publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Source RESIP-BCB
Dernière mise à jour:
07/04/2016

SCOPOLAMINE RENAUDIN 0,025 %

Médicament soumis à prescription médicale

Médicament générique du Classe thérapeutique: Pneumologie
principes actifs: Scopolamine
laboratoire: Renaudin

Solution injectable
Boîte de 100 Ampoules de 1 mL
Toutes les formes

Précautions d'emploi

- Utiliser avec précaution en cas :
. d'hypertrophie prostatique,
. d'insuffisance hépatique ou rénale,
. d'insuffisance coronarienne, troubles du rythme, hyperthyroïdie,
. de bronchite chronique,
. d'iléus paralytique, d'atonie intestinale en particulier chez le sujet âgé.
- La scopolamine, même à faible dose peut constituer un facteur précipitant d'un délire en association à d'autres facteurs favorisants chez les sujets traités en soins palliatifs. Il convient de s'assurer après la première utilisation de scopolamine à la posologie recommandée que le patient ne présente pas d'altération des fonctions cognitives, d'agitation ou d'hallucinations avant de renouveler l'injection.
- Grossesse : les études réalisées chez l'animal ont mis en évidence un effet tératogène de la scopolamine administrée à dose élevée chez plusieurs espèces. En clinique, l'utilisation de la scopolamine au cours d'un nombre limité de grossesses n'a apparemment révélé aucun effet malformatif ou foetotoxique particulier à ce jour. Toutefois, des études complémentaires sont nécessaires pour évaluer les conséquences d'une exposition en cours de grossesse. La scopolamine traverse la barrière placentaire. Chez les nouveau-nés de mères traitées au long cours par de fortes posologies de médicaments à propriétés anticholinergiques, ont été rarement décrits des signes digestifs liés aux propriétés atropiniques (distension abdominale, iléus méconial...). En cas d'administration de scopolamine chez une femme enceinte, proche du terme, il semble justifié d'observer une période de surveillance des fonctions digestives du nouveau-né.
- Allaitement : la scopolamine passe dans le lait à l'état de traces.

Interactions avec d'autres médicaments

A PRENDRE EN COMPTE :
Autres substances atropiniques (antiparkinsoniens anticholinergiques, antidépresseurs imipraminiques et neuroleptiques phénothiaziniques, antihistaminiques H1 et méquitazine, disopyramide) : addition des effets atropiniques en cas d'administration concomitante.

Grossesse et allaitement

Grossesse :
Les études réalisées chez l'animal ont mis en évidence un effet tératogène de la scopolamine administrée à dose élevée chez plusieurs espèces.
En clinique, l'utilisation de la scopolamine au cours d'un nombre limité de grossesses n'a apparemment révélé aucun effet malformatif ou foetotoxique particulier à ce jour. Toutefois, des études complémentaires sont nécessaires pour évaluer les conséquences d'une exposition au cours de la grossesse.
La scopolamine traverse la barrière placentaire.
Chez les nouveau-nés de mères traitées au long cours par de fortes posologies de médicaments à propriétés anticholinergiques, ont été rarement décrits des signes digestifs liés aux propriétés atropiniques (distension abdominale, iléus méconial...). En cas d'administration de scopolamine chez la femme enceinte, proche du terme, il semble justifié d'observer une période de surveillance des fonctions digestives du nouveau-né.
Allaitement :
La scopolamine passe dans le lait à l'état de traces.

Effet sur la conduite de véhicules

D'une façon générale la scopolamine entraîne des troubles de l'accommodation à l'origine de troubles de la vision.

Comment ça marche ?

- La demi-vie plasmatique de la scopolamine est courte, environ 1,5 heure.
- La scopolamine est presque entièrement métabolisée par le foie.
- La scopolamine et ses métabolites sont excrétés par les reins.
- La scopolamine passe la barrière méningée. Par contre, les dérivés quaternaires de la scopolamine (butylbromide, méthobromide ou méthonitrate) ne traversent pas la barrière hématoméningée ; ils induisent de ce fait moins d'effets centraux que la molécule-mère.
- La scopolamine passe la barrière placentaire.
- La scopolamine passe en partie dans le lait.



publicité