publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Source RESIP-BCB
Dernière mise à jour:
07/04/2016

STRUCTOKABIVEN 870 KCAL

Médicament soumis à prescription hospitalière

Médicament générique du Classe thérapeutique: Anesthésie, réanimation, antalgiques
principes actifs: Triglycéride, Glucose, Alanine, Arginine, Glycine, Histidine, Isoleucine, Leucine, Lysine, Méthionine, Phénylalanine, Proline, Sérine, Taurine, Thréonine, Tryptophane, Tyrosine, Valine
laboratoire: Fresenius Kabi France

Emulsion injectable pour perfusion IV
Boîte de 4 Poches à trois compartiments (PE/Polypropylène) de 986 ml
Toutes les formes

Indication

Nutrition parentérale chez l'adulte quand la nutrition orale ou entérale est impossible, insuffisante ou contre-indiquée.

Posologie STRUCTOKABIVEN 870 KCAL Emulsion injectable pour perfusion IV Boîte de 4 Poches à trois compartiments (PE/Polypropylène) de 986 ml

La capacité des patients à éliminer les lipides perfusés déterminera la posologie et le débit de perfusion, Cf. Mises en garde et précautions d'emploi « Mises en garde spéciales et précautions d'emploi ».

Posologie

La dose administrée doit être individualisée en fonction de l'état clinique du patient, du poids corporel et des besoins nutritionnels.

L'utilisation de STRUCTOKABIVEN n'est pas recommandée chez l'enfant, Cf. Mises en garde et précautions d'emploi « Mises en garde spéciales et précautions d'emploi ».

Les besoins en azote pour maintenir la masse protéique corporelle dépendent de l'état clinique du patient (exemple : l'état nutritionnel et le degré de catabolisme lié au stress). Les besoins sont de 0,10 - 0,15 g d'azote/kg de poids corporel/jour pour un état nutritionnel normal ou pour un état de stress métabolique moyen. Pour les patients dans un état de stress métabolique modéré à élevé et présentant ou non une malnutrition les besoins sont de l'ordre de 0,15 - 0,25 g d'azote par kilo de poids corporel/jour (0,9-1,6 g d'acides aminés/ kg de poids corporel/ jour).

La dose de 0,10 - 0,25 g d'azote/kg de poids corporel/jour ( 0,6-1,6 g d'acides aminés/ kg de poids corporel/jour) couvre les besoins de la majorité des patients, et correspond à 13 ml - 31 ml de STRUCTOKABIVEN / kg de poids corporel/jour, ce qui équivaut pour un patient de 70 kg à 910 ml - 2000 ml de STRUCTOKABIVEN par jour. Les besoins habituellement estimés sont de 2,0 g - 6 g/ kg de poids corporel/jour pour le glucose et de 1,0- 2,0 g/ kg de poids corporel/jour pour les lipides.

Les besoins énergétiques totaux dépendent de l'état clinique du patient et sont le plus souvent compris entre 20- 30 kcal/kg de poids corporel/jour. Chez les patients obèses les apports doivent être basés sur le poids idéal estimé.

STRUCTOKABIVEN existe sous deux présentations destinées aux patients dont les besoins nutritionnels sont élevés, modérément augmentés, ou de base. Dans le cadre d'une nutrition parentérale totale, les électrolytes, les oligo-éléments et les vitamines doivent être apportés en complément.

Débit de perfusion :

Le débit de perfusion maximum pour le glucose est de 0,25 g/kg/heure, pour les acides aminés 0,1 g /kg/heure et pour les lipides 0,15 g/kg/heure.

Le débit de perfusion de cette émulsion ne doit pas dépasser 2,0 ml/kg de poids corporel/heure (correspondant à 0,25 g de glucose, 0,10 g d'acides aminés et 0,08 g de lipides /kg de poids corporel/heure).

La durée de perfusion recommandée d'une poche STRUCTOKABIVEN est de 14 à 24 heures.

Posologie journalière maximale :

La posologie journalière maximale varie en fonction de l'état clinique du patient et peut même être modifiée d'un jour à l'autre. La dose journalière maximale recommandée est de 30 ml/kg/jour.

Mode d'administration

En perfusion intraveineuse par veine centrale.

Contre indications

· Hypersensibilité aux protéines d'oeuf, de soja ou  d'arachide  ou à toute autre substance active ou excipient contenu dans le produit.

· Hyperlipémie importante.

· Insuffisance hépatique sévère.

· Troubles sévères de la coagulation sanguine.

· Anomalies congénitales du métabolisme des acides aminés.

· Insuffisance rénale sévère sans possibilité d'hémofiltration ou de dialyse.

· Etat de choc en phase aiguë.

· Hyperglycémie nécessitant l'administration de plus de 6 unités d'insuline/heure.

· Contre-Indications générales d'un traitement par perfusion :

o oedème pulmonaire aigu,

o hyperhydratation et insuffisance cardiaque décompensée.

· Déshydratation hypotonique.

· Syndrome d'activation macrophagique.

· Etats instables (par exemple : état post-traumatique sévère, diabète décompensé, phase aiguë d'infarctus du myocarde, acidose métabolique, infection sévère et coma hyperosmolaire).

Effets indésirables Structokabiven

Peu fréquents (incidence > 1/1000, <1/100)

Nausées, maux de tête, élévations de température, augmentations des enzymes hépatiques, des corps cétoniques et des triglycérides plasmatiques.

Rares (incidence >1/10 000, <1/1000)

Tachycardie, hypertension.

Très rares (<1/10 000)

Symptômes respiratoires, éruptions cutanées, douleurs dorsales, vertiges, diarrhées.

Syndrome de surcharge lipidique

L'altération de la capacité d'élimination de Structolipide peut conduire à un « syndrome de surcharge lipidique » qui peut avoir pour origine un surdosage, mais qui peut également, au débit de perfusion recommandé, être associé à une brusque modification de l'état clinique du patient, telle qu'une altération de la fonction rénale ou une infection.

Le syndrome de surcharge lipidique se caractérise par : hyperlipidémie, fièvre, infiltrations lipidiques, hépatomégalie, splénomégalie, anémie, leucopénie, thrombocytopénie , troubles de la coagulation et coma. Tous ces symptômes sont généralement réversibles si la perfusion de l'émulsion lipidique est interrompue.

Apport excessif d'acides aminés

Comme pour toute solution d'acides aminés, la solution Aminoven contenue dans STRUCTOKABIVEN peut provoquer des effets indésirables si la posologie recommandée est dépassée, tels que nausées, vomissements, frissons, sudation. L'administration d'une solution d'acides aminés peut aussi provoquer une augmentation de la température corporelle. En cas d'insuffisance rénale, une augmentation des substances azotées (ex. : créatinine, urée) peut se produire.

Apport excessif de glucose

Un dépassement de la capacité de clairance du glucose entraînera une hyperglycémie.



publicité