publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Source RESIP-BCB
Dernière mise à jour:
07/04/2016

RANITIDINE MYLAN 300 mg

Conditionnement modifié ou retiré de la vente depuis le 03.11.2009

Médicament générique du Azantac
Classe thérapeutique: Gastro-Entéro-Hépatologie
principes actifs: Ranitidine
laboratoire: Mylan

Comprimé pelliculé
Boîte de 14
Toutes les formes
11,46€* (remboursé à 35%)
*hors honoraires fixés par l'État, prix réel estimé 12,28 €
Tous les génériques

Indication

· En association à une bithérapie antibiotique, éradication de Helicobacter pylori en cas de maladie ulcéreuse gastro-duodénale (après preuve endoscopique de la lésion et de l'infection) ;

· Ulcère gastrique ou duodénal évolutif ;

· Œsophagite par reflux gastro-oesophagien ;

· Syndrome de Zollinger-Ellison.

Posologie RANITIDINE MYLAN 300 mg Comprimé pelliculé Boîte de 14

L'absorption n'étant pas influencée par l'alimentation, les comprimés peuvent être pris au cours ou en dehors des repas.

Eradication de Helicobacter pylori en cas de maladie ulcéreuse gastro-duodénale :

Sont recommandés les schémas posologiques suivants :

300 mg de ranitidine matin et soir associés pendant 14 jours à :

· soit 1 g d'amoxicilline matin et soir et 500 mg de clarithromycine matin et soir ;

· soit 500 mg de clarithromycine matin et soir associés à, soit 500 mg de métronidazole ou tinidazole matin et soir, soit 1000 mg de tétracycline matin et soir ;

· soit, en alternative aux schémas précédents, 1 g d'amoxicilline matin et soir et 500 mg de métronidazole ou tinidazole matin et soir.

Cette trithérapie sera suivie par 300 mg de ranitidine par jour pendant 2 semaines supplémentaires en cas d'ulcère duodénal évolutif ou 2 à 4 semaines supplémentaires en cas d'ulcère gastrique évolutif.

Ulcère duodénal évolutif

1 comprimé de ranitidine 300 mg le soir, pendant 4 semaines.

Ulcère gastrique évolutif

1 comprimé de ranitidine 300 mg le soir, pendant 4 à 6 semaines.

Œsophagite

1 comprimé de ranitidine 300 mg le soir, pendant 4 semaines avec une éventuelle seconde période de 4 semaines à la même posologie en fonction des résultats endoscopiques.

Syndrome de Zollinger-Ellison

La dose initiale recommandée est de 600 mg par jour. La dose doit être ajustée individuellement, si nécessaire jusqu'à 1200 mg/jour, et le traitement poursuivi aussi longtemps que nécessaire cliniquement.

En cas d'insuffisance rénale, réduire la posologie* en fonction de la créatininémie, selon le schéma suivant :

· créatininémie de 25 à 60 mg/l (220 à 530 µmol/l) : 150 mg toutes les 24 heures,

· créatininémie supérieure à 60 mg/l (530 µmol/l) : 150 mg toutes les 48 heures ou 75 mg toutes les 24 heures.

*Pour les posologies réduites, utiliser de préférence les comprimés dosés à 150 mg.

Contre indications

Hypersensibilité à la ranitidine.

Effets indésirables Ranitidine Mylan

Les effets indésirables sont classés par fréquence, en utilisant la classification suivante : très fréquents (> 1/10) ; fréquents (>1/100, <1/10) ; peu fréquents (>1/1000, < 1/100) ; rares (>1/10000, < 1/1000) et très rares (<1/10000).

Les fréquences des effets indésirables ont été estimées à partir des notifications spontanées après commercialisation.

Affections hématologiques et du système lymphatique :

Très rares : modifications de la numération formule sanguine (leucopénies et thrombocytopénies) généralement réversibles ; agranulocytose ou pancytopénie, avec parfois hypoplasie ou aplasie médullaire.

Affections du système immunitaire :

Rares : réactions d'hypersensibilité (urticaire, oedème angioneurotique (oedème de Quincke), fièvre, bronchospasme, hypotension et douleur thoracique).

Très rare : choc anaphylactique.

Ces effets ont été rapportés après administration d'une dose unique de ranitidine.

Affections psychiatriques:

Très rares : confusion mentale réversible, dépression et hallucinations rapportées principalement chez les sujets très malades et âgés ou ayant une insuffisance rénale.

Affections du système nerveux :

Très rares : céphalées (parfois sévères), vertiges et mouvements involontaires réversibles (tremblements, myoclonie ou mouvements oculaires involontaires).

Affections oculaires :

Très rare : vision floue réversible, suggérant dans certains cas une modification de l'accommodation.

Affections cardiaques :

Très rares : bradycardie sinusale et bloc auriculo-ventriculaire avec pause sinusale.

Affections vasculaires :

Très rare : vascularite.

Affections gastro-intestinales :

Très rares : pancréatite aiguë, diarrhée.

Nausées et constipation.

Affections hépatobiliaires :

Rares : changements transitoires et réversibles des tests de la fonction hépatique.

Très rare : hépatite (cytolytique, cholestatique ou mixte) avec ou sans ictère habituellement réversibles.

Affections de la peau et du tissu sous-cutané :

Rare : éruption cutanée.

Très rares : érythème polymorphe, alopécie.

Affections musculo-squelettiques et systémiques :

Très rares : symptômes musculo-squelettiques tels que myalgie, arthralgie.

Affections des reins et des voies urinaires :

Très rare : néphrite aiguë interstitielle.

Affections des organes de reproduction et du sein:

Très rares : impuissance réversible, tension mammaire (en association à des traitements connus pour avoir ces effets).

Troubles généraux et anomalies au site d'administration

Asthénie.

Ranitidine Mylan existe aussi sous ces formes

Ranitidine Mylan

Voir aussi les génériques de Azantac

Ranitidine Rpg

Ranitidine Mylan

Ranitidine Mylan

Ranitidine Irex

Ranitidine Gnr

Ranitidine G Gam

Ranitidine Biogaran

Ranitidine EG

Ranitidine Ratiopharm

Ranitidine Ivax

Ranitidine Zydus

Ranitidine Teva

Ranitidine Winthrop

Ranitidine Sandoz



publicité