publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Source RESIP-BCB
Dernière mise à jour:
07/04/2016

SEPTANEST 40 mg/ml ADRENALINEE AU 1/200 000 solution injectable à usage dentaire étui de 50 cartouches de 1 mL

Médicament soumis à prescription médicale

Médicament générique du Classe thérapeutique: Anesthésie, réanimation, antalgiques
principes actifs: Articaïne + Adrénaline
laboratoire: Septodont

Solution injectable à usage dentaire
Toutes les formes

Indication

Anesthésie locale ou loco-régionale en pratique odonto-stomatologique.

Posologie SEPTANEST 40 mg/ml ADRENALINEE AU 1/200 000 solution injectable à usage dentaire étui de 50 cartouches de 1 mL

Anesthésie locale ou loco-régionale en pratique odonto-stomatologique.

Contre indications

Ce médicament est contre-indiqué en cas d'hypersensibilité aux anesthésiques locaux ou à l'un des composants, et dans les situations suivantes :

· troubles de la conduction auriculo-ventriculaire sévères et non appareillés;

· épilepsie non contrôlée par un traitement;

· porphyrie aiguë intermittente.

Ce médicament est généralement déconseillé en association avec certains médicaments comme la guanéthidine et produits apparentés (voir rubrique Interactions avec d'autres médicaments et autres formes d'interactions).

Effets indésirables Septanest 40 Mg/ml Adrenalinee

Comme avec tous les anesthésiques utilisés en odonto-stomatologie, des lipothymies peuvent survenir.

En raison de la présence de disulfite de sodium, risque de réactions allergiques y compris réaction anaphylactique et bronchospasmes.

En cas de surdosage ou chez certains patients prédisposés, les signes cliniques suivants peuvent être observés:

·         Sur le système nerveux central:
nervosité, agitation, bâillements, tremblements, appréhension, nystagmus, logorrhée, céphalées, nausées, bourdonnements d'oreille.
Ces signes d'appel nécessitent de demander au patient d'hyperventiler, ainsi qu'une surveillance attentive pour prévenir une éventuelle aggravation avec convulsions puis dépression du SNC.

·         Sur le système respiratoire:
tachypnée puis bradypnée pouvant conduire à une apnée.

·         Sur le système cardio-vasculaire:
tachycardie, bradycardie, dépression cardio-vasculaire avec hypotension artérielle pouvant aboutir à un collapsus, troubles du rythme (extrasystoles ventriculaires, fibrillation ventriculaire), trouble de la conduction (bloc auriculo-ventriculaire).
Ces manifestations cardiaques peuvent conduire à un arrêt cardiaque.

 

Autres effets indésirables rares dus à l'articaïne:

Une altération de la transmission nerveuse (para, hypo et dysesthésie) peut apparaître après administration de l'articaïne. La récupération est habituelle mais peut être longue, demandant parfois plus de deux mois.

 

Déclaration des effets indésirables suspectés

La déclaration des effets indésirables suspectés après autorisation du médicament est importante. Elle permet une surveillance continue du rapport bénéfice/risque du médicament. Les professionnels de santé déclarent tout effet indésirable suspecté via le système national de déclaration : Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (Ansm) et réseau des Centres Régionaux de Pharmacovigilance - Site internet: www.ansm.sante.fr.



publicité