publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Source RESIP-BCB
Dernière mise à jour:
07/04/2016

STREPTASE 750 000 UI

Médicament soumis à prescription médicale

Médicament générique du Classe thérapeutique: Hémostase et sang
principes actifs: Streptokinase
laboratoire: Csl Behring Gmbh

Poudre pour solution injectable
Boîte de 1 Flacon de poudre de 750000 UI
Toutes les formes

Indication

· Infarctus aigu du myocarde.

· Embolie pulmonaire aiguë massive avec instabilité hémodynamique.

Le diagnostic doit être confirmé chaque fois que cela est possible par des méthodes objectives invasives (angiographie pulmonaire) ou non invasives (scanner pulmonaire, échocardiogramme).

· Occlusion artérielle lors de traitement endovasculaire.

· Thrombose de prothèse valvulaire cardiaque.

· Désobstruction des shunts artérioveineux chez les malades hémodialysés, ayant des cathéters à demeure.

Posologie STREPTASE 750 000 UI Poudre pour solution injectable Boîte de 1 Flacon de poudre de 750000 UI

Voie intraveineuse (la voie intramusculaire est à éviter).

Dans certains cas, l'injection peut être pratiquée près du lieu de la thrombose ou de l'embolie.

Dans des conditions d'asepsie, la poudre est mise en solution dans du sérum physiologique ou du glucose isotonique.

Infarctus aigu du myocarde :

Administration par voie intraveineuse de 1 500 000 U.I. pendant 30 à 60 minutes dans 100 ml de solution saline isotonique ou de glucose à 5%.

La streptokinase doit être administrée le plus tôt possible après le début des symptômes (voir rubrique Propriétés pharmacodynamiques).

Traitement associé :

L'association streptokinase intraveineuse et aspirine per os a prouvé son efficacité dans une étude contrôlée dans laquelle l'aspirine (160 mg/j) était débutée dés que possible. Un effet additif sur la réduction de la mortalité a été constaté à un mois et à un an (Etude ISIS II).

Embolie pulmonaire aiguë massive avec instabilité hémodynamique :

Dose d'attaque: administration en perfusion intraveineuse de 250 000 U.I. dans 100 à 300 ml de solution saline isotonique ou de glucose à 5% pendant 30 minutes.

La dose d'entretien est de 100 000 U.I. par heure et est initiée immédiatement après la dose d'attaque pendant 24 heures.

Occlusion artérielle lors de traitement endovasculaire :

Voie intra-artérielle, au contact du thrombus.

Environ 5 000 U.I. / heure pendant 12 à 48 heures.

Thrombose de prothèse valvulaire cardiaque :

Dose d'attaque : administration en perfusion intraveineuse de 250 000 U.I. dans 100 à 300 ml de solution saline isotonique ou de glucose à 5 % pendant 30 minutes.

La dose d'entretien est de 100 000 U.I. par heure et est initiée immédiatement après la dose d'attaque. Cette dose d'entretien est poursuivie en fonction des résultats.

Désobstruction des shunts artérioveineux chez les hémodialysés :

5 000 à 10 000 U.I. en 20 minutes renouvelable 5 fois au maximum.

Contre indications

Ce médicament ne doit jamais être utilisé dans les situations suivantes:

· hypersensibilité ou intolérance à la streptokinase, notamment infection streptococcique en évolution.

· Comme tous les agents thrombolytiques, dans les situations à risque hémorragique élevé :

o antécédent d'hémorragie cérébrale,

o accident vasculaire cérébral d'origine ischémique au cours des 6 derniers mois,

o ulcère digestif documenté au cours des 3 derniers mois,

o intervention intra-cérébrale ou intra-rachidienne datant de moins de deux mois,

o traumatisme récent (moins de 10 jours),

o affection hémorragique connue,

o hémorragie sévère ou potentiellement dangereuse, actuelle ou récente,

o massage cardiaque externe traumatique,

o accouchement,

o intervention chirurgicale majeure,

o ponction récente d'un vaisseau non compressible (par exemple, ponction de la veine sous-clavière ou jugulaire),

o hypertension artérielle sévère non contrôlée,

o endocardite bactérienne, péricardite,

o pancréatite aiguë,

o anévrisme artériel, malformation artérielle ou veineuse,

o suspicion d'hémorragie intracrânienne,

o néoplasie intracrânienne,

o néoplasie majorant le risque hémorragique,

o hépatopathie sévère y compris insuffisance hépatique, cirrhose, hypertension portale, hépatite active,

o insuffisance rénale.

Effets indésirables Streptase

Au plan clinique :

· au décours de l'infarctus aigu du myocarde ont été rapportés :

o hypotension et/ou bradycardie,

o au moment de la désobstruction coronaire, dysrythmie spontanément résolutive (arythmie de reperfusion);

· saignements bénins au niveau des ponctions et des sites d'intervention chirurgicaux peuvent apparaître dans 3 à 4 % des cas. Ces saignements peuvent généralement être contrôlés sans arrêt du traitement. Des hémorragies importantes (dont des hémorragies cérébrales), nécessitant une transfusion, apparaissent dans environ 0,3% des cas;

· complications emboliques d'aval par mobilisation et/ou fragmentation d'un thrombus ou d'une plaque d'athérome;

· augmentation de la température 5 à 8 heures après le début de l'administration de streptokinase. En général, résolution au delà de 24 heures;

· nausées ou vomissements;

· douleur dorsale;

· réactions allergiques :

o éruption urticarienne ou érythémateuse;

o arthalgie, arthrite, vascularite;

o frissons, malaise, convulsions;

o exceptionnellement, réaction anaphylactique ou maladie sérique.

En cas de réaction allergique/anaphylactique, l'administration de streptokinase doit être immédiatement interrompue (par arrêt de la perfusion) et un traitement approprié doit être initié.

Au plan biologique :

· hyperleucocytose, lymphocytose ou plasmocytose,

· exceptionnellement, augmentation modérée des enzymes hépatiques et de la bilirubine.



publicité