publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Source RESIP-BCB
Dernière mise à jour:
07/04/2016

TETRAVAC ACELLULAIRE

Conditionnement modifié ou retiré de la vente depuis le 20.07.2006

Médicament générique du Classe thérapeutique: Infectiologie - Parasitologie
principes actifs: Anatoxine diphtérique, Anatoxine tétanique, Antigènes de Bordetella pertussis :, Anatoxine de Bordetella pertussis, Hémagglutinine filamenteuse, Virus poliomyélitique type 1, Virus poliomyélitique type 2, Virus poliomyélitique type 3
laboratoire: Sanofi Pasteur Msd

Suspension injectable
Boîte de 1 Seringue préremplie avec aiguille de 0,5 ml
Toutes les formes
15,27€* (remboursé à 65%)
*hors honoraires fixés par l'État, prix réel estimé 16,09 €

Indication

Ce vaccin est indiqué dans la prévention conjointe de la diphtérie, du tétanos, de la coqueluche et de la poliomyélite :
- en primovaccination chez les nourrissons à partir de l'âge de 2 mois,
- en rappel, un an après la primovaccination au cours de la deuxième année de vie
Ce vaccin peut être associé ou combiné au vaccin Haemophilus influenzae type b conjugué (Act-HIB).
- en rappel tardif à l'âge de 11-13 ans.

Posologie TETRAVAC ACELLULAIRE Suspension injectable Boîte de 1 Seringue préremplie avec aiguille de 0,5 ml

Posologie :
- Primovaccination : 3 injections espacées d'un mois soit, en suivant le calendrier officiel, à l'âge de 2, 3, 4 mois.
- Rappel : 1 injection un an après la primovaccination soit, en général, entre 16 et 18 mois.
En primovaccination et lors de la 1ère dose de rappel, ce vaccin pourra être administré en reconstituant le vaccin Haemophilus influenzae type b conjugué (Act-HIB) ou administré simultanément avec ce même vaccin, en deux sites d'injection séparés.
- Rappel tardif : 1 injection de rappel à l'âge de 11-13 ans.
Mode d'administration :
Administrer par voie intramusculaire.
L'administration se fera de préférence dans la face antérolatérale de la cuisse (tiers moyen) chez le nourrisson et dans la région deltoïdienne chez l'enfant de 11-13 ans.

Contre indications

- Hypersensibilité aux substances actives, à l'un des excipients, à la néomycine, à la streptomycine et à la polymyxine B.
- Réactions d'hypersensibilité immédiates consécutives à une injection précédente (urticaire généralisée, oedème de Quincke, choc anaphylactique).
- Encéphalopathies évolutives convulsivantes ou non.
- Forte réaction survenue dans les 48 heures suivant une injection vaccinale antérieure :
. Fièvre supérieure ou égale à 40°C.
. Syndrome du cri persistant.
. Convulsion fébrile ou non fébrile.
. Syndrome d'hypotonie-hyporéactivité.
Dans ces cas, il convient de poursuivre la vaccination avec un vaccin ne comportant pas la valence coquelucheuse.
- Ne pas injecter par voie intravasculaire : s'assurer que l'aiguille ne pénètre pas dans un vaisseau sanguin. Ne pas injecter par voie intradermique.

Effets indésirables Tetravac Acellulaire

- Réactions locales à type de douleur, érythème, induration au point d'injection dans les 48 h suivant l'administration.
- Réactions générales à type de fièvre parfois > 40°C, irritabilité, somnolence, troubles du sommeil et de l'alimentation, diarrhée, vomissements, cris inconsolables et prolongés.
Plus rarement des urticaires, des éruptions cutanées, des convulsions avec ou sans fièvre, dans les 48 h suivant l'administration ont été observées.
Des épisodes d'hypotonie ou d'hypotonie-hyporéactivité ont été rapportés.
- Des réactions oedémateuses des membres inférieurs ont été rapportées lors de l'administration de vaccins contenant la valence Haemophilus influenzae type b conjugué. Ces réactions peuvent survenir lors de l'administration de TETRAVAC-ACELLULAIRE en combinaison avec un vaccin Haemophilus influenzae type b conjugué (reconstitution du lyophilisat de ce dernier avec TETRAVAC-ACELLULAIRE). Il s'agit d'un oedème avec cyanose ou purpura fugace atteignant tout le membre vacciné et quelquefois le membre controlatéral, apparaissant dans les heures suivant la vaccination, pouvant durer plusieurs heures et disparaissant spontanément sans séquelles. Ces réactions s'accompagnent quelquefois de fièvre, de douleur et de pleurs.



publicité