publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Source RESIP-BCB
Dernière mise à jour:
07/04/2016

TEMGESIC 0,3 mg/mL

Médicament soumis à prescription médicale

Médicament générique du Classe thérapeutique: Antalgiques
principes actifs: Buprénorphine
laboratoire: Schering-Plough

Solution injectable
Boîte de 10 Ampoules de 1 mL
Toutes les formes

Indication

La buprénorphine est un antalgique majeur. Son usage doit être réservé aux situations nécessitant une sédation rapide et efficace d'une douleur intense.

Posologie TEMGESIC 0,3 mg/mL Solution injectable Boîte de 10 Ampoules de 1 mL

Voie parentérale

La voie d'administration la plus courante est la voie parentérale qui peut être intramusculaire, intraveineuse, sous-cutanée.

· En cas de douleurs aiguës, la posologie habituelle pour un adulte de 70 kg est d'une ampoule, soit 0,3 mg toutes les 6 à 8 heures. Elle peut être portée à deux ampoules si nécessaire.
Chez les malades âgés ou fragiles, il est préférable de conserver une posologie d'une ampoule toutes les 8 heures.

· Dans les douleurs chroniques, la posologie peut être d'une ampoule toutes les 12 heures.

Voie médullaire

La voie médullaire a été utilisée avec succès car elle permet d'administrer des doses plus faibles à proximité des récepteurs.

· Par voie épidurale: 1,2 à 1,5 µg/kg en solution dans de l'eau pour préparations injectables pour un volume de 7 à 8 ml.

· Par voie sous arachnoïdienne: 1,2 µg/kg en solution dans du sérum glucosé à 10 p. 100 pour un volume de 4 ml.

Contre indications

· Hypersensibilité connue à la buprénorphine ou à l'un des composants de ce médicament,

· Insuffisance respiratoire sévère,

· Insuffisance hépatocellulaire grave,

· Intoxication alcoolique aiguë et delirium tremens,

· Traitement par les agonistes morphiniques purs,

· Enfants de moins de 15 ans dans la mesure où des études systématiques n'ont pas encore été entreprises.

Effets indésirables Temgesic

Le tableau suivant comprend les effets indésirables rapportés lors des études cliniques présentés par système d'organe classe.

· Très fréquent (>1/10)

· Fréquent (>1/100, <1/10)

· Peu fréquent (>1/1.000, <1/100)

· Rare (>1/10.000, <1/1.000)

· Très rare (<1/10.000)

Affections psychiatriques

Rare:

Hallucination

Affections du système nerveux

Fréquent:

Insomnie, céphalée, lipothymie, vertige

Affections vasculaires

Fréquent:

Hypotension orthostatique

Affections respiratoires, thoraciques et médiastinales

Rare:

Dépression respiratoire ( voir rubrique Interactions avec d'autres médicaments et autres formes d'interactions )

Affections gastro-intestinales

Fréquent:

Constipation, nausée, vomissement

Troubles généraux et anomalies au site d'administration

Fréquent:

Asthénie, somnolence, sueur

Autres effets indésirables rapportés depuis la commercialisation:

Affections du système immunitaire

Réactions d'hypersensibilité telles que rash, urticaire, prurit, bronchospasme, oedème de Quincke, choc anaphylactique.

Affections hépatobiliaires

Rares élévations des transaminases et hépatites avec ictère d'évolution généralement favorable.

Chez les patients présentant une opiodépendance marquée, une première administration de buprénorphine peut produire un effet de sevrage du même type que celui de la naloxone.



publicité