Dermatologie
principes actifs: Bergaptène
laboratoire: Jean-Jacques Goupil

Comprimé sécable
Boîte de 1 Flacon de 50
Toutes les formes

Indication

Traitement du psoriasis par puvathérapie, chez l'adulte et l'enfant de plus de 12 ans.

Posologie PSORADERM-5 20 mg Comprimé sécable Boîte de 1 Flacon de 50

La dose recommandée est de :
1 à 1,2 mg/kg par séance :
. < 25 kg : 1 comprimé.
. 26-45 kg : 2 comprimés.
. 46-60 kg : 3 comprimés.
. 61-80 kg : 4 comprimés.
. 81-90 kg : 5 comprimés.
. 91-115 kg : 6 comprimés.
. > 115 kg : 7 comprimés.
Compte tenu des données pharmacocinétiques, l'irradiation aux UVA doit suivre de 3 heures l'administration de PSORADERM-5.
- L'irradiation UVA (puvathérapie) nécessite un équipement spécial avec des lampes émettant des UVA entre 320 et 380 nm, avec un pic à 365 nm, et n'émettant pratiquement pas d'UVB.
Les modalités de traitement (durée, rythme des séances) dépendent de l'intensité des lampes et du phototype cutané :
Doses d'UVA (joules/cm²) : Traitement initial / Progression.
I. Brûle toujours, ne bronze jamais : 0,5 / 0,5.
Il. Brûle toujours, bronze légèrement : 1 / 0,5.
III. Brûle parfois, bronze toujours : 1,5 / 0,5/1.
IV. Ne brûle jamais, bronze toujours : 2 / 1.
V. Sujets pigmentés (Asiatiques, Africains du nord) : 2,5 / 1.
VI. Noirs : 3 / 1/1,5.
La durée d'exposition peut également être déterminée par la dose phototoxique minimum (DPM).
- Dans le traitement d'attaque, le rythme des séances est de 2 à 4 par semaine, avec un nombre total de 20 à 25 séances.
La durée d'exposition établie selon le phototype ou selon le résultat de la DPM est augmentée à chaque séance, selon la tolérance du malade et l'évolution de la maladie. Il ne faut pas dépasser la dose maximum d'UVA par séance, qui va de 10 joules/cm² pour le type I jusqu'à 20 joules/cm² pour le type VI.
- Le traitement d'entretien (de 1 fois par semaine à 1 fois par mois) est conduit avec la même dose d'UVA que celle utilisée à la dernière séance du traitement d'attaque.

Contre indications

CONTRE-INDIQUE :
Elles sont dues au 5-méthoxypsoralène et/ou à la puvathérapie :
- Insuffisance cardiaque.
- Insuffisance hépatique ou rénale.
- Hypertension artérielle.
- Affections cutanées aggravées par le soleil (lupus érythémateux, porphyries).
- Traitement antérieur par agents arsenicaux, radiations ionisantes, immunosuppresseurs.
- Cataracte, choriorétinite et glaucome.
- Antécédents de cancers cutanés (carcinomes basocellulaires et épidermoïdes, mélanomes) et de lésions précancéreuses multiples (kératoses actiniques).
- Enfant de moins de 12 ans.
- Utilisation à des fins cosmétiques pour le bronzage.
En raison de la présence de lactose, ce médicament ne doit pas être utilisé en cas de galactosémie, de syndrome de malabsorption du glucose et du galactose ou de déficit en lactase (maladies métaboliques rares).
DECONSEILLE :
- Grossesse : l'utilisation du 5-méthoxypsoralène est déconseillée au cours de la grossesse. En effet, les données cliniques et les études réalisées chez l'animal sont insuffisantes pour conclure à un éventuel pouvoir tératogène de cette molécule. Par ailleurs, il est indiqué d'arrêter la PUVA thérapie lorsque la grossesse est confirmée.
- Allaitement : en l'absence de données de passage du 5-méthoxypsoralène dans le lait maternel, ce médicament est déconseillé au cours de l'allaitement. De plus, il est indiqué d'arrêter la PUVA thérapie pendant l'allaitement.
- Eviter l'emploi concomitant de médicaments photosensibilisants (sulfamides, phénothiazines, tétracyclines, normolipémiants etc...).

Effets indésirables Psoraderm-5

Ils sont rares : nausées, gastralgies, nervosité, prurit, érythème cutané.

Psoraderm-5 existe aussi sous ces formes

Psoraderm-5



publicité