publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Source RESIP-BCB
Dernière mise à jour:
07/04/2016

TARKA LP 180 mg/2 mg

Conditionnement modifié ou retiré de la vente depuis le 01.05.2015

Médicament générique du Classe thérapeutique: Cardiologie et angéiologie
principes actifs: Vérapamil, Trandolapril
laboratoire: Abbott France

Comprimé pelliculé à libération prolongée
Boîte de 84
Toutes les formes
40,08€* (remboursé à 65%)
*hors honoraires fixés par l'État, prix réel estimé 40,90 €

Indication

Hypertension artérielle après échec thérapeutique d'une monothérapie par un inhibiteur de l'enzyme de conversion.

Posologie TARKA LP 180 mg/2 mg Comprimé pelliculé à libération prolongée Boîte de 84

1 comprimé par jour à prendre le matin.

Contre indications

Liées au vérapamil

Ce médicament NE DOIT JAMAIS ÊTRE UTILISÉ en cas de :

· blocs auriculoventriculaires du 2e et du 3e degrés non appareillés ;

· insuffisance cardiaque non contrôlée.

· hypotension artérielle (systolique inférieure à 90 mm Hg) ;

· dysfonctions sinusales ;

· enfant, en l'absence de travaux cliniques effectués sur cette catégorie de sujets ;

· en association avec :

o le dantrolène (en perfusion),

o le sultopride (voir rubrique Interactions avec d'autres médicaments et autres formes d'interactions Interactions avec d'autres médicaments et autres formes d'interactions).

Liées au trandolapril

Ce médicament NE DOIT JAMAIS ÊTRE UTILISÉ en cas de :

· hypersensibilité au trandolapril,

· antécédent d'angio-oedème (oedème de Quincke) lié à la prise d'un inhibiteur de l'enzyme de conversion,

· insuffisance rénale sévère (clairance de la créatinine ≤ 30 ml/mn),

· 2ème et 3ème trimestre de grossesse (voir rubriques Mises en garde spéciales et précautions d'emploi et Grossesse et allaitement).

Effets indésirables Tarka LP

Liés au vérapamil

· Cardiovasculaires: hypotension, bradycardie, bloc auriculo-ventriculaire, insuffisance cardiaque congestive.

· Digestifs: essentiellement constipation.

· Des atteintes hépatiques cytolytiques et choléstatiques d'origine immuno-allergique à traduction clinique (ictère et/ou douleurs abdominales, malaise, fièvre) ou purement biologique (augmentation des transaminases et/ou des phosphatases alcalines) réversibles à l'arrêt du traitement ont été rapportées.

· Ont été rapportés: rarement, des atteintes gingivales de type gonflement léger des gencives, gingivite ou hyperplasie gingivale. Ces atteintes sont le plus souvent régressives à l'arrêt du traitement et nécessitent une hygiène bucco-dentaire soignée.

· Neurologiques : des cas exceptionnels de syndrome extrapyramidal ont été rapportés avec certains inhibiteurs calciques.

Liés au trandolapril

Au plan clinique

Ont été retrouvés:

· céphalées, asthénie, sensations vertigineuses, malaise,

· hypotension, orthostatique ou non (voir rubrique Mises en garde spéciales et précautions d'emploi),

· prurit, rash,

· nausées, dysgueusie,

· toux (voir rubrique 4..4),

· Exceptionnellement: angio-oedème (oedème de Quincke) (voir rubrique Mises en garde spéciales et précautions d'emploi).

Au plan biologique

· Augmentation modérée de l'urée et de la créatinine plasmatique, réversible à l'arrêt du traitement. Cette augmentation est plus fréquemment rencontrée en cas de sténose des artères rénales, hypertension artérielle traitée par diurétiques, insuffisance rénale.

· En cas de néphropathie glomérulaire, l'administration d'un inhibiteur de l'enzyme de conversion peut occasionner une protéinurie.

· Hyperkaliémie, habituellement transitoire.

· Une anémie (voir rubrique Mises en garde spéciales et précautions d'emploi) a été rapportée avec des inhibiteurs de l'enzyme de conversion, sur des terrains particuliers (transplantés rénaux, hémodialysés).



publicité