publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Source RESIP-BCB
Dernière mise à jour:
17/05/2017

RAMIPRIL ISOMED 10 mg comprimé sécable boîte de 90

Conditionnement modifié ou retiré de la vente depuis le 01.02.2017

Médicament générique du Classe thérapeutique: Cardiologie et angéiologie
principes actifs: Ramipril,Ramipril,Ramipril,Ramipril
laboratoire: Teva Sante

Comprimé sécable
Toutes les formes
20,03€* (remboursé à 65%)
*hors honoraires fixés par l'État, prix réel estimé 20,85 €

Indication

Traitement de l'hypertension.

Prévention cardiovasculaire : réduction de la morbidité et de la mortalité cardiovasculaire chez les patients présentant :

·         une maladie cardiovasculaire athérothrombotique manifeste (antécédents de maladie coronaire ou d'accident vasculaire cérébral, ou artériopathie périphérique) ou

·         un diabète avec au moins un facteur de risque cardiovasculaire (voir rubrique Propriétés pharmacodynamiques).

Traitement de la néphropathie :

·         Néphropathie glomérulaire diabétique débutante, telle que définie par la présence d'une microalbuminurie

·         Néphropathie glomérulaire diabétique manifeste, telle que définie par une macroprotéinurie chez les patients présentant au moins un facteur de risque cardiovasculaire (voir rubrique Propriétés pharmacodynamiques),

·         Néphropathie glomérulaire non-diabétique manifeste, telle que définie par une macroprotéinurie ≥ 3 g/jour (voir rubrique Propriétés pharmacodynamiques).

Traitement de l'insuffisance cardiaque symptomatique.

Prévention secondaire à la suite d'un infarctus aigu du myocarde : réduction de la mortalité à la phase aiguë de l'infarctus du myocarde chez les patients ayant des signes cliniques d'insuffisance cardiaque, en  débutant > 48 heures après l'infarctus.

Posologie RAMIPRIL ISOMED 10 mg comprimé sécable boîte de 90

Traitement de l'hypertension.

Prévention cardiovasculaire : réduction de la morbidité et de la mortalité cardiovasculaire chez les patients présentant :

·         une maladie cardiovasculaire athérothrombotique manifeste (antécédents de maladie coronaire ou d'accident vasculaire cérébral, ou artériopathie périphérique) ou

·         un diabète avec au moins un facteur de risque cardiovasculaire (voir rubrique Propriétés pharmacodynamiques).

Traitement de la néphropathie :

·         Néphropathie glomérulaire diabétique débutante, telle que définie par la présence d'une microalbuminurie

·         Néphropathie glomérulaire diabétique manifeste, telle que définie par une macroprotéinurie chez les patients présentant au moins un facteur de risque cardiovasculaire (voir rubrique Propriétés pharmacodynamiques),

·         Néphropathie glomérulaire non-diabétique manifeste, telle que définie par une macroprotéinurie ≥ 3 g/jour (voir rubrique Propriétés pharmacodynamiques).

Traitement de l'insuffisance cardiaque symptomatique.

Prévention secondaire à la suite d'un infarctus aigu du myocarde : réduction de la mortalité à la phase aiguë de l'infarctus du myocarde chez les patients ayant des signes cliniques d'insuffisance cardiaque, en  débutant > 48 heures après l'infarctus.

Contre indications

·         hypersensibilité au principe actif, à l'un ou l'autre des excipients, ou à tout autre IEC (inhibiteur de l'enzyme de conversion) (voir rubrique Composition);

·         antécédents d'angioedème (héréditaire, idiopathique ou du fait d'un antécédent d'angioedème avec les IEC ou les ARA-2);

·         traitements extracorporels impliquant une mise en contact du sang avec des surfaces chargées négativement (voir rubrique Interactions avec d'autres médicaments et autres formes d'interactions);

·         sténose artérielle rénale bilatérale significative, ou sténose artérielle rénale sur rein fonctionnellement unique;

·         2ème et 3ème trimestres de la grossesse (voir rubriques Mises en garde et précautions d'emploi et Grossesse et allaitement);

·         le ramipril ne doit pas être utilisé chez les patients hypotendus ou instables hémodynamiquement ;

·         l'association de RAMIPRIL ISOMED à des médicaments contenant de l'aliskiren est contre-indiquée chez les patients présentant un diabète ou une insuffisance rénale (DFG [débit de filtration glomérulaire]  < 60 ml/min/1,73 m2) (voir rubriques Interactions avec d'autres médicaments et autres formes d'interactions et Propriétés pharmacodynamiques).

Effets indésirables Ramipril Isomed

Le profil de tolérance du ramipril comporte une toux sèche persistante et des réactions dues à une hypotension. Les réactions indésirables graves comportent un angioedème, une hyperkaliémie, une altération de la fonction rénale ou hépatique, une pancréatite, des réactions cutanées sévères et une neutropénie / agranulocytose.

La fréquence des réactions indésirables est définie selon la convention suivante :

Très fréquentes (≥ 1/10) ; fréquentes (≥ 1/100 à < 1/10) ; peu fréquentes (≥ 1/1000 à < 1/100) ; rares (≥ 1/10000 à < 1/1000) ; très rares (< 1/10000), de fréquence inconnue (ne peut être estimée à partir des données disponibles).

Au sein de chaque groupe de fréquence, les effets indésirables sont présentés par ordre décroissant de gravité.

 

Fréquents

Peu fréquents

Rares

Très rares

Fréquence inconnue

Troubles cardiaques

 

Ischémie myocardique, y compris angor ou infarctus du myocarde, tachycardie, arythmies, palpitations, oedèmes périphériques

 

 

 

Troubles du sang et du système lymphatique

 

 

Eosinophilie

Réduction du nombre de leucocytes (y compris neutropénie ou agranulocytose), réduction du nombre d'hématies, réduction de l'hémoglobine, réduction du nombre de plaquettes

 

Insuffisance médullaire, pancytopénie, anémie hémolytique

Troubles du système nerveux

 

Céphalées, étourdissements

Vertiges, paresthésies, agueusie, dysgueusie

Tremblements, trouble de l'équilibre

 

Ischémie cérébrale, y compris accident vasculaire cérébral ischémique et accident ischémique transitoire, perturbation des aptitudes psychomotrices, sensation de brûlure, parosmie

Troubles ophtalmologiques

 

Troubles visuels, y compris vision trouble

Conjonctivite

 

 

Troubles auriculaires et labyrinthiques

 

 

Troubles de l'audition, acouphènes

 

 

Troubles respiratoires, thoraciques et médiastinaux

Toux irritative non-productive, bronchite, sinusite,dyspnée

Bronchospasme y compris asthme aggravé, congestion nasale

 

 

 

Troubles gastro-intestinaux

 

Inflammation gastro-intestinale, troubles digestifs, gêne abdominale, dyspepsie, diarrhée, nausées, vomissements

Pancréatite (des cas avec issue fatale ont été très exceptionnellement rapportés sous IEC), élévation des enzymes pancréatiques, angioedème de l'intestin grêle, douleurs abdominales hautes y compris gastrite, constipation, sécheresse buccale

Glossite

 

Stomatite aphteuse

Troubles rénaux et urinaires

 

 

Altération de la fonction rénale, y compris insuffisance rénale aiguë, augmentation du volume d'urine, aggravation d'une protéinurie préexistante, élévation de l'urée sanguine, élévation de la créatininémie

 

 

 

Troubles de la peau et du tissu sous-cutané

 

Rash, en particulier maculo-papulaire

Angioedème ; très exceptionnellement, une obstruction des voies aériennes résultant d'un angioedème peut entraîner une issue fatale ; prurit, hyperhidrose

Dermatite exfoliante, urticaire, onycholyse

Réaction de photo-sensibilité

Nécrolyse épidermique toxique, syndrome de Stevens-Johnson, érythème polymorphe, pemphigus, psoriasis aggravé, dermatite psoriasiforme, exanthème ou énanthème pemphigoïde ou lichenoïde, alopécie

Troubles musculo-squelettique et du tissu conjonctif

Spasmes musculaires, myalgie

Arthralgie

 

 

 

Troubles du métabolisme et de la nutrition

Elévation de la kaliémie

Anorexie, perte d'appétit

 

 

Baisse de la natrémie

Troubles vasculaires

 

Hypotension, chute de la pression artérielle orthostatique, syncope

Bouffées vasomotrices

Sténose vasculaire, hypoperfusion, vasculite

 

Syndrome de Raynaud

Troubles généraux et anomalies au site d'administration

 

Douleur thoracique, fatigue

Pyrexie

Asthénie

 

 

Troubles du système immunitaire

 

 

 

 

 

Réactions anaphylactiques ou anaphylactoïdes, augmentation de l'anticorps anti-nucléaire

Troubles hépatobiliaires

 

 

Elévation des enzymes hépatiques et/ou de la bilirubine conjuguée

Ictère cholestatique, lésions hépato-cellulaires

 

Insuffisance hépatique aiguë, hépatite cholestatique ou cytolytique (très exceptionnelle-ment d'issue fatale)

Troubles du système reproductif et des seins

 

 

Dysfonction érectile transitoire, diminution de la libido

 

 

Gynécomastie

Troubles psychiatriques

 

 

Humeur dépressive, anxiété, nervosité, agitation, troubles du sommeil y compris somnolence

Etat confus

 

Trouble de l'attention



publicité