publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Source RESIP-BCB
Dernière mise à jour:
07/04/2016

SPIRAMYCINE/METRONIDAZOLE MYL 0,75 MUI/125 mg

Médicament soumis à prescription médicale

Médicament générique du Rodogyl
Classe thérapeutique: Infectiologie - Parasitologie
principes actifs: Spiramycine, Métronidazole
laboratoire: Mylan

Comprimé pelliculé
Boîte de 20
Toutes les formes
5,81€* (remboursé à 65%)
*hors honoraires fixés par l'État, prix réel estimé 6,63 €
Tous les génériques

Indication

Elles procèdent de l'activité antibactérienne et des caractéristiques pharmacocinétiques de ce médicament. Elles tiennent compte à la fois des études cliniques auxquelles a donné lieu le médicament et de sa place dans l'éventail des produits antibactériens actuellement disponibles.
- Traitement curatif :
Les indications sont limitées aux infections stomatologiques aiguës, chroniques ou récidivantes :
. abcès dentaires, phlegmons, cellulites périmaxillaires, péricoronarites,
. gingivites, stomatites,
. parodontites,
. parotidites, sous-maxillites.
- Traitement préventif :
Traitement préventif des complications infectieuses locales post-opératoires en chirurgie odonto-stomatologique.
- L'efficacité dans la prévention de l'endocardite infectieuse n'a pas été démontrée.
- Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant l'utilisation appropriée des antibactériens.

Posologie SPIRAMYCINE/METRONIDAZOLE MYL 0,75 MUI/125 mg Comprimé pelliculé Boîte de 20

TRAITEMENT CURATIF :
- Adulte :
. 4 à 6 comprimés par jour en 2 ou 3 prises, au cours des repas (soit : 3 à 4,5 MUI de spiramycine et 500 à 750 mg de métronidazole).
. Dans les cas sévères, la posologie peut être portée à 8 comprimés par jour.
- Enfant :
. de 6 à 10 ans : 2 comprimés par jour (soit 1,5 MUI de spiramycine et 250 mg de métronidazole).
. de 10 à 15 ans : 3 comprimés par jour (soit 2,25 MUI de spiramycine et 375 mg de métronidazole).
TRAITEMENT PREVENTIF DES COMPLICATIONS INFECTIEUSES LOCALES POST-OPERATOIRES EN CHIRURGIE ODONTO-STOMATOLOGIQUE :
- Adulte : 4 à 6 comprimés par jour en 2 ou 3 prises, au cours des repas.
- Enfant :
. de 6 à 10 ans : 2 comprimés par jour (soit 1,5 MUI de spiramycine et 250 mg de métronidazole).
. de 10 à 15 ans : 3 comprimés par jour (soit 2,25 MUI de spiramycine et 375 mg de métronidazole).

Contre indications

CONTRE-INDIQUE :
Ce médicament NE DOIT JAMAIS ETRE UTILISE dans les cas suivants :
- hypersensibilité aux imidazolés, à la spiramycine et/ou à l'un des excipients,
- enfants de moins de 6 ans, en raison de la forme pharmaceutique.
DECONSEILLE :
- Ce médicament est GENERALEMENT DECONSEILLE en association avec le disulfirame et l'alcool ou les médicaments en contenant (voir rubrique interactions).
- De très rares cas d'anémie hémolytique ayant été rapportés chez les patients ayant un déficit en Glucose-6-Phosphate-Déshydrogénase, l'utilisation de la spiramycine dans cette population de patients n'est pas recommandée.
- Allaitement : le métronidazole et la spiramycine passant dans le lait maternel, éviter l'administration de ce médicament pendant l'allaitement.

Effets indésirables Spiramycine/Metronidazole Myl

LIES A LA SPIRAMYCINE :
- Système gastro-intestinal :
gastralgies, nausées, vomissements, diarrhée et très rares cas de colites pseudomembraneuses.
- Peau et annexes :
. éruptions, urticaire, prurit.
. très rarement oedème de Quincke, chocs anaphylactiques.
. très rares cas de pustulose exanthématique aiguë généralisée (voir rubrique mises en garde et précautions d'emploi).
- Système nerveux central et périphérique :
paresthésies occasionnelles et transitoires.
- Manifestations hépatiques :
très rares cas d'anomalies des tests hépatiques.
- Lignée sanguine :
de très rares cas d'anémie hémolytique ont été rapportés (voir rubrique mises en garde et précautions d'emploi).
LIES AU METRONIDAZOLE :
- Système gastro-intestinal :
. troubles digestifs bénins (douleurs épigastriques, nausées, vomissements, diarrhée),
. glossite avec sensation de sécheresse de la bouche, stomatite, goût métallique, anorexie,
. exceptionnellement, cas de pancréatites réversibles à l'arrêt du traitement.
- Peau et annexes :
. bouffées congestives, prurit, éruption cutanée parfois fébrile ;
. urticaire, oedème de Quincke, exceptionnellement choc anaphylactique.
- Système nerveux central et périphérique :
. céphalées,
. neuropathies sensitives périphériques,
. convulsions, vertiges, ataxie.
- Troubles psychiatriques :
confusion, hallucinations.
- Lignée sanguine :
très rares cas de neutropénie, d'agranulocytose, et de thrombopénie.
- Manifestations hépatiques :
très rares cas d'anomalies réversibles des fonctions hépatiques et d'hépatites cholestatiques.
- Divers :
apparition d'une coloration brun-rougeâtre des urines due à la présence de pigments hydrosolubles provenant du métabolisme du produit.



publicité