publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Source RESIP-BCB
Dernière mise à jour:
07/04/2016

STRUCTOLIPIDE 20 % Emulsion pour perfusion Boîte de 1 Poche de 500 ml

Conditionnement modifié ou retiré de la vente depuis le 06.02.2012

Médicament générique du Classe thérapeutique: Anesthésie, réanimation, antalgiques
principes actifs: Triglycéride
laboratoire: Fresenius Kabi France

Emulsion injectable pour perfusion IV
Toutes les formes

Indication

Apport d'énergie et d'acides gras essentiels chez les patients adultes, dans le cadre d'une nutrition parentérale.

Posologie STRUCTOLIPIDE 20 % Emulsion pour perfusion Boîte de 1 Poche de 500 ml

Posologie :
La capacité des patients à éliminer les lipides perfusés déterminera la posologie et le débit de perfusion (voir rubrique mises en garde et précautions d'emploi).
- Adultes :
. La dose habituelle est de 1-1,5 g de triglycérides par kilo de poids corporel et par jour, soit 5-7,5 ml par kilo de poids corporel et par jour généralement administrée sur 10-24 heures.
. Le débit de perfusion ne doit pas dépasser 0,75 ml par kilo de poids corporel et par heure, ce qui correspond à 0,15 g de lipides par kilo de poids corporel et par heure.
- Enfants :
La tolérance et l'efficacité chez l'enfant n'ont pas été établies.
Mode d'administration :
Structolipide doit être administré en perfusion intraveineuse dans le cadre d'une nutrition parentérale, incluant le glucose, par veine périphérique ou par cathéter veineux central.

Contre indications

CONTRE-INDIQUE :
- Cette émulsion ne doit pas être administrée dans les cas suivants :
. hypersensibilité connue aux protéines d'oeuf, de soja ou d'arachide ou à l'une des substances actives ou à l'un des excipients contenus dans le produit ;
. hyperlipémie grave ;
. insuffisance hépatique grave ;
. syndrome d'activation macrophagique ;
. état de choc aigu ;
. troubles graves de la coagulation.
- Les contre-indications à la nutrition parentérale sont en général les suivantes :
. oedème pulmonaire aigu ;
. hyperhydratation ;
. insuffisance cardiaque décompensée.
- Enfants : la tolérance et l'efficacité chez l'enfant n'ont pas été établies.
- Allaitement : aucune expérience clinique d'utilisation en cas d'allaitement n'est disponible. Les femmes traitées avec Structolipide ne doivent pas allaiter.
DECONSEILLE :
Grossesse : aucune donnée clinique sur des grossesses exposées n'est disponible concernant Structolipide. Les effets de Structolipide sur le déroulement de la conception au-delà de la période de l'organogenèse n'ont pas été étudiés chez l'animal. L'évaluation des données chez l'animal a montré une toxicité sur la fonction de reproduction. La signification clinique de ces données est inconnue. Structolipide ne devra être utilisé pendant la grossesse qu'après en avoir estimé les risques.

Effets indésirables Structolipide

- La perfusion de Structolipide peut provoquer une élévation de la température corporelle et des nausées, d'autre part une augmentation des triglycérides plasmatiques et des corps cétoniques a été également rapportée (incidence > 1% dans les études cliniques).
- Les effets indésirables en relation avec la perfusion de Structolipide sont très rares et ont été surtout rapportés lors des études cliniques.
- Troubles du métabolisme et de la nutrition :
Fréquents (> 1/100, < 1/10) : Hypertriglycéridémie. Cétose.
- Troubles du système nerveux :
Très rares (< 1/10000) : Vertiges.
- Troubles cardiaques :
Très rares (< 1/10000) : Tachycardie. Hypertension.
- Troubles respiratoires, thoraciques et médiastinaux :
Très rares (< 1/10000) : Symptômes respiratoires, tels que détresse respiratoire.
- Troubles gastro-intestinaux :
Peu fréquents (> 1/1000, < 1/100) : Diarrhées, vomissements.
- Troubles hépatobiliaires :
Très rares (< 1/10000) : Augmentation transitoire des tests de la fonction hépatique.
- Affections de la peau et du tissu sous-cutané :
Très rares (< 1/10000) : Eruption cutanée.
- Affections musculosquelettiques et du tissu conjonctif :
Peu fréquents (> 1/1000, < 1/100) : Douleur dorsale.
- Troubles généraux et anomalies au site d'administration :
. Fréquents (> 1/100, < 1/10) : Mal de tête, nausées, augmentation de la température corporelle.
. Peu fréquents (> 1/1000, < 1/100) : Frissons.
- Les tests de la fonction hépatique peuvent s'élever sous nutrition parentérale totale avec ou sans lipides.
- Syndrome de surcharge lipidique :
L'altération de la capacité d'élimination des triglycérides peut conduire à un "syndrome de surcharge lipidique" qui peut avoir pour origine un surdosage. Ce syndrome peut aussi apparaître lors d'une hypertriglycéridémie grave, même au débit de perfusion recommandé, associé à une brusque modification de l'état clinique du patient, telle qu'une altération de la fonction rénale ou une infection.
Le syndrome de surcharge lipidique se caractérise par : hyperlipémie, fièvre, infiltrations lipidiques, troubles organiques variés et coma. Les symptômes sont généralement réversibles si la perfusion de l'émulsion lipidique est interrompue.



publicité