publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Source RESIP-BCB
Dernière mise à jour:
07/04/2016

TECHNESCAN DTPA

Médicament soumis à prescription médicale

Médicament générique du Classe thérapeutique: Produits diagnostiques ou autres produits thérapeutiques
principes actifs: Calcium diéthylènetriaminepentaacétate
laboratoire: Mallinckrodt France

Poudre pour solution injectable
Boîte de 5 Flacons multidose de 10 ml
Toutes les formes

Indication

- Ce médicament est à usage diagnostique uniquement.
- Après reconstitution avec une solution de pertechnétate [99mTc] de sodium ce produit peut être utilisé pour :
a) Par voie intraveineuse :
- scintigraphie rénale dynamique pour l'étude de la perfusion, de la fonction rénale et des voies urinaires ;
- détermination du débit de filtration glomérulaire ;
- scintigraphies cérébrales dynamiques (angioscintigraphie) et statique, lorsque la tomodensitométrie et/ou l'imagerie par résonance magnétique nucléaire ne sont pas disponibles.
b) Par inhalation sous forme d'aérosol :
scintigraphie pulmonaire de ventilation.
c) Par voie orale :
recherche de reflux gastro-oesophagien et exploration de la vidange gastrique.

Posologie TECHNESCAN DTPA Poudre pour solution injectable Boîte de 5 Flacons multidose de 10 ml

- Chez l'adulte, les activités recommandées sont les suivantes (d'autres activités peuvent se justifier) :
. Injection intraveineuse :
* détermination du débit de filtration glomérulaire à partir de prélèvements plasmatiques : 1,8 à 3,7 MBq.
* scintigraphie rénale dynamique pouvant être combinée avec la détermination du débit de filtration glomérulaire : 37 à 370 MBq.
L'imagerie séquentielle dynamique doit commencer immédiatement après l'injection. L'imagerie statique peut être faite 1 heure après l'injection.
* scintigraphie cérébrale : 185 à 750 MBq.
L'imagerie séquentielle dynamique doit commencer immédiatement après l'injection et les images statiques peuvent être obtenues 1 heure, et si nécessaire quelques heures après l'injection.
. Inhalation :
scintigraphie pulmonaire de ventilation : 500 à 1000 MBq dans le nébuliseur, pour obtenir une activité de 50 à 100 MBq dans les poumons.
. Voie orale :
recherche du reflux gastro-oesophagien et exploration de la vidange gastrique : 10 à 20 MBq.
- Posologie pédiatrique :
. Calculée en fonction de la masse corporelle selon la formule suivante :
Activité pédiatrique (MBq) = [activité adulte (MBq) x masse corporelle de l'enfant (kg)] / 70.
. Dans certains cas, le calcul en fonction de la surface corporelle est plus approprié :
Activité pédiatrique (MBq) = [activité adulte (MBq) x surface corporelle de l'enfant (m²)] / 1,73.
. Chez le très jeune enfant (jusqu'à 1 an) lorsque le pentétate de technétium [99mTc] est utilisé pour la scintigraphie rénale, une activité minimale de 20 MBq est nécessaire pour obtenir des images de qualité suffisante.

Contre indications

- Hypersensibilité connue à la substance active ou à l'un des excipients.
- Grossesse : les examens faisant appel aux radionucléides effectués chez les femmes enceintes entraînent une certaine dose de radiation pour le foetus. Ils ne seront donc réalisés pendant la grossesse que pour des raisons impératives et après avoir évalué les bénéfices attendus par rapport aux risques encourus par la mère et le foetus.
- Allaitement : si l'administration d'un produit radioactif est indispensable, le lait sera tiré avant l'injection et conservé pour être utilisé ultérieurement. L'allaitement doit être suspendu pendant au moins 12 heures après l'injection et le lait produit pendant cette période doit être éliminé. L'allaitement peut être repris lorsque l'activité dans le lait ne risque pas d'entraîner une dose de radiation pour l'enfant supérieure à 1 mSv.

Effets indésirables Technescan Dtpa

- Pour tous les patients, l'exposition aux radiations ionisantes doit être justifiée par le bénéfice diagnostique attendu. La radioactivité administrée doit être telle que l'irradiation qui en découle soit aussi faible que possible, en gardant à l'esprit la nécessité d'obtenir le diagnostic requis.
- L'exposition aux radiations ionisantes peut potentiellement induire des cancers ou développer des déficiences héréditaires. L'expérience montre que, pour ce qui est des examens diagnostiques en médecine nucléaire, la fréquence de ces effets indésirables est très faible en raison des faibles activités utilisées.
- Pour la plupart des examens de médecine nucléaire à des fins de diagnostic, la dose de radiations délivrée (DE : dose efficace) est inférieure à 20 mSv.
- Quelques cas de réactions secondaires ont été rapportés : rougeurs, vertiges, dyspnée, démangeaisons, urticaire et hypotension.

Technescan Dtpa existe aussi sous ces formes

Technescan Dtpa



publicité