publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Source RESIP-BCB
Dernière mise à jour:
26/10/2016

RIBAVIRINE ZENTIVA 200 mg comprimÚ pelliculÚ bo¯te de 28

Conditionnement modifié ou retiré de la vente depuis le 01.09.2016

Médicament générique du Copegus
Classe thérapeutique: Gastro-Entéro-Hépatologie
principes actifs: Ribavirine,Ribavirine
laboratoire: Sanofi-Aventis France

ComprimÚ pelliculÚ
Toutes les formes
55,62€* (remboursé à 65%)
*hors honoraires fixés par l'État, prix réel estimé 56,44 €
Tous les génériques

Indication

RIBAVIRINE ZENTIVA est indiquÚ dans le traitement de l'hÚpatite chronique C et doit Ûtre utilisÚ uniquement en association avec l'interfÚron alfa-2a. RIBAVIRINE ZENTIVA ne doit pas Ûtre utilisÚ en monothÚrapie.

L'association de RIBAVIRINE ZENTIVA Ó l'interfÚron alfa-2a est indiquÚe chez des adultes ayant un ARN-VHC sÚrique positif, y compris chez les patients avec cirrhose compensÚe (voir rubrique Mises en garde et prÚcautions d'emploi).

RIBAVIRINE ZENTIVA en association Ó l'interfÚron alfa-2a, est indiquÚ chez les patients na´fs et les patients ayant prÚalablement rÚpondu Ó l'interfÚron alfa, puis ensuite rechutÚ aprÞs l'arrÛt du traitement.

Se reporter au RÚsumÚ des CaractÚristiques du Produit (RCP) de l'interfÚron alfa-2a pour conna¯tre les informations relatives Ó ce produit..

Posologie RIBAVIRINE ZENTIVA 200 mg comprimÚ pelliculÚ bo¯te de 28

RIBAVIRINE ZENTIVA est indiquÚ dans le traitement de l'hÚpatite chronique C et doit Ûtre utilisÚ uniquement en association avec l'interfÚron alfa-2a. RIBAVIRINE ZENTIVA ne doit pas Ûtre utilisÚ en monothÚrapie.

L'association de RIBAVIRINE ZENTIVA Ó l'interfÚron alfa-2a est indiquÚe chez des adultes ayant un ARN-VHC sÚrique positif, y compris chez les patients avec cirrhose compensÚe (voir rubrique Mises en garde et prÚcautions d'emploi).

RIBAVIRINE ZENTIVA en association Ó l'interfÚron alfa-2a, est indiquÚ chez les patients na´fs et les patients ayant prÚalablement rÚpondu Ó l'interfÚron alfa, puis ensuite rechutÚ aprÞs l'arrÛt du traitement.

Se reporter au RÚsumÚ des CaractÚristiques du Produit (RCP) de l'interfÚron alfa-2a pour conna¯tre les informations relatives Ó ce produit..

Contre indications

Se reporter au RCP du peginterfÚron alfa-2a ou de l'interfÚron alfa-2a pour conna¯tre les contre-indications de l'un ou l'autre de ces produits.

À         hypersensibilitÚ Ó la ribavirine ou Ó l'un des excipients,

À         femmes enceintes (voir rubrique Mises en garde et prÚcautions d'emploi). RIBAVIRINE ZENTIVA ne doit pas Ûtre administrÚ tant qu'un rÚsultat nÚgatif Ó un test de grossesse n'a pas ÚtÚ obtenu juste avant le dÚbut du traitement,

À         allaitement (voir rubrique Grossesse et allaitement),

À         pathologie cardiaque sÚvÞre prÚexistante, dont les maladies cardiaques instables ou non contr¶lÚes, dans les six derniers mois,

À         insuffisance hÚpatique sÚvÞre ou cirrhose du foie dÚcompensÚe,

À         hÚmoglobinopathies (p. ex. thalassÚmie, drÚpanocytose),

À         l'instauration du traitement par peginterfÚron alfa-2a est contre-indiquÚe chez les patients co-infectÚs par le VIH et le VHC, atteints de cirrhose avec un score de Child-Pugh ≥ 6 (veuillez vous rÚfÚrer au RCP du peginterfÚron alfa-2a pour l'Úvaluation du score de Child-Pugh).

Effets indésirables Ribavirine Zentiva

Se reporter au RCP du peginterfÚron alfa-2a ou de l'interfÚron alfa-2a pour plus d'informations sur les effets indÚsirables de ces mÚdicaments.

Les ÚvÞnements indÚsirables rapportÚs chez les patients recevant la ribavirine en association avec l'interfÚron alfa-2a sont identiques Ó ceux rapportÚs avec la ribavirine en association avec le peginterfÚron alfa-2a.

Au sein de chaque catÚgorie de frÚquence, les effets indÚsirables sont prÚsentÚs suivant un ordre dÚcroissant de gravitÚ.

HÚpatite chronique C

Les ÚvÞnements indÚsirables les plus frÚquemment rapportÚs avec la ribavirine en association avec le peginterfÚron alfa-2a 180 microgrammes ont ÚtÚ essentiellement d'intensitÚ lÚgÞre Ó modÚrÚe et n'ont pas nÚcessitÚ de modifier la dose, ni d'interrompre le traitement.

HÚpatite chronique C chez des patients non-rÚpondeurs Ó un prÚcÚdent traitement

Globalement, le profil de tolÚrance de la ribavirine en association au peginterfÚron alfa-2a chez des patients non-rÚpondeurs Ó un prÚcÚdent traitement Útait similaire Ó celui des patients na´fs. Dans une Útude clinique chez des patients non-rÚpondeurs Ó un prÚcÚdent traitement par interfÚron alpha-2b pÚgylÚ/ribavirine, traitÚs soit pendant 48 semaines, soit pendant 72 semaines, la frÚquence d'arrÛt du traitement par peginterfÚron alfa-2a et du traitement par la ribavirine pour cause d'effets indÚsirables ou d'anomalies biologiques Útait de 6% et 7%, respectivement dans les bras 48 semaines et de 12% et 13%, respectivement dans les bras 72 semaines. De faþon similaire pour les patients avec une cirrhose ou Úvoluant vers une cirrhose, la frÚquence d'arrÛt du traitement par peginterfÚron alfa-2a et du traitement par la ribavirine Útait plus ÚlevÚe dans les bras traitÚs pendant 72 semaines (13% et 15%) que dans les bras traitÚs pendant 48 semaines (6% et 6%). Les patients qui ont arrÛtÚ un prÚcÚdent traitement par interfÚron alpha-2b pÚgylÚ/ribavirine Ó cause d'une toxicitÚ hÚmatologique ont ÚtÚ exclus du recrutement dans cette Útude.

Dans une autre Útude clinique, des patients non-rÚpondeurs avec une fibrose sÚvÞre ou une cirrhose (Score d'Ishak de 3 Ó 6) et une numÚration plaquettaire initiale basse de 50 000/mm3 ont ÚtÚ traitÚs pendant 48 semaines. Les anomalies hÚmatologiques observÚes pendant les 20 premiÞres semaines de l'Útude ont inclus: une anÚmie (26% des patients avaient un taux d'hÚmoglobine < 10 g/dl), une neutropÚnie (30% avaient un nombre absolu de neutrophiles < 750/mm3) et une thrombopÚnie (13% avaient une numÚration plaquettaire < 50 000/mm3) (voir rubrique Mises en garde et prÚcautions d'emploi).

Co-infection par les Virus de l'HÚpatite chronique C et de l'ImmunodÚficience Humaine

Chez des patients co-infectÚs par le VIH et le VHC, le profil des ÚvÞnements indÚsirables cliniques rapportÚs avec le peginterfÚron alfa-2a, administrÚ seul ou en association avec la ribavirine, a ÚtÚ similaire Ó celui enregistrÚ chez des patients mono-infectÚs par le VHC. Chez les patients co-infectÚs par le VIH et le VHC traitÚs par la ribavirine en association avec le peginterfÚron alfa-2a, d'autres effets indÚsirables ont ÚtÚ rapportÚs chez ≥ 1% Ó ≤ 2% des patients : hyperlactatÚmie/acidose lactique, grippe, pneumonie, troubles Úmotionnels, apathie, acouphÞnes, douleurs pharyngolaryngÚes, chÚilite, lipodystrophie acquise et chromaturie. Le traitement par peginterfÚron alfa-2a a ÚtÚ associÚ Ó des diminutions du nombre absolu de CD4 dans les 4 premiÞres semaines de traitement, sans entra¯ner de diminution du pourcentage de CD4. Cette diminution du nombre de CD4 a ÚtÚ rÚversible Ó la suite d'une diminution posologique ou de l'arrÛt du traitement. Aucun impact nÚgatif sur le contr¶le de la virÚmie VIH n'a ÚtÚ observÚ pendant le traitement par peginterfÚron alfa-2a ou durant le suivi. Les donnÚes concernant la tolÚrance chez des patients co-infectÚs dont le nombre de CD4 est <200/Ál sont limitÚes (n= 51) (voir le RCP du peginterfÚron alfa-2a).

Le Tableau 3 prÚsente les effets indÚsirables rapportÚs chez des patients ayant reþu la ribavirine et le peginterfÚron alfa-2a ou l'interfÚron alfa-2a.

Tableauá 3: Effets indÚsirables rapportÚs avec la ribavirine en association avec le peginterfÚron alfa-2a ou l'interfÚron alfa-2a chez des patients infectÚs par le VHC

SystÞme/organe

TrÞs FrÚquent ≥1/10

FrÚquent

≥1/100, <1/10

Peu frÚquent ≥1/1000, < 1/100

Rare

≥1/10 000, < 1/1000

TrÞs rare

<1/10 000

Infections et infestations

 

infection respiratoire haute, bronchite, candidose orale, herpÞs

infection respiratoire basse, infection urinaire, infection cutanÚe

endocardite, otite externe

 

Tumeurs bÚnignes et malignes

 

 

tumeur hÚpatique maligne

 

 

Affections hÚmatologiques et du systÞme lymphatique

anÚmie

thrombocytopÚnie, lymphadÚnopathie

 

pancytopÚnie

anÚmie aplasique

Affections du systÞme immunitaire

 

 

sarco´dose, thyro´dite

anaphylaxie, lupus ÚrythÚmateux aigu dissÚminÚ, polyarthrite rhumato´de

purpura thrombocytopÚnique idiopathique, purpura thrombotique thrombocytopÚnique

Affections endocriniennes

 

hypothyro´die, hyperthyro´die

DiabÞte

 

 

Troubles du mÚtabolisme et de la nutrition

anorexie

 

dÚshydratation

 

 

Affections psychiatriques

dÚpression, insomnie

altÚration de l'humeur, troubles de l'affect, anxiÚtÚ, agressivitÚ, nervositÚ, diminution de la libido

idÚes suicidaires, hallucinations, irritabilitÚ

suicide, trouble psychotique

 

Affections du systÞme nerveux

cÚphalÚes, vertiges, difficultÚs de concentration

troubles de la mÚmoire, syncope, faiblesse, migraine, hypoesthÚsie, hyperesthÚsie, paresthÚsie, tremblements, dysgueusie, cauchemars, somnolence

perte d'audition, neuropathie pÚriphÚrique

coma, convulsions, paralysie faciale

 

Affections oculaires

 

vision floue, douleur oculaire, inflammation oculaire, xÚrophtalmie

hÚmorragie rÚtinienne

neuropathie optique, oedÞme papillaire, trouble vasculaire rÚtinien, rÚtinopathie, ulcÞre de la cornÚe

perte de la vision

Affections de l'oreille et du labyrinthe

 

vertiges, otalgie

 

 

 

Affections cardiaques

 

tachycardie, palpitations, oedÞme pÚriphÚrique

 

infarctus du myocarde, insuffisance cardiaque congestive, angor, tachycardie supraventriculaire, arythmie, fibrillation auriculaire, pÚricardite

 

Affections vasculaires

 

bouffÚes vasomotrices

hypertension

hÚmorragie cÚrÚbrale

 

Affections respiratoires, thoraciques et mÚdiastinales

dyspnÚe, toux

dyspnÚe d'effort, Úpistaxis, rhinopharyngite, congestion des sinus, congestion nasale, rhinite, angine

respiration sifflante

pneumopathie interstitielle avec issue fatale, embolie pulmonaire

 

Affections gastro-intestinales

diarrhÚe, nausÚe, douleurs abdominales

vomissements, dyspepsie, dysphagie, ulcÚration buccale, gingivorragie, glossite, stomatite, flatulences, constipation, sÚcheresse de la bouche

hÚmorragie digestive, chÚilite, gingivite

ulcÞre gastro-duodÚnal, pancrÚatite

 

Affections hÚpato-biliaires

 

 

dysfonction hÚpatique

insuffisance hÚpatique, cholangite, stÚatose hÚpatique

 

Affections de la peau et du tissu sous-cutanÚ

alopÚcie, dermatite, prurit, sÚcheresse cutanÚe

rash, hypersudation psoriasis, urticaire, eczÚma, trouble cutanÚ, rÚaction de photosensibilitÚ, sueurs nocturnes

 

 

nÚcrolyse Úpidermique toxique, syndrome de Stevens-Johnson, angioedÞme, ÚrythÞme polymorphe

Affections musculo-squelettiques et systÚmiques

myalgies, arthralgies

lombalgie, arthrite, faiblesse musculaire, douleurs osseuses, cervicalgie, douleur musculosquelettique, crampes musculaires

 

myosite

 

Affections des organes de reproduction et du sein

 

impuissance

 

 

 

Troubles gÚnÚraux et anomalies au site d'administration

fiÞvre, frissons, douleur, asthÚnie, fatigue, rÚaction au point d'injection, irritabilitÚ

douleur thoracique, syndrome pseudo-grippal, malaise, lÚthargie, bouffÚes de chaleur, soif

 

 

 

Investigations

 

perte de poids

 

 

 

LÚsions, intoxications et complications liÚes aux procÚdures

 

 

 

surdosage

 

Effets indÚsirables rapportÚs aprÞs la commercialisation

Affections oculaires :

DÚcollement sÚreux de la rÚtine: frÚquence inconnue.

Des dÚcollements sÚreux de la rÚtine ont ÚtÚ rapportÚs avec la ribavirine en association avec des interfÚrons, incluant le peginterfÚron alfa-2a.

Constantes biologiques : Dans les essais cliniques deá ribavirineá en association avec le peginterfÚron alfa-2a ou l'interfÚron alfa-2a, la majoritÚ des cas d'anomalies des constantes biologiques a ÚtÚ corrigÚe par une modification de la posologie (voir rubrique Posologie et mode d'administration). Sous traitement par ribavirine en association avec le peginterfÚron alfa-2a, jusqu'Ó 2 % des patients ont prÚsentÚ une ÚlÚvation des ALAT qui a conduit Ó une modification de la dose ou Ó l'arrÛt du traitement.

L'hÚmolyse est la toxicitÚ dose-limitante du traitement par la ribavirine. Une baisse de l'hÚmoglobinÚmie Ó un taux <10 g/dl a ÚtÚ observÚe Ó un pourcentage pouvant aller jusqu'Ó 15 % des patients traitÚs pendant 48 semaines par ribavirine 1000/1200 milligrammes en association avec le peginterfÚron alfa-2a et jusqu'Ó 19 % des patients traitÚs par l'association de ribavirine avec l'interfÚron alfa-2a. Lorsque la ribavirine 800 milligrammes a ÚtÚ associÚe avec le peginterfÚron alfa-2a pendant 24 semaines, une baisse de l'hÚmoglobinÚmie Ó un taux < 10 g/dl a ÚtÚ observÚe chez 3 % des patients. Il est peu probable que les patients soient amenÚs Ó interrompre leur traitement du seul fait d'une baisse de l'hÚmoglobinÚmie. Dans la plupart des cas, l'hÚmoglobinÚmie a baissÚ dÞs le dÚbut de la pÚriode de traitement et s'est ensuite stabilisÚe, parallÞlement Ó une augmentation compensatoire des rÚticulocytes.

La plupart des cas d'anÚmie, de leucopÚnie et de thrombopÚnie Útaient peu sÚvÞres (grade 1 selon l'OMS). Des anomalies biologiques de grade 2 selon l'OMS ont ÚtÚ rapportÚes pour l'hÚmoglobine (4 % des patients), les leucocytes (24 % des patients) et les thrombocytes (2 % des patients). Une neutropÚnie modÚrÚe (nombre absolu de polynuclÚaires neutrophiles (NAPN) : 749 Ó 500 x 106 /l) ou sÚvÞre (NAPN : < 500 x 106/l) a ÚtÚ observÚe respectivement chez 24 % (216/887) et 5 % (41/887) des patients recevant pendant 48 semaines ribavirine 1000/1200 milligrammes en association avec le peginterfÚron alfa-2a.

Des augmentations de l'acide urique et de la bilirubine non conjuguÚe associÚes Ó une hÚmolyse ont ÚtÚ observÚes chez certains patients traitÚs par la ribavirine en association avec le peginterfÚron alfa-2a ou l'interfÚron alfa-2a. Les valeurs sont revenues Ó la normale dans les 4 semaines suivant la fin du traitement. Dans de rares cas (2/755), cette observation a ÚtÚ associÚe Ó une manifestation clinique (crise de goutte).

Constantes biologiques chez les patients co-infectÚs par le VIH et le VHC

Bien que les troubles hÚmatologiques (neutropÚnie, thrombocytopÚnie et anÚmie) aient ÚtÚ plus frÚquents chez les patients co-infectÚs par le VIH et le VHC, la majoritÚ d'entre eux a pu Ûtre contr¶lÚe par une modification posologique et/ou l'administration de facteurs de croissance. Ces troubles n'ont que rarement imposÚ un arrÛt prÚmaturÚ du traitement. Parmi les patients recevant peginterfÚron alfa-2a seul et en association avec la ribavirine, on a observÚ une diminution du NAPN en-dessous de 500/mm3 chez respectivement 13 % et 11 %, une diminution des plaquettes en-dessous de 50 000/mm3 chez respectivement 10 % et 8 % et une anÚmie (hÚmoglobine < 10g/dl) chez respectivement 7 % et 14 % des patients.

Ribavirine Zentiva existe aussi sous ces formes

Ribavirine Zentiva

Voir aussi les génériques de Copegus

Ribavirine Zentiva

Ribavirine Mylan

Ribavirine Biogaran

Ribavox Gé



publicité