publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Source RESIP-BCB
Dernière mise à jour:
07/04/2016

SEVORANE 1 mL/mL

Médicament soumis à prescription médicale

Médicament générique du Classe thérapeutique: Anesthésie, réanimation, antalgiques
principes actifs: Sévoflurane
laboratoire: Abb Vie

Liquide pour inhalation par vapeur
Boîte de 1 Flacon (PE) (avec système de fermeture fixe) de 250 ml
Toutes les formes

Indication

Anesthésie générale par inhalation, utilisable en induction et entretien, pour les patients hospitalisés ou ambulatoires, chez l'adulte et chez l'enfant.

Posologie SEVORANE 1 mL/mL Liquide pour inhalation par vapeur Boîte de 1 Flacon (PE) (avec système de fermeture fixe) de 250 ml

· Propriétés physicochimiques : le sévoflurane est un liquide clair, incolore. Une protection contre les acides de Lewis environnementaux est assurée par la présence d'au moins 300 ppm d'eau. Aucun autre adjuvant ou stabilisant n'est  utilisé. Le sévoflurane est non inflammable et non explosif, selon les exigences de la Commission Electrotechnique Internationale 601-2-13. Le sévoflurane n'est pas âcre. Il est miscible à l'éthanol, l'éther, le chloroforme, l'éther de pétrole et légèrement soluble dans l'eau.

· Des évaporateurs spécialement calibrés pour le sévoflurane doivent être utilisés afin de contrôler avec précision la concentration de l'anesthésique délivrée.

· La concentration alvéolaire minimale (CAM) du sévoflurane est fonction de l'âge et de la composition du gaz vecteur.

· La CAM du sévoflurane est plus faible chez les sujets âgés et lorsque le gaz vecteur est un mélange oxygène-protoxyde d'azote.

· Le choix de recourir ou non à une prémédication ainsi que le choix de la prémédication sont fonction des besoins de chaque patient et laissés à la discrétion de l'anesthésiste.

Dégradation du sévoflurane

Le sévoflurane est stable lorsqu'il est conservé dans des conditions normales d'éclairage. Aucune dégradation perceptible du sévoflurane ne se produit en présence d'acides forts ou de chaleur. Le sévoflurane n'est pas corrosif en contact avec l'acier inoxydable, le laiton, l'aluminium, le laiton nickelé, le laiton chromé ou l'alliage de cuivre et de béryllium.

Une dégradation chimique peut se produire lorsque l'anesthésique inhalé entre en contact avec l'absorbeur de CO2 dans l'appareil d'anesthésie. Lorsqu'il est utilisé conformément aux instructions avec des absorbeurs frais, le sévoflurane subit une dégradation minime et ses produits de dégradation sont indétectables ou non toxiques. La dégradation du sévoflurane et la formation de produits de dégradation sont accentuées en cas d'augmentation de la température de l'absorbeur, d'emploi d'un absorbeur de CO2 deshydraté (particulièrement ceux qui contiennent de l'hydroxyde de potassium, comme le Baralyme Ò ), d'augmentation de la concentration de sévoflurane et de diminution du débit de gaz frais. Le sévoflurane peut subir une dégradation alcaline par deux voies. La première résulte de la perte de fluorure d'hydrogène avec formation de pentafluoro-isopropanyl-fluorométhyl éther (PIFE, plus connu sous le nom de composé A). La seconde voie de dégradation du sévoflurane se produit uniquement en présence d'absorbeurs de CO2 deshydraté et entraîne la décomposition du sévoflurane en hexafluoro-isopropanol (HFIP) et en formaldéhyde. Le HFIP est une substance inactive et non génotoxique, rapidement glycuroconjuguée et éliminée, qui a une toxicité comparable à celle du sévoflurane. Le formaldéhyde est quant à lui présent dans les processus métaboliques normaux. En contact avec un absorbeur très deshydraté, le formaldéhyde peut être dégradé à son tour en méthanol et en formiate. Le formiate peut contribuer à la formation de monoxyde de carbone en présence de températures élevées. Le méthanol peut réagir avec le composé A pour produire le composé B par ajout du groupement méthoxy. Le composé B peut subir une dégradation supplémentaire par perte de fluorure d'hydrogène pour former les composés C, D et E. En présence d'absorbeurs très deshydratés, particulièrement ceux qui contiennent de l'hydroxyde de potassium (comme le Baralyme Ò ), la formation de formaldéhyde, de méthanol, de monoxyde de carbone, de composé A et peut-être d'autres de ses produits de dégradation, les composés B, C et D, peut survenir.

4.2.1 Induction de l'anesthésie :

Le sévoflurane est administré avec de l'oxygène seul ou avec un mélange oxygène/protoxyde d'azote. Des concentrations maximales inspirées de sévoflurane de 8 % produisent habituellement une anesthésie de stade chirurgical en moins de 2 minutes chez l'adulte et l'enfant. Après la perte de conscience, la concentration inspirée sera adaptée à la profondeur de l'anesthésie souhaitée. Chez les sujets âgés, des concentrations moins importantes de sévoflurane seront nécessaires.

4.2.2 Entretien de l'anesthésie :

Le stade chirurgical de l'anesthésie est entretenu avec une concentration inhalée de sévoflurane de 0,5 à 3 %. Chez les sujets âgés, des concentrations inhalées moins importantes de sévoflurane sont nécessaires.

Valeurs de CAM en fonction de l'âge des patients

Age du patient

Sévoflurane dans

100 % d'O2

Sévoflurane dans

65 % N2O / 35 % O2

0 - 1 mois*

1- < 6 mois

< 3 ans

3-12 ans

25 ans

40 ans

60 ans

80 ans

3,3 %

3,0 %

2,8 %

2,5 %

2,6 %

2,05 %

1,7 %

1,4 %

2,0 %**

1,4 %

1,1 %

0,9 %

0,7 %

* Enfants nés à terme. La CAM n'a pas été déterminée chez les enfants prématurés.

** Pour les enfants de 1 à < 3 ans, le mélange 60 % N2O / 40 % O2 a été utilisé.

4.2.3 Réveil : Les délais de réveil sont généralement plus courts après une anesthésie au sévoflurane qu'avec les autres agents anesthésiques volatils. De ce fait, il peut être nécessaire de débuter l'analgésie post-opératoire plus précocément.

4.2.4 Posologie chez l'insuffisant rénal ou hépatique : Des concentrations inhalées de sévoflurane de 0,4 à 2,3 % associées au mélange protoxyde d'azote/oxygène ont été utilisées sans inconvénient particulier chez l'insuffisant rénal ou hépatique.

Contre indications

· Hypersensibilité au sévoflurane ou à d'autres agents anesthésiques halogénés.

· Patients ayant présenté des antécédents personnels ou familiaux d'hyperthermie maligne.

Effets indésirables Sevorane

Comme tous les anesthésiques inhalés puissants, le sévoflurane peut provoquer une dépression cardiorespiratoire dose-dépendante. La plupart des effets indésirables sont d'intensité légère ou modérée et de nature transitoire. Des nausées et des vomissements ont été observés en postopératoire, mais ce sont des effets fréquents après une intervention chirurgicale et une anesthésie générale, qui peuvent être dus à l'anesthésique par inhalation, aux autres agents administrés en per ou postopératoire ou à la réponse du patient au geste chirurgical.

Les événements indésirables les plus fréquemment observés sont les suivants :

· Chez l'adulte : hypotension artérielle, nausées et vomissements ;

· Chez le patient âgé : bradycardie, hypotension artérielle et nausées ;

· Chez l'enfant : agitation, toux, vomissements et nausées.

Tous les événements indésirables rapportés au cours des essais cliniques, ayant au moins un lien de causalité possible avec le sévoflurane, sont présentés dans le tableau ci-dessous selon la classification MedDRA par système-organe. Les groupes de fréquence suivants sont utilisés : très fréquents ( ³ 1/10), fréquents ( ³ 1/100 à < 1/10), peu fréquents ( ³ 1/1000 à < 1/100), rares ( ³ 1/10 000 à < 1/1000), très rares (< 1/10 000), cas isolés inclus. La nature, la gravité et la fréquence des événements indésirables chez les patients ayant reçu le sévoflurane sont comparables à celles observées chez les patients ayant reçu les produits de référence.

Données sur les effets indésirables issues des essais cliniques

Résumé des effets indésirables les plus fréquents

lors des essais cliniques avec le sévoflurane

Classe système-organe

Frequence

Effet indésirable

Affections psychiatriques

Très fréquents

Agitation (essentiellement chez l'enfant)

Affections du système nerveux

Fréquents

Somnolence

Etourdissements

Affections cardiaques

Très fréquents

Fréquents

Bradycardie (essentiellement chez le patient âgé)

Tachycardie

Affections vasculaires

Très fréquents

Fréquents

Hypotension

Hypertension

Affections respiratoires, thoraciques et mediastinales

Très fréquents

Fréquents

Toux (chez l'enfant)

Toux

Dépression respiratoire

Laryngospasme

Affections gastro-intestinales

Très fréquents

Fréquents

Nausées

Vomissements

Hypersalivation

Troubles généraux et anomalies au site d'administration

Fréquents

Frissons

Fièvre

Investigations

Fréquents

Glycémie anormale

Anomalie des paramètres du bilan hépatique *

Hyperleucocytose ou leucopénie

Augmentation de la phosphorémie**

*Des cas extrêmement rares de modification transitoire des paramètres du bilan hépatique ont été rapportés avec le sévoflurane et avec les produits de référence.

* * Une élévation transitoire de la concentration sérique de fluor inorganique peut survenir pendant et après l'anesthésie au sévoflurane. Le pic de concentration est habituellement observé dans les 2 heures qui suivent l'anesthésie au sévoflurane et le retour aux valeurs de base survient dans les 48 heures. Au cours des essais cliniques, les concentrations élevées de fluor n'ont pas été associées à une altération de la fonction rénale

Expérience après la mise sur le marché

Des événements indésirables ont été spontanément rapportés après mise sur le marché du sévoflurane. Mais le niveau d'exposition de la population à partir de laquelle ces événements ont été rapportés n'est pas connu. Par conséquent, il n'est pas possible d'établir l'incidence réelle et l'imputabilité de ces événements à l'exposition au sévoflurane.

Résumé des effets indésirables après mise sur le marché

Classe système-organe

Effet indésirable

Affections du système immunitaire

Réaction anaphylactique

Réaction anaphylactoïde

Affections du système nerveux

Convulsions

Mouvements dystoniques

Affections respiratoires, thoraciques et médiastinales

Bronchospasme

Affections hépatobiliaires

Hépatite

Insuffisance hépatique

Nécrose hépatique

Affections de la peau et du tissu sous-cutané

Prurit

Rash

Urticaire

Troubles généraux et anomalies au site d'administration

Hyperthermie maligne*

Investigations

Hyperkaliémie accompagnée d'élévation des CPK (chez l'enfant)**

* De même qu'avec les autres agents anesthésiques de ce type, le sévoflurane peut déclencher un état d'hypermétabolisme du muscle squelettique conduisant à une forte demande en oxygène et induisant un syndrome clinique connu sous le nom d'hyperthermie maligne (HM). Ce syndrome comprend des symptômes non spécifiques tels que rigidité musculaire, tachycardie, tachypnée, cyanose, arythmie et tension artérielle instable, ainsi qu'une élévation de l'ensemble du métabolisme, ce qui se traduit par une élévation de la température corporelle et l'augmentation du CO2 en fin d'expiration (P et CO2). De tels effets ont été observés, dans des rares cas, chez l'homme après une anesthésie par le sévoflurane (Voir rubrique Mises en garde et précautions d'emploi).

** De rares cas d'hyperkaliémie accompagnée d'élévations des CPK et ayant entraîné des arythmies cardiaques et des décès ont été rapportés chez des enfants en période post-opératoire (voir rubrique Mises en garde et précautions d'emploi).



publicité