publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Source RESIP-BCB
Dernière mise à jour:
07/04/2016

QUINIMAX 500 mg

Médicament soumis à prescription médicale

Médicament générique du Classe thérapeutique: Infectiologie - Parasitologie
principes actifs: Quinine chlorhydrate, Quinidine, Cinchonine, Cinchonidine
laboratoire: Sanofi-Aventis France

Comprimé pelliculé sécable
Boîte de 1 Tube de 9
Toutes les formes
35,42€* (remboursé à 65%)
*hors honoraires fixés par l'État, prix réel estimé 36,24 €

Indication

Traitement de l'accès palustre simple en particulier en cas de résistance aux amino-4-quinoléines.

Remarque: en cas de vomissements, d'accès graves ou pernicieux la voie parentérale est préconisée.

Posologie QUINIMAX 500 mg Comprimé pelliculé sécable Boîte de 1 Tube de 9

Voie orale.

Les comprimés sont sécables en 2 parties.

La posologie quotidienne efficace est de 3 prises espacées de 8 heures de 8 mg/kg d'alcaloïde base de quinquina pendant 5 à 7 jours (24 mg/kg d'alcaloïde base de quinquina par jour en 3 prises), soit pour un sujet de 60 kg, 1 comprimé par prise, 3 fois par jour.

Contre indications

· En dehors du contexte de l'urgence de l'accès grave ou pernicieux, la quinine est contre-indiqué en cas de trouble de la conduction intra-ventriculaire,

· Antécédent de fièvre bilieuse hémoglobinurique,

· Antécédent d'hypersensibilité à l'un des composants,

· Association avec les spécialités à base d'astémizole ( voir rubrique Interactions avec d'autres médicaments et autres formes d'interactions ).

Effets indésirables Quinimax

· risque de survenue d'hypoglycémie,

· possibilité de survenue de signe de cinchonisme (acouphènes, vertiges, céphalées, troubles de la vision, baisse aigue de l'acuité auditive, nausées) régressant à l'arrêt du traitement et nécessitant rarement l'arrêt du traitement,

· convulsions à forte dose,

· manifestations allergiques cutanées: prurit, urticaire, éruption cutanée généralisée,

· anémie hémolytique aiguë parfois grave et compliquée d'insuffisance rénale aigue (fièvre bilieuse hémoglobinurique),

· thrombopénie, purpura thrombocytopénique,

· possibilité de modifications mineures aux doses thérapeutiques de l'électrocardiogramme (augmentation du QTc ) sans retentissement clinique.



publicité