publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Source RESIP-BCB
Dernière mise à jour:
07/04/2016

SOLIRIS 300 mg solution à diluer pour perfusion boîte de 1 flacon de 30 ml

Médicament soumis à prescription médicale

Médicament générique du Classe thérapeutique: Immunologie
principes actifs: Eculizumab
laboratoire: Alexion Pharma France

Solution à diluer pour perfusion IV
Toutes les formes

Indication

Soliris est indiqué chez l'adulte et l'enfant pour le traitement des patients atteints:

-         d'Hémoglobinurie Paroxystique Nocturne (HPN).

Les preuves du bénéfice clinique ont été démontrées chez les patients qui présentent une hémolyse avec un ou des symptôme(s) clinique(s) indiquant une forte activité de la maladie, indépendamment des antécédents transfusionnels (voir rubrique Propriétés pharmacodynamiques).

-         de Syndrome Hémolytique et Urémique atypique (SHU atypique) (voir rubrique Propriétés pharmacodynamiques).

Posologie SOLIRIS 300 mg solution à diluer pour perfusion boîte de 1 flacon de 30 ml

Soliris est indiqué chez l'adulte et l'enfant pour le traitement des patients atteints:

-         d'Hémoglobinurie Paroxystique Nocturne (HPN).

Les preuves du bénéfice clinique ont été démontrées chez les patients qui présentent une hémolyse avec un ou des symptôme(s) clinique(s) indiquant une forte activité de la maladie, indépendamment des antécédents transfusionnels (voir rubrique Propriétés pharmacodynamiques).

-         de Syndrome Hémolytique et Urémique atypique (SHU atypique) (voir rubrique Propriétés pharmacodynamiques).

Contre indications

Hypersensibilité à l'eculizumab, aux protéines murines ou à l'un des excipients mentionnés à la rubrique Composition.

 

Le traitement par Soliris ne doit pas être commencé dans les cas suivants (voir rubrique Mises en garde et précautions d'emploi) :

Chez les patients atteints d'HPN

            présentant une infection par Neisseria meningitidis non résolue

            sans vaccination à jour contre Neisseria meningitidis.

 

Chez les patients atteints de SHU atypique

            présentant une infection par Neisseria meningitidis non résolue

            sans vaccination à jour contre Neisseria meningitidis ou ne recevant pas d'antibioprophylaxie

            appropriée pendant 2 semaines après la vaccination.

Effets indésirables Soliris

Résumé du profil de sécurité d'emploi

La céphalée est l'effet indésirable le plus fréquemment rapporté (survenant généralement pendant la phase d'initiation). La septicémie à méningocoque est l'effet indésirable le plus grave rapporté.

 

Tableau des effets indésirables

Le tableau 1 présente les effets indésirables rapportés par les notifications spontanées et lors des essais cliniques dans l'HPN et le SHU atypique.

 

Les effets indésirables rapportés comme très fréquents (≥ 1/10), fréquents (≥ 1/100 et < 1/10) ou peu fréquents ( 1/1000 et < 1/100) sous eculizumab sont répertoriées par classe de système d'organe et terme préféré. Pour chaque fréquence, les effets indésirables sont présentés en ordre décroissant de gravité.

 

Tableau 1 : Effets indésirables rapportés chez 302 patients inclus dans des études cliniques dans l'HPN et le SHU atypique, et après la mise sur le marché

 

Classes de systèmes d'organes

MedDRA

Très

Fréquent

( 1/10)

Fréquent

( 1/100, < 1/10)

Peu Fréquent

( 1/1000, < 1/100)

Infections et infestations

 

Septicémie à

ningocoque, Infection à

Aspergillus Arthrite

bactérienne, Infection des voies respiratoires supérieures,

Rhinopharyngite, Bronchite,

Herpès labial, Infection des voies urinaires, Infection

virale

Méningite méningococcique, Infection à Neisseria, Septicémie, Choc septique,

Pneumonie, Infection des

voies respiratoires inférieures,

Infection fongique, Infection à Haemophilus influenzae, Abcès, Cellulite, Grippe, Infection gastro-intestinale, Cystite, Infection gingivale, Infection, Sinusite, Impetigo, Infection dentaire

Tumeurs bénignes, malignes et non précisées (incl. Kystes et

polypes)

 

 

Mélanome malin, Syndrome Myélodysplasique

Affections hématologiques et du système lymphatique

 

Thrombocytopénie, Leucopénie, Hémolyse*

Trouble de la coagulation, Agglutination des globules rouges, Facteur de coagulation anormal, Anémie, Lymphopénie

Affections du système immunitaire

 

Réaction anaphylactique

Hypersensibilité

Affections endocriniennes

 

 

Maladie de Basedow

Troubles du métabolisme et de la nutrition

 

Diminution de l'appétit

Anorexie

Affections psychiatriques

 

 

Dépression, Anxiété,

Insomnie, Trouble du

sommeil, Rêves anormaux, Troubles de l'humeur

Affections du système nerveux

Céphalée

Sensation vertigineuse, Dysgueusie

Syncope, Tremblement, Paresthésie

Affections oculaires

 

 

Vision floue, Irritation conjonctivale

Affections de l'oreille et du labyrinthe

 

 

Acouphène, Vertige

Affections cardiaques

 

 

Palpitation

Affections vasculaires

 

Hypotension

Hypertension artérielle accélérée, Hypertension, Hématome, Bouffées de chaleur, Trouble veineux

Affections respiratoires, thoraciques et médiastinales

 

Dyspnée,Toux, Congestion nasale, Douleur pharyngo-

laryngée, Rhinorrhée

Epistaxis, Irritation de la

gorge

Affections gastro-intestinales

 

Diarrhée, Vomissement,

Nausée, Douleur abdominale, Constipation, Dyspepsie

Péritonite, Reflux gastro­oesophagien, Météorisme abdominal, Douleur gingivale

Affections hépatobiliaires

 

 

Ictère

Affections de la peau et du tissu sous-cutané

 

Prurit, Alopécie, Eruption cutanée

Urticaire, Dermatite,

Erythème, Pétéchie, Dépigmentation cutanée, Hyperhidrose, Peau sèche

Affections musculo-squelettiques

et systémiques

 

Arthralgie, Myalgie, Spasme musculaire, Douleur osseuse,

Lombalgie, Douleur de la nuque, Douleur des extrémités

Trismus, Tuméfaction articulaire

Affections du rein et des voies urinaires

 

 

Atteinte de la fonction rénale, Hématurie, Dysurie

Affections des organes de reproduction et du sein

 

 

Erection spontanée, Dysménorrhée

Troubles généraux et anomalies au site d'administration

 

Oedème, Gêne thoracique, Fièvre, Frissons, Fatigue, Asthénie, Syndrome grippal

Douleur thoracique, Paresthésie au site de perfusion, Douleur au site d'injection, Extravasion, Sensation de chaleur

Investigations

 

Test de Coombs positif*

Augmentation ALAT (Alanine aminotransferase), ASAT (Aspartate aminotransferase), gamma-GT (Gamma-

glutamyltransferase),

Hématocrite diminué, Hémoglobine diminuée

Lésions, intoxications et complications liées aux procédures

 

 

Réaction à la perfusion

* Voir paragraphe Description de certains effets indésirables

 

Description de certains effets indésirables

Dans toutes les études cliniques sur l'HPN et le SHU atypique, l'effet indésirable le plus grave était la septicémie méningococcique (voir rubrique Mises en garde et précautions d'emploi).

Des anticorps dirigés contre Soliris ont été détectés chez 2 % des patients atteints d'HPN par un test ELISA et chez 3 % des patients atteints de SHU atypique par un test ECL. Comme avec toutes les protéines, il existe un risque d'immunogénicité.

 

Des cas d'hémolyse ont été rapportés lors d'omission ou de retard de la perfusion de Soliris dans les études cliniques dans l'HPN (voir aussi rubrique Mises en garde et précautions d'emploi).

 

Des cas de complications de MAT ont été rapportés lors d'omission ou de retard de la perfusion de Soliris dans les études cliniques dans le SHU atypique (voir aussi rubrique Mises en garde et précautions d'emploi).

 

Population pédiatrique

Chez l'enfant et l'adolescent atteints d'HPN (âgés de 11 ans à moins de 18 ans) inclus dans l'étude pédiatrique M07-005, le profil de sécurité apparait similaire à celui observé chez les patients adultes atteints d'HPN. L'effet indésirable le plus fréquent reporté dans la population pédiatrique était la céphalée.

 

Chez les patients atteints de SHU atypique, le profil de sécurité chez l'adolescent (âgé de 12 à moins de 18 ans) est cohérent avec celui observé chez l'adulte. Chez les patients pédiatriques atteints de SHU atypique (âgés de 2 mois à moins de 18 ans) inclus dans les études C08-002, C08-003, C09-001r et C10-003, le profil de sécurité apparait similaire à celui observé chez l'adulte atteint de SHU atypique. Le profil de sécurité dans les différents sous-groupes d'âge pédiatriques apparait similaire.

 

Patients atteints d'autres pathologies

Données de sécurité provenant d'autres études cliniques

Des données de sécurité supplémentaires ont été obtenues au cours de 11 études cliniques incluant 716 patients exposés à l'eculizumab et qui ont été menées dans six pathologies autres que l'HPN et le SHU atypique Un patient non vacciné avec le diagnostic de glomérulonéphropathie membraneuse idiopathique a présenté une méningite à méningocoque. En ce qui concerne les autres effets indésirables, compte tenu de toutes les études menées en double aveugle et contrôlées contre placebo chez des patients atteints de maladies autres que l'HPN (N=526 patients sous Soliris ; N=221 patients sous placebo), les effets indésirables rapportés sous Soliris avec une fréquence de 2 % ou plus que la fréquence signalée sous placebo étaient : infection des voies respiratoires supérieures, éruption cutanée et lésions.

 

Déclaration des effets indésirables suspectés

La déclaration des effets indésirables suspectés après autorisation du médicament est importante. Elle permet une surveillance continue du rapport bénéfice/risque du médicament. Les professionnels de santé déclarent tout effet indésirable suspecté via le système national de déclaration - voir Annexe V*.



publicité