publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Source RESIP-BCB
Dernière mise à jour:
07/04/2016

SALAZOPYRINE 500 mg

Médicament soumis à prescription médicale

Médicament générique du Classe thérapeutique: Gastro-Entéro-Hépatologie
principes actifs: Sulfasalazine
laboratoire: Pfizer Holding France

Comprimé enrobé gastrorésistant
Boîte de 1 Flacon de 100
Toutes les formes
13,26€* (remboursé à 65%)
*hors honoraires fixés par l'État, prix réel estimé 14,08 €

Indication

En gastroentérologie:

· Rectocolite hémorragique: traitement d'attaque des poussées et prévention des rechutes,

· Maladie de Crohn dans sa localisation colique.

En rhumatologie:

· Polyarthrite rhumatoïde.

Posologie SALAZOPYRINE 500 mg Comprimé enrobé gastrorésistant Boîte de 1 Flacon de 100

Voie orale.

Les comprimés doivent être avalés tels quels avec un peu d'eau, de préférence après les repas, et ne doivent être ni cassés, ni écrasés.

Chez l'adulte (incluant le sujet âgé)

En gastroentérologie

· Traitement d'attaque: 4 à 6 g par jour, soit 8 à 12 comprimés par jour en 3 ou 6 prises, régulièrement espacées.
Chez les acétyleurs lents, il est conseillé de n'atteindre cette dose qu'en 2 ou 3 jours.

· Traitement d'entretien: 4 comprimés par jour en 2 prises.

En rhumatologie

· 2 g/jour, soit 4 comprimés par jour. Cette posologie sera atteinte au bout de 4 semaines par paliers hebdomadaires de 0,5 g (1 comprimé).

Chez l'enfant (de plus de 6 ans)

· Traitement d'attaque: 100 à 150 mg/kg/j

· Traitement d'entretien: 50 à 75 mg/kg/j

Une étude du caractère acétyleur lent ou rapide de l'enfant devrait permettre d'adapter la posologie.

Contre indications

· Hypersensibilité connue aux sulfamides et aux salicylés.

· Hypersensibilité connue à l'un des composants.

· Déficit en G6PD: risque de déclenchement d'hémolyse.

· Prématurés et nouveau-nés en raison de l'immaturité de leurs systèmes enzymatiques.

· Porphyrie intermittente aiguë et porphyrie variegata.

Effets indésirables Salazopyrine

· Affections hématologiques et du système lymphatique
Macrocytose pouvant être corrigée par l'administration de folates, anémie hémolytique, possibilité d'atteinte des 3 lignées avec exceptionnellement une atteinte médullaire, anémie mégaloblastique, agranulocytose, aplasie médullaire, leucopénie, thrombocytopénie.

· Affections du système immunitaire
Rarement: Syndrome d'hypersensibilité dont des cas de syndrome d'hypersensibilité médicamenteuse (Drug Rash with Eosinophilia and Systemic Symptoms (DRESS) syndrome). Ce syndrome comporte une éruption cutanée sévère, une fièvre, une éosinophilie supérieure à 1500/mm3 et/ou une lymphocytose atypique, et au moins une des atteintes viscérales suivantes: adénopathies, hépatite, pneumopathie interstitielle, néphropathie, péricardite ou myocardite.
Des cas de maladie sérique consistant généralement en la présence de fièvre, rash cutané ou urticaire et arthralgies ont également été rapportés. Le syndrome d'hypersensibilité peut également se manifester par un oedème de la face, des myalgies et des arthralgies.
La survenue d'un syndrome d'hypersensibilité impose l'arrêt immédiat et définitif du médicament responsable.

· Troubles du métabolisme et de la nutrition
Perte d'appétit.

· Affections du système nerveux
Neuropathie périphérique, méningite aseptique, encéphalopathie.
Troubles du goût et de l'odorat.

Céphalées, vertiges.

· Affections de l'oreille et du labyrinthe
Acouphènes.

· Affections cardiaques
Rarement: péricardite.

· Affections respiratoires, thoraciques et médiastinales
Rarement alvéolite fibrosante, pneumopathie interstitielle à éosinophiles.
Dyspnée, toux.

· Affections gastro-intestinales
Douleurs abdominales, nausées, dyspepsie.
Exceptionnellement, colite pseudo-membraneuse.

· Affections hépatobiliaires
Augmentation des enzymes hépatiques, hépatite (exceptionnellement fulminante), pancréatite.

· Affections de la peau et du tissu sous-cutané
Exanthème, urticaire, érythème, coloration de la peau et des fluides biologiques et plus rarement: cyanose, syndrome de Lyell et de Stevens-Johnson, dermatite exfoliante, photosensibilité, alopécie, lichen plan, prurit, pustulose exanthématique aiguë généralisée.

· Affections musculo-squelettiques et systémiques
Rarement: lupus érythémateux disséminé, arthralgies, myalgies.

· Affections du rein et des voies urinaires
Rarement, syndrome néphrotique, protéinurie, hématurie, cristallurie. Néphrite tubulo-interstitielle.

· Affections des organes de reproduction et du sein
Altérations modérées du spermogramme avec oligo-asthénospermie (troubles réversibles à l'arrêt du traitement en 3 à 6 mois).

· Troubles généraux et anomalies au site d'administration
Fièvre.

· Affections psychiatriques

Dépression.

· Investigations
Induction d'auto-anticorps.

Salazopyrine existe aussi sous ces formes

Salazopyrine



publicité