publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Source RESIP-BCB
Dernière mise à jour:
07/04/2016

SPIROCTAZINE 25 mg/15 mg

Médicament soumis à prescription médicale

Médicament générique du Classe thérapeutique: Cardiologie et angéiologie
principes actifs: Spironolactone, Altizide
laboratoire: Leurquin Mediolanum

Comprimé enrobé
Boîte de 30
Toutes les formes
4,80€* (remboursé à 65%)
*hors honoraires fixés par l'État, prix réel estimé 5,62 €

Indication

- Hypertension artérielle.

- Oedèmes d' origine rénale, cardiaque et hépatique.

Posologie SPIROCTAZINE 25 mg/15 mg Comprimé enrobé Boîte de 30

Hypertension artérielle :

1/2 à 1 comprimé par jour. Le traitement est initié à la dose d' un demi-comprimé par jour; en cas d' inefficacité, après 6 à 8 semaines de traitement, la posologie est augmentée à 1 comprimé/jour.

Oedèmes d' origine cardiaque et rénale :

. traitement d' attaque : 3 à 4 comprimés par jour. Ces doses seront ensuite abaissées en fonction de la réponse du malade.

. traitement d'entretien : 1 à 2 comprimés par jour.

Oedèmes d'origine hépatique :

. traitement d'attaque : 4 à 6 comprimés par jour.

. traitement d'entretien : 1 à 2 comprimés par jour.

Dans le cas des oedèmes, ces doses seront adaptées à la réponse obtenue (diurèse, poids) et au bilan électrolytique du malade.

Contre indications

Ce médicament NE DOIT JAMAIS ETRE UTILISE en cas de :

- insuffisance rénale sévère ou aiguë notamment : anurie, dysfonctionnement rénal à évolution rapide ;

- hyperkaliémie ;

- stade terminal de l' insuffisance hépatique ;

- hypersensibilité aux sulfamides;

- hypersensibilité à la spironolactone ;

- associations à d' autres diurétiques hyperkaliémiants, aux sels de potassium (sauf en cas d ' hypokaliémie) (voir Rubrique Interactions).

- Ce médicament est généralement déconseillé chez le cirrhotique, quand la natrémie est inférieure à 125 mmol/l et chez les sujets susceptibles de présenter une acidose.

Effets indésirables Spiroctazine

Liés à la spironolactone

Ces effets indésirables ont été observés chez l' adulte :

une gynécomastie peut apparaître lors de l' utilisation de la spironolactone : son développement semble être en relation aussi bien avec la posologie utilisée qu' avec la durée de la thérapeutique ; elle est habituellement réversible à l' arrêt de l' administration de la spironolactone ; cependant, dans de rares cas elle peut persister.

D' autres effets indésirables rares et généralement réversibles à l' arrêt de la thérapeutique ont été rencontrés, il s' agit de :

- impuissance chez l' homme,

- troubles des règles chez la femme,

- intolérance digestive,

- éruption cutanée,

- somnolence,

- crampes des membres inférieurs.

Au plan biologique

Sous spironolactone, la kaliémie peut augmenter modérément. Des hyperkaliémies plus marquées sont rapportées chez l' insuffisant rénal et chez les patients sous supplémentation potassique ou sous IEC : bien que dans leur grande majorité, ces hyperkaliémies soient asymptomatiques, elles doivent être rapidement corrigées. En cas d' hyperkaliémie, le traitement par la spironolactone sera arrêté.

Ces troubles sont habituellement réversibles à l'arrêt du traitement.


Liés à l' altizide

Les effets indésirables biologiques ou cliniques sont la plupart dose-dépendants et peuvent être réduits par la recherche de la dose minimale efficace, en particulier dans l' hypertension artérielle.

Les diurétiques thiazidiques et apparentés peuvent entraîner :

Au plan biologique :

- une déplétion potassique avec hypokaliémie, notamment en cas de diurèse intensive, et particulièrement grave dans certaines populations à risque (voir Précautions d'emploi).

- une hyponatrémie avec hypovolémie à l'origine d'une déshydratation et d'une hypotension orthostatique. La perte concomitante d'ions chlore peut secondairement entraîner une alcalose métabolique compensatrice : l'incidence et l'amplitude de cet effet sont faibles.

- une élévation de l'uricémie et de la glycémie au cours du traitement : l'emploi de ces diurétiques sera soigneusement discuté chez les sujets goutteux et diabétiques.

- des troubles hématologiques, beaucoup plus rares, thrombocytopénie, leucopénie, agranulocytose, aplasie médullaire, anémie hémolytique.

- une hypercalcémie exceptionnelle.

Au plan clinique :

- en cas d'insuffisance hépatique, possibilité de survenue d'encéphalopathie hépatique (voir contre-indications et mises en garde),

- réactions d'hypersensibilité, essentiellement dermatologiques, chez des sujets prédisposés aux manifestations allergiques et asthmatiques,

- des cas de réaction de photosensibilité (peu fréquent) ont été rapportés (voir rubrique Mises en garde spéciales et précautions d'emploi).

- éruptions maculo-papuleuses, purpura, possibilité d'aggravation d'un lupus érythémateux aigu disséminé préexistant,

- nausées, constipation, vertiges, asthénie, paresthésies, céphalées, rarement constatés et cédant le plus souvent à une réduction de la posologie.

- exceptionnellement : pancréatite.

Spiroctazine existe aussi sous ces formes

Spiroctazine



publicité