publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Source RESIP-BCB
Dernière mise à jour:
07/04/2016

TENORETIC 50 mg/12,5 mg

Médicament soumis à prescription médicale

Médicament générique du Classe thérapeutique: Cardiologie et angéiologie
principes actifs: Aténolol, Chlortalidone
laboratoire: Astrazeneca

Comprimé pelliculé sécable
Boîte de 30
Toutes les formes
5,90€* (remboursé à 65%)
*hors honoraires fixés par l'État, prix réel estimé 6,72 €

Indication

Hypertension artérielle en cas d'échec thérapeutique d'une monothérapie par diurétique ou par bêta bloquant.

Posologie TENORETIC 50 mg/12,5 mg Comprimé pelliculé sécable Boîte de 30

Un comprimé par jour, de préférence le matin.

Cependant dans les cas d'hypertension non contrôlée par cette thérapeutique, une posologie supérieure pourra être nécessaire.

En fonction du contexte clinique, le passage direct d'une monothérapie à l'association fixe peut être envisagé pour des patients présentant une pression artérielle non contrôlée.

Si nécessaire, l'ajout d'un autre antihypertenseur tel qu'un vasodilatateur peut être administré.

Populations particulières :

Sujets âgés :

La posologie est généralement plus faible pour cette population.

Enfants et adolescents de moins de 18 ans :

Il n'y a pas d'expérience chez l'enfant  et l'adolescent. En conséquence, Tenoretic ne doit pas être utilisé chez les enfants et adolescents de moins de 18 ans.

Insuffisants rénaux :

En raison des propriétés de  chlorthalidone, l'efficacité de Tenoretic est réduite en cas d'insuffisance rénale. Cette association fixe ne doit pas être administrée aux patients ayant une insuffisance rénale sévère (voir rubrique Contre-indications).

Insuffisants hépatiques :

Aucune adaptation posologique n'est nécessaire en cas d'insuffisance hépatique.

Contre indications

Hypersensibilité à l'aténolol ou la chlortalidone ou à l'un des excipients.

Liées à l'aténolol

Ce médicament NE DOIT JAMAIS être utilisé dans les cas suivants :

· Asthme et broncho-pneumopathies chroniques obstructives, dans leurs formes sévères.

· Insuffisance cardiaque non contrôlée par le traitement.

· Choc cardiogénique.

· Blocs auriculo-ventriculaires des second et troisième degrés non appareillés.

· Angor de Prinzmetal (dans les formes pures et en l'absence d'autre traitement).

· Maladie du sinus (y compris bloc sino-auriculaire).

· Bradycardie (< 45-50 contractions par minute).

· Phénomène de Raynaud et troubles artériels périphériques, dans leur forme sévère.

· Phéochromocytome non traité.

· Acidose métabolique.

· Hypotension.

· Antécédent de réaction anaphylactique.

Liées à la chlortalidone

Ce médicament NE DOIT JAMAIS être utilisé dans les cas suivants :

· Hypersensibilité aux sulfamides.

· Insuffisance rénale sévère.

· Encéphalopathie hépatique.

Ce médicament est généralement déconseillé en cas de grossesse et en cas d'allaitement et en cas d'association au lithium, au bépridil, au vérapamil et au diltiazem ( voir rubrique Interactions avec d'autres médicaments et autres formes d'interactions ).

Effets indésirables Tenoretic

Dans les études cliniques, les effets indésirables sont généralement attribuables aux actions pharmacologiques des composants de Tenoretic.

Les effets indésirables sont classés par système-organe et par fréquence, très fréquent ( ≥1/10), fréquent (> 1/100, < 1/10), peu fréquent (> 1/1000, <1/100), rare (> 1/10000, < 1/1000), très rare (< 1/10000), inconnue (ne pouvant pas être estimée avec les données disponibles).

Affections hématologiques et du système lymphatique :

Rare : purpura, thrombocytopénie, leucopénie, agranulocytose, aplasie médullaire, anémie hémolytique (liées à chlorthalidone).

Affections psychiatriques :

Peu fréquent : troubles du sommeil (de la même nature que ceux observés avec d'autres bêta-bloquants).

Rare : troubles de l'humeur, cauchemars, confusion, psychoses et  hallucinations.

Affections du système nerveux :

Rare : étourdissements, céphalées, paresthésie.

Affections oculaires :

Rare : sécheresse oculaire, troubles de la vision.

Affections cardiaques :

Fréquent : bradycardie.

Rare : aggravation d'une insuffisance cardiaque pré-existante, ralentissement de la conduction auriculo-ventriculaire, intensification d'un bloc auriculo-ventriculaire.

Affections vasculaires :

Fréquent : refroidissement des extrémités.

Rare : hypotension orthostatique pouvant être associée à une syncope, aggravation d'une claudication intermittente existante, syndrome de Raynaud.

Affections respiratoires, thoraciques et médiastinales :

Bronchospasme chez les patients asthmatiques ou ayant des antécédents d'asthme.

Affections gastro-intestinales :

Fréquent : troubles gastro-intestinaux (incluant nausées, gastralgies et vomissements liées à chlorthalidone).

Rare : sécheresse buccale.

Inconnu : constipation.

Très rare : pancréatite.

Affections hépatobiliaires :

Rare : toxicité hépatique incluant cholestase intra hépatique, pancréatite (lié à chlorthalidone). En cas d'insuffisance hépatique, possibilité de survenue d'encéphalopathie hépatique ( voir rubriques Contre-indications et Mises en garde et précautions d'emploi ).

Affections de la peau et du tissu sous-cutané :

Rare : alopécie, éruptions psoriasiformes, exacerbation de psoriasis, et éruptions cutanées.

Inconnue : réaction d'hypersensibilité essentiellement dermatologique, chez les sujets prédisposés aux manifestations allergiques et asthmatiques.

Affections des organes de reproduction et du sein :

Rare : impuissance.

Troubles généraux et anomalies au site d'administration :

Fréquent : asthénie

Investigations :

Fréquent (lié à chlorthalidone) : hyperuricémie, hyponatrémie, hypokaliémie, diminution de la tolérance au glucose.

Très rare : hypercalcémie.

Peu fréquent : élévation du taux des transaminases.

Inconnu : hypoglycémie.

Très rare : une augmentation des anticorps antinucléaires a été observée, cependant la pertinence clinique de ces données n'a pas été  démontrée. Syndrome lupique.



publicité