publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Source RESIP-BCB
Dernière mise à jour:
07/04/2016

TERBINAFINE PFIZER 250 mg

Médicament soumis à prescription médicale

Médicament générique du Lamisil
Classe thérapeutique: Dermatologie
principes actifs: Terbinafine
laboratoire: Pfizer Holding France

Comprimé sécable
Boîte de 28
Toutes les formes
29,48€* (remboursé à 65%)
*hors honoraires fixés par l'État, prix réel estimé 30,30 €
Tous les génériques

Indication

Traitement des infections fongiques de la peau causée par des dermatophytes sensibles à la terbinafine en cas de tinea corporis, tinea cruris, tinea pedis lorsque le traitement oral est estimé approprié du fait du site, de la sévérité ou l'étendue de l'infection.

Traitement de l'onychomycose causée par les dermatophytes sensibles à la terbinafine.

Il convient de suivre les recommandations officielles, concernant l'utilisation et la prescription appropriées de médicaments antifongiques.

Posologie TERBINAFINE PFIZER 250 mg Comprimé sécable Boîte de 28

Adultes :

250 mg une fois par jour. Cependant, la durée du traitement peut varier en fonction de l'infection et de sa gravité.

Durée du traitement

Les durées probables de traitement sont les suivants :

· Tinea pedis (interdigital, plantaire/de type mocassin) : 2 – 6 semaines.

· Tinea corporis ou tinea cruris : 2 – 4 semaines.

· Onychomycoses : La durée du traitement varie généralement entre 6 semaines et 3 mois. Dans la plupart des cas, un traitement de 6 semaines suffit pour l'onychomycose des ongles des doigts. En ce qui concerne l'onychomycose des ongles des orteils, 12 semaines de traitement suffisent généralement. Toutefois, les patients dont les ongles poussent lentement peuvent nécessiter un traitement plus long (6 mois ou plus). Il se peut que la résolution clinique complète n'intervienne que plusieurs mois après l'arrêt du traitement. Ce délai correspond au temps nécessaire pour la croissance d'un ongle sain.

Personnes âgées :

Rien n'indique que la posologie ou les effets indésirables des patients âgés soit différente de celles des patients plus jeunes. Il convient de considérer le risque d'insuffisance rénale ou hépatique dans ce groupe d'âge (voir rubrique Mises en garde et précautions d'emploi).

Insuffisance rénale

Les patients ayant une fonction rénale réduite (clairance à la créatinine < 50 ml/mn ou créatinine sérique > 300 µmol/l) devront prendre la moitié de la dose habituelle (voir rubrique Contre-indications).

Insuffisance hépatique

La terbinafine n'est pas recommandée chez les patients présentant une maladie hépatique chronique ou active. Dans l'éventualité où les bénéfices attendus sont supérieurs aux risques encourus, initier le traitement à dose plus faible en cas d'insuffisance hépatique. Pour les patients présentant une maladie hépatique modérée ou sévère, la clairance de la terbinafine peut être réduite (voir rubrique Propriétés pharmacocinétiques). Voir aussi la rubrique Mises en garde et précautions d'emploi à propos des patients ayant une insuffisance hépatique.

Mode d'administration :

Le comprimé doit être avalé entier avec de l'eau, accompagné ou non de nourriture.

Contre indications

Hypersensibilité à la terbinafine ou à l'un des excipients contenus dans le comprimé.

Insuffisance rénale sévère (clairance  de la créatinine < 30 ml/min).

Insuffisance hépatique sévère.

Effets indésirables Terbinafine Pfizer

Les effets indésirables sont présentés en fonction de leur fréquence :

Fréquents( ³ 1/100 à <1/10)

Peu fréquents ( ³ 1/1 000 à <1/100)

Rares ( ³ 1/10 000 à <1/1 000)

Très rares (<1/10 000)

fréquence indéterminée (ne peut être estimée sur la base des données disponibles)

Les effets indésirables suivants ont été observés :

Investigations :

Fréquents :            Niveaux enzymatiques hépatiques augmentés (voir rubrique Mises en garde et précautions d'emploi).

Troubles des systèmes sanguin et lymphatique :

Très rares :            Agranulocytose, neutropénie, thrombopénie.

Troubles du système nerveux :

Fréquents :            Céphalées.

Rares :                  Somnolence, hypoesthésie, paresthésie.

Très rares :            Vertiges.

Troubles gastro-intestinaux :

Fréquents :            Pesanteur gastrique, douleurs abdominales modérées, diarrhées, dyspepsie, nausées.

Peu fréquents :      Agueusie ou dysgeusie (facteurs de risque : personnes de plus de 65 ans et indice de masse corporelle faible), généralement réversibles dans les semaines ou les mois qui suivent l'arrêt du traitement.

De très rares cas de troubles prolongés du goût ont été rapportés, conduisant parfois à une diminution de l'alimentation et une perte significative de poids.

Anomalies de la peau et des tissus sous-cutanés :

Très fréquents :     Eruptions, urticaire.

Très rares :            Des réactions cutanées sévères ont été rapportées (ex. syndrome de Stevens-Johnson, épidermolyse bulleuse toxique, photosensibilité et oedème de Quincke). En cas de développement d'éruptions cutanées progressives, il est nécessaire d'interrompre le traitement.

                            Eruption psoriasiforme ou exacerbation du psoriasis.

                            Perte des cheveux (bien qu'une relation de cause à effet n'ait pas été établie).

Troubles musculo-squelettiques, des tissus conjonctifs et des os :

Très fréquents :     Arthralgie et myalgie.

Ces symptômes peuvent apparaître dans le cadre d'une réaction d'hypersensibilité en association avec des réactions allergiques cutanées.

Troubles du métabolisme et de la nutrition :

Fréquents :            Anorexie (perte de l'appétit).

Troubles généraux et réactions au site d'administration :

Rares :                  Fatigue, malaise.

Troubles du système immunitaire :

Rares :                  Apparition de réactions allergiques (incluant l'anaphylaxie).

Très rares :            Manifestation ou aggravation du lupus érythémateux cutané ou systémique.

Troubles hépatobiliaires :

Rares :                         Dysfonctionnement hépatobiliaire et plus particulièrement cholestase. Dans de rares cas, insuffisance hépatique pouvant parfois conduire à la transplantation hépatique ou être létale (rubrique Mises en garde et précautions d'emploi).

Troubles de l'appareil reproducteur et anomalies mammaires :

Très rares :            Troubles menstruels, hémorragie intermenstruelle.

Troubles psychiatriques :

Très rares :            Anxiété, dépression.

Terbinafine Pfizer existe aussi sous ces formes

Terbinafine Pfizer

Voir aussi les génériques de Lamisil

Terbinafine Mylan

Terbinafine Qualimed

Terbinafine EG

Terbinafine Zentiva

Fungster GÉ

Terbinafine Ranbaxy

Terbinafine Ratiopharm

Terbinafine Biogaran

Terbinafine Sandoz

Terbinafine Almus

Terbinafine Teva

Terbinafine Zydus

Terbinafine Alter

Terbinafine Arrow

Terbinafine Evolugen

Terbinafine Actavis

Terbinafine Bailleul

Terbinafine Pfizer

Terbinafine Rpg

Terbinafine Cristers

Terbinafine Isomed



publicité