publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Source RESIP-BCB
Dernière mise à jour:
07/04/2016

SERECOR 300 mg

Médicament soumis à prescription médicale

Médicament générique du Classe thérapeutique: Cardiologie et angéiologie
principes actifs: Hydroquinidine
laboratoire: Sanofi-Aventis France

Gélule à libération prolongée
Boîte de 60
Toutes les formes
17,71€* (remboursé à 30%)
*hors honoraires fixés par l'État, prix réel estimé 18,53 €

Indication

· Traitement et prévention des récidives des troubles du rythme ventriculaires documentés, symptomatiques et invalidants, en l'absence confirmée d'altération de la fonction ventriculaire gauche et/ou de coronaropathie avérée. Il convient d'initier le traitement avec des posologies faibles et de pratiquer des contrôles ECG.

· Prévention des récidives des tachycardies supraventriculaires documentées lorsque la nécessité d'un traitement est établie et en l'absence d'altération de la fonction ventriculaire gauche.

· Prévention des chocs cardiaques électriques chez certains patients porteurs de défibrillateurs implantables.

Posologie SERECOR 300 mg Gélule à libération prolongée Boîte de 60

La posologie active est en général de 1 gélule le matin, 1 gélule le soir à 12 heures d'intervalle.

En cas de contrôle incomplet de l'arythmie, 2 gélules le matin, 2 gélules le soir.

Cette posologie permet d'obtenir une libération régulière d'une quantité d'hydroquinidine efficace, sans surdosage, ni discontinuité d'action et sans entraîner de manifestations notables d'intolérance.

Contre indications

Le chlorhydrate d'hydroquinidine NE DOIT JAMAIS ETRE UTILISE dans les situations suivantes:

· hypersensibilité à l'hydroquinidine ou à la quinidine (voir rubrique Mises en garde et précautions d'emploi),

· bloc auriculoventriculaire non appareillé,

· bloc de branche complet, autres troubles marqués de la conduction intraventriculaire,

· troubles de l'automatisme sinusal (maladie de l'oreillette) non appareillés,

· troubles du rythme de l'intoxication digitalique,

· torsades de pointe,

· QT long,

· insuffisance cardiaque

· association avec les médicaments donnant des torsades de pointes:

o les antiarythmiques de classe Ia (quinidine, disopyramide...),

o les antiarythmiques de classe III (amiodarone, sotalol, dofétilide, ibutilide...),

o le sultopride (neuroleptique),

o et autres médicaments tels que: bépridil, cisapride, diphémanil, érythromycine IV, mizolastine, spiramycine IV, vincamine IV...
(voir rubrique Interactions avec d'autres médicaments et autres formes d'interactions).

· en association aux bêta-bloquants utilisés dans l'insuffisance cardiaque: carvédilol, bisoprolol, métoprolol.

Le chlorhydrate d'hydroquinidine EST GENERALEMENT DECONSEILLE dans les situations suivantes:

· grossesse, allaitement,

· myasthénie,

· en association avec:

o l'halofantrine,

o la pentamidine,

o la moxifloxacine,

o certains neuroleptiques (thioridazine, chlorpromazine, lévomépromazine, trifluopérazine, cyamémazine, sulpiride, amisulpride, tiapride, pimozide, halopéridol, dropéridol...)
voir rubrique Interactions avec d'autres médicaments et autres formes d'interactions.

Effets indésirables Serecor

· Cinchonisme (essentiellement en cas de surdosage): vertiges, diplopie, photophobie, bourdonnements d'oreille, hypoacousie. Ces signes peuvent survenir isolément et sur un mode mineur aux posologies usuelles,

· Les troubles digestifs sont les plus fréquents: diarrhées, nausées, vomissements.

· Troubles hématologiques: purpura thrombopénique, anémie hémolytique,

· Comme tous les antiarythmiques (et tout particulièrement ceux de la classe I) l'hydroquinidine possède un pouvoir arythmogène potentiel: extrasystolie, tachycardie ventriculaire, fibrillation ventriculaire, torsades de pointes,

· Arrêt cardiocirculatoire: syncope grave, notamment en cas d'hypersensibilité.

· Troubles de conduction: bloc auriculo-ventriculaire, plus souvent bloc intra-ventriculaire.

· Photosensibilisation.

· Rares cas d'atteinte hépatique d'origine immunoallergique, le plus souvent accompagnée de fièvre.



publicité