publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Source RESIP-BCB
Dernière mise à jour:
07/04/2016

ROVAMYCINE 3 MUI

Médicament soumis à prescription médicale

Médicament générique du Classe thérapeutique: Infectiologie - Parasitologie
principes actifs: Spiramycine
laboratoire: Sanofi-Aventis France

Comprimé pelliculé
Boîte de 100
Toutes les formes

Indication

Elles procèdent de l'activité antibactérienne et des caractéristiques pharmacocinétiques de la spiramycine. Elles tiennent compte à la fois des études cliniques auxquelles a donné lieu le médicament et de sa place dans l'éventail des produits antibactériens actuellement disponibles.
Elles sont limitées aux infections dues aux germes définis comme sensibles :
- angines documentées à streptocoque A bêta-hémolytique, en alternative au traitement par bêtalactamines, particulièrement lorsque celui-ci ne peut être utilisé.
- sinusites aiguës. Compte tenu du profil microbiologique de ces infections, les macrolides sont indiqués lorsqu'un traitement par une bêtalactamine est impossible.
- surinfections des bronchites aiguës.
- exacerbations des bronchites chroniques.
- pneumopathies communautaires chez des sujets :
. sans facteurs de risque,
. sans signes de gravité clinique,
. en l'absence d'éléments cliniques évocateurs d'une étiologie pneumococcique.
En cas de suspicion de pneumopathie atypique, les macrolides sont indiqués quels que soient la gravité et le terrain.
- infections cutanées bénignes : impétigo, impétiginisation des dermatoses, ecthyma, dermo-hypodermite infectieuse (en particulier, érysipèle), érythrasma.
- infections stomatologiques.
- infections génitales non gonococciques.
- chimioprophylaxie des rechutes du RAA en cas d'allergie aux bêtalactamines.
- toxoplasmose de la femme enceinte.
- prophylaxie des méningites à méningocoque en cas de contre-indication à la rifampicine :
. le but est d'éradiquer le germe (Neisseria meningitidis) du nasopharynx,
. la spiramycine n'est pas un traitement de la méningite à méningocoque,
. elle est préconisée en prophylaxie chez :
. le malade après son traitement curatif et avant sa réintégration en collectivité,
. les sujets ayant été exposés aux sécrétions oropharyngées dans les dix jours précédant son hospitalisation.
Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant l'utilisation appropriée des antibactériens.

Posologie ROVAMYCINE 3 MUI Comprimé pelliculé Boîte de 100

Posologie :
- Chez le sujet aux fonctions rénales normales :
. Ce dosage n'est pas adapté à l'enfant. Il est réservé à l'adulte.
. En général :
6 à 9 millions d'UI/24 heures, soit 2 à 3 comprimés par jour en 2 à 3 prises.
. Durée du traitement :
La durée du traitement des angines est de 10 jours.
- Prophylaxie des méningites à méningocoque :
3 millions d'UI/12 heures pendant 5 jours.
- Chez le sujet insuffisant rénal :
Aucun ajustement posologique n'est nécessaire.
Mode d'administration :
Les comprimés sont à avaler tels quels avec un verre d'eau.

Contre indications

CONTRE-INDIQUE :
Ce médicament ne doit jamais être utilisé en cas d'allergie à la spiramycine.
DECONSEILLE :
- Ce médicament est généralement déconseillé en cas d'allaitement : le passage de la spiramycine dans le lait maternel est non négligeable. Des troubles digestifs ont été décrits chez le nouveau-né. En conséquence, l'allaitement est déconseillé en cas de traitement par ce médicament.
- De très rares cas d'anémie hémolytique ayant été rapportés chez les patients ayant un déficit en Glucose-6-Phosphate-Déshydrogénase, l'utilisation de la spiramycine dans cette population de patients n'est pas recommandée.

Effets indésirables Rovamycine

- Système gastro-intestinal :
gastralgies, nausées, vomissements, diarrhée et très rares cas de colites pseudomembraneuses.
- Peau et annexes :
. éruptions, urticaire, prurit.
. très rarement oedème de Quincke, chocs anaphylactiques.
. très rares cas de pustulose exanthématique aiguë généralisée (voir rubrique mises en garde et précautions d'emploi).
- Système nerveux central et périphérique :
paresthésies occasionnelles et transitoires.
- Manifestations hépatiques :
très rares cas d'anomalies des tests hépatiques.
- Lignée sanguine :
de très rares cas d'anémie hémolytique ont été rapportés (voir rubrique mises en garde et précautions d'emploi).



publicité