publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Source RESIP-BCB
Dernière mise à jour:
07/04/2016

TILCOTIL 20 mg

Médicament soumis à prescription médicale

Médicament générique du Classe thérapeutique: Anti-inflammatoires
principes actifs: Ténoxicam
laboratoire: Meda Pharma

Suppositoire
Boîte de 10
Toutes les formes
5,82€* (remboursé à 30%)
*hors honoraires fixés par l'État, prix réel estimé 6,64 €

Indication

Elles procèdent de l'activité anti-inflammatoire du ténoxicam, de l'importance des manifestations d'intolérance auxquelles le médicament donne lieu et de sa place dans l'éventail des produits anti-inflammatoires actuellement disponibles.
Elles sont limitées au :
- traitement symptomatique au long cours :
. des rhumatismes inflammatoires chroniques notamment polyarthrite rhumatoïde, spondylarthrite ankylosante ou syndromes apparentés, tels que syndrome de Fiessinger-Leroy-Reiter et rhumatisme psoriasique,
. de certaines arthroses douloureuses et invalidantes.
- traitement symptomatique de courte durée des poussées aiguës des :
. rhumatismes abarticulaires et affections aiguës post-traumatiques de l'appareil locomoteur, telles que périarthrites scapulo-humérales, tendinites, bursites,
. arthroses.

Posologie TILCOTIL 20 mg Suppositoire Boîte de 10

Voie rectale. Réservé à l'adulte et l'enfant à partir de 16 ans.
- 1 suppositoire à 20 mg, soit 20 mg de ténoxicam par jour.
- L'administration de doses supérieures à 20 mg de ténoxicam augmente le risque d'effets indésirables, sans gain net d'efficacité. La dose quotidienne totale de ténoxicam, administrée sous quelque forme que ce soit, ne doit pas dépasser la dose maximale recommandée de 20 mg par jour.
- Le choix de l'utilisation de la voie rectale ou orale n'est déterminé que par la commodité d'administration du médicament.
- Le traitement par voie rectale ne doit pas dépasser 10 jours. Le relais sera pris par voie orale, si nécessaire.

Contre indications

CONTRE-INDIQUE :
- Allergie avérée au ténoxicam et aux substances d'activité proche : la survenue de crise d'asthme peut être observée chez certains sujets, notamment allergiques à l'aspirine.
- ulcère gastroduodénal en évolution,
- insuffisance hépatique sévère,
- insuffisance rénale sévère,
- sigmoïdites et colites évolutives,
- enfant de moins de 16 ans,
- antécédents de rectites ou de rectorragies.
- ce médicament est contre-indiqué à partir du 6ème mois de la grossesse : au cours du 3ème trimestre, tous les inhibiteurs de synthèse des prostaglandines peuvent exposer le foetus à une toxicité cardiopulmonaire (hypertension pulmonaire avec fermeture prématurée du canal artériel), un dysfonctionnement rénal pouvant aller jusqu'à l'insuffisance rénale avec oligohydramnios ; la mère et l'enfant, en fin de grossesse, à un allongement éventuel du temps de saignement. En conséquence, en dehors d'utilisations obstétricales extrêmement limitées, et qui justifient une surveillance spécialisée, la prescription d'AINS est contre-indiquée à partir du 6ème mois.
DECONSEILLE :
- Ce médicament ne doit généralement pas être utilisé en cas d'association avec :
. les anticoagulants oraux,
. d'autres AINS (y compris les salicylés à partir de 3 g/jour chez l'adulte),
. l'héparine,
. le lithium,
. le méthotrexate à partir de 15 mg/semaine,
. la ticlopidine (voir interactions).
- Allaitement : les AINS passant dans le lait maternel, par mesure de précaution, il convient d'éviter de les administrer chez la femme qui allaite.

Effets indésirables Tilcotil

- Effets gastro-intestinaux : ont été rapportés des troubles gastro-intestinaux à type de nausées, vomissements, gastralgies, troubles du transit, ulcères, perforations, hémorragies digestives. Celles-ci sont d'autant plus fréquentes que la posologie utilisée est élevée.
- Réactions d'hypersensibilité :
. dermatologiques : éruptions, rash, prurit,
. respiratoires : la survenue de crise d'asthme a été observée chez certains sujets allergiques à l'aspirine et aux autres anti-inflammatoires non stéroïdiens.
- Effets sur le système nerveux central : très rares cas de troubles neurosensoriels (vertiges, céphalées).
- Des modifications biologiques ont pu être observées :
- hépatiques : possibilité d'augmentation des transaminases, phosphatases alcalines ou gamma GT.
- rénales : rares élévations modérées de la créatininémie.
- hématologiques : thrombopénie et leucopénie modérées, exceptionnellement agranulocytose.
- Réactions cutanées :
ont été rapportés de rares cas de réaction cutanée bulleuse, à type d'érythème polymorphe, d'ectodermose pluri-orificielle ou de nécrolyse épidermique (Stevens-Johnson, Lyell).



publicité