publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Source RESIP-BCB
Dernière mise à jour:
07/04/2016

TEMGESIC 0,2 mg

Médicament soumis à prescription médicale

Médicament générique du Classe thérapeutique: Antalgiques
principes actifs: Buprénorphine
laboratoire: Schering-Plough

Comprimé sublingual
Boîte de 50
Toutes les formes

Indication

Douleurs intenses, en particulier:

· douleurs post-opératoires

· douleurs néoplasiques.

Posologie TEMGESIC 0,2 mg Comprimé sublingual Boîte de 50

La posologie doit être adaptée en fonction de l'intensité de la douleur.

Voie sublinguale:

Les comprimés ne doivent pas être avalés ni croqués. Ils doivent être maintenus sous la langue jusqu'à dissolution, ce qui intervient habituellement en 5 à 10 minutes.

· Chez l'adulte:
1 à 2 comprimés par prise, en moyenne 3 fois par jour.

· Chez le sujet âgé de plus de 65 ans et notamment de plus de 80 ans:
il convient de diminuer la posologie de moitié.

· Chez l'enfant de 7 à 15 ans:
6 microgrammes/kg/24 heures (voir rubrique Mises en garde spéciales et précautions d'emploi).

Contre indications

· Hypersensibilité à la buprénorphine ou à tout autre constituant du produit,

· Insuffisance respiratoire sévère,

· Insuffisance hépatocellulaire grave,

· Traitement par les agonistes morphiniques purs,

· Intoxication alcoolique aiguë et delirium tremens,

· Enfant de moins de 7 ans.

Effets indésirables Temgesic

Le tableau suivant comprend les effets indésirables rapportés lors des études cliniques présentés par système d'organe classe.

· Très fréquent (>1/10)

· Fréquent (>1/100, <1/10)

· Peu fréquent (>1/1.000, <1/100)

· Rare (>1/10.000, <1/1.000)

· Très rare (<1/10.000)

Affections psychiatriques

Rare:

Hallucination

Affections du système nerveux

Fréquent:

Insomnie, céphalée, lipothymie, vertige

Affections vasculaires

Fréquent:

Hypotension orthostatique

Affections respiratoires, thoraciques et médiastinales

Rare:

Dépression respiratoire (voir rubrique Interactions avec d'autres médicaments et autres formes d'interactions)

Affections gastro-intestinales

Fréquent:

Constipation, nausée, vomissement

Troubles généraux et anomalies au site d'administration

Fréquent:

Asthénie, somnolence, sueur

Autres effets indésirables rapportés depuis la commercialisation:

Affections du système immunitaire

Réactions d'hypersensibilité telles que rash, urticaire, prurit, bronchospasme, oedème de Quincke, choc anaphylactique.

Affections hépatobiliaires

Rares élévations des transaminases et hépatites avec ictère d'évolution généralement favorable.

Chez les patients présentant une opiodépendance marquée, une première administration de buprénorphine peut produire un effet de sevrage du même type que celui de la naloxone.



publicité