publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Source RESIP-BCB
Dernière mise à jour:
07/04/2016

TOPOTECAN KABI 1 mg/ml 4 mg

Médicament soumis à prescription médicale

Médicament générique du Classe thérapeutique: Cancérologie et hématologie
principes actifs: Topotécan
laboratoire: Fresenius Kabi Oncology

Poudre pour solution à diluer pour perfusion IV
Boîte de 1 Flacon de 4 mg
Toutes les formes

Indication

Topotecan kabi en monothérapie est indiqué dans le traitement :

· des patientes atteintes d'un cancer métastatique de l'ovaire après l'échec du traitement de première ligne ou du traitement ultérieur,

· des patients présentant une récidive de cancer du poumon à petites cellules (CPPC) et chez qui la reprise du traitement de première ligne n'est pas jugée appropriée (voir rubrique Propriétés pharmacodynamiques).

En association avec le cisplatine, le topotécan est indiqué chez les patientes atteintes d'un cancer du col de l'utérus en rechute après radiothérapie ou atteintes d'une tumeur de stade IVB. Chez les patientes précédemment exposées au cisplatine, un intervalle libre de traitement suffisant doit être respecté afin de justifier l'administration de cette association (voir rubrique Propriétés pharmacodynamiques).

Posologie TOPOTECAN KABI 1 mg/ml 4 mg Poudre pour solution à diluer pour perfusion IV Boîte de 1 Flacon de 4 mg

L'utilisation du topotécan doit être réservée aux services spécialisés dans l'administration des chimiothérapies cytotoxiques et ne doit se faire que sous le contrôle d'un médecin ayant l'expérience des chimiothérapies (voir rubrique Instructions pour l'utilisation, la manipulation et l'élimination).

En cas d'association avec le cistapline, le Résumé des Caractéristiques du Produit du cisplatine doit être consulté.

Avant l'administration du premier cycle de topotécan, les patients doivent avoir un nombre initial de polynucléaires neutrophiles ≥ 1,5 x 109/l, un nombre de plaquettes ≥ 100 x 109/l et un taux d'hémoglobine ≥ 9 g/dl (après transfusion, le cas échéant).

TOPOTECAN KABI doit être reconstitué puis dilué avant d'être utilisé (voir rubrique Instructions pour l'utilisation, la manipulation et l'élimination).

Cancer de l'ovaire et cancer du poumon à petites cellules

Posologie initiale

La dose recommandée de topotécan est de 1,5 mg/m² de surface corporelle par jour, administrée en 30 minutes par perfusion intraveineuse, tous les jours pendant 5 jours consécutifs, avec un intervalle de 3 semaines entre chaque cycle. Si le traitement est bien toléré, il pourra être poursuivi jusqu'à progression de la maladie (voir rubriques Effets indésirables et Propriétés pharmacodynamiques).

Posologies ultérieures

Le topotécan ne doit pas être réadministré avant que le nombre de polynucléaires neutrophiles soit ≥ 1 x 109/l, celui des plaquettes ≥ 100 x 109/l et le taux d'hémoglobine ≥ 9 g/dl (après transfusion, le cas échéant).

La pratique médicale usuelle en oncologie pour la prise en charge d'une neutropénie consiste soit à administrer le topotécan en association avec d'autres médicaments (par exemple G-CSF), soit à diminuer la dose afin de maintenir le nombre des neutrophiles.

Si l'option choisie a été de réduire la dose chez les patientes présentant une neutropénie sévère (nombre de neutrophiles < 0,5 x 109/l) depuis 7 jours ou plus, ou ayant une neutropénie sévère associée à de la fièvre ou à une infection ou chez les patientes dont le traitement a été retardé à cause d'une neutropénie, la dose doit être réduite par paliers de 0,25 mg/m²/jour à 1,25 mg/m²/jour (voire à 1,0 mg/m²/jour si besoin).

Les doses doivent être diminuées de la même façon si le nombre des plaquettes devient inférieur à 25 x 109/l. Dans les essais cliniques, le topotécan était interrompu quand une dose était réduite à 1,0 mg/m²/jour et devait être encore diminuée pour contrôler les effets indésirables.

Cancer du col de l'utérus

Posologie initiale

La dose recommandée de topotécan est de 0,75 mg/m²/jour, administrée en 30 minutes par perfusion intraveineuse les jours 1, 2 et 3. Le cisplatine est administré par perfusion intraveineuse le jour 1 à la dose de 50 mg/m²/jour et après la dose de topotécan. Ce schéma thérapeutique est répété tous les 21 jours pendant 6 cycles ou jusqu'à progression de la maladie.

Posologies ultérieures

Le topotécan ne doit pas être réadministré avant que le nombre de neutrophiles soit ≥ 1,5 x 109/l, celui des plaquettes ≥ 100 x 109/l et le taux d'hémoglobine ≥ 9 g/dl (après transfusion si nécessaire).

La pratique médicale usuelle en oncologie pour la prise en charge d'une neutropénie consiste soit à administrer le topotécan en association avec d'autres médicaments (par exemple G-CSF), soit à diminuer la dose afin de maintenir le nombre de neutrophiles.

Si l'option choisie a été de réduire la dose chez les patientes présentant une neutropénie sévère (nombre de neutrophiles < 0,5 x 109/l) pendant 7 jours ou plus, ou ayant une neutropénie sévère associée à une fièvre ou à une infection ou chez les patientes dont le traitement a été retardé à cause d'une neutropénie, la dose doit être diminuée de 20% jusqu'à 0,60 mg/m²/jour pour les cycles suivants (voire jusqu'à 0,45 mg/m²/jour si besoin).

Les doses doivent être diminuées de la même façon si le nombre des plaquettes devient inférieur à 25 x 109/l.

Posologie chez les patients insuffisants rénaux

Monothérapie (cancer de l'ovaire et cancer du poumon à petites cellules)

Les données existantes sont insuffisantes pour recommander une posologie chez les patients ayant une clairance de la créatinine < 20 ml/min. Les données disponibles indiquent que la dose doit être diminuée chez les patients atteints d'insuffisance rénale modérée. La dose recommandée de topotécan en monothérapie chez les patients atteints d'un cancer de l'ovaire ou d'un cancer du poumon à petites cellules et dont la clairance de la créatinine est comprise entre 20 et 39 ml/min est de 0,75 mg/m²/jour pendant 5 jours consécutifs.

Traitement en association (cancer du col de l'utérus)

Dans les études cliniques du topotécan associé au cisplatine dans le traitement du cancer du col de l'utérus, le traitement n'était instauré que chez les patientes ayant une créatininémie £ 1,5 mg/dl. Il est recommandé, si la créatininémie dépasse 1,5 mg/dl au cours du traitement par l'association topotécan/cisplatine, de consulter le Résumé des Caractéristique du Produit (RCP) du cisplatine pour obtenir un avis sur la réduction de la dose ou la poursuite du traitement. En cas d'arrêt du cisplatine, les données relatives à la poursuite du topotécan en monothérapie chez les patientes atteintes d'un cancer du col de l'utérus sont insuffisantes.

Enfants

L'expérience chez les enfants est limitée et aucune recommandation de traitement dans la population pédiatrique ne peut donc être faite (voir rubriques Propriétés pharmacodynamiques et Propriétés pharmacocinétiques).

Contre indications

Topotecan kabi est contre-indiqué chez les patients :

· qui ont des antécédents d'hypersensibilité sévère à la substance active ou à l'un des excipients ;

· qui allaitent (voir rubrique Grossesse et allaitement) ;

· qui présentent une myélosuppression sévère avant le début du premier cycle, traduite par un nombre initial de neutrophiles < 1,5 x 109/l et/ou un nombre de plaquettes < 100 x 109/l.

Effets indésirables Topotecan Kabi 1 MG/ML

Dans les études de détermination de dose réalisées chez 523 patientes en rechute d'un cancer de l'ovaire et 631 patients en rechute d'un cancer du poumon à petites cellules, la toxicité hématologique du topotécan en monothérapie est dose limitante. La toxicité était prévisible et réversible. Aucun signe de cumulation de la toxicité hématologique et non hématologique n'a été observé.

Le profil d'effets indésirables du topotécan associé au cisplatine dans les études du cancer du col de l'utérus concorde avec celui observé avec le topotécan seul. La toxicité hématologique globale est moindre chez les patientes recevant le topotécan en association avec le cisplatine qu'avec le topotécan en monothérapie, mais plus élevée qu'avec le cisplatine seul. 

D'autres effets indésirables ont été observés en cas d'association du topotécan avec le cisplatine, mais ils ont été observés avec le cisplatine en monothérapie et n'ont pas été imputés au topotécan. Le RCP du cisplatine doit être consulté pour avoir une liste complète des effets indésirables qui lui sont associés.

Les données de sécurité relatives au topotécan en monothérapie sont présentées ci-après.

Dans la liste ci-dessous, les effets indésirables sont présentés par classe de systèmes d'organes et par fréquence absolue (ensemble des événements rapportés). Les conventions de fréquence sont les suivantes : très fréquent (≥ 1/10), fréquent (≥ 1/100, < 1/10), peu fréquent (≥ 1/1000, < 1/100), rare (≥ 1/10000, < 1/1000), très rare (< 1/10000), fréquence indéterminée (ne peut être estimée sur la base des données existantes).

Au sein de chaque catégorie de fréquence, les effets indésirables sont présentés par ordre de sévérité décroissante.

Infections et infestations

Très fréquent : infection.

Fréquent : septicémie.

Affections hématologiques et du système lymphatique

Très fréquent : neutropénie fébrile, neutropénie (voir Affections gastro-intestinales), thrombocytopénie, anémie, leucopénie.

Affections du système immunitaire

Fréquent : réaction d'hypersensibilité, y compris éruption cutanée.

Rare : réaction anaphylactique, angioedème, urticaire.

Affections du métabolisme et de la nutrition

Très fréquent : anorexie (qui peut être sévère).

Affections respiratoires, thoraciques et médiastinales

Rare : pathologie pulmonaire interstitielle.

Affections gastro-intestinales

Très fréquent : nausées, vomissements et diarrhée (tous ces effets peuvent être sévères), constipation, douleurs abdominales* et mucites.

*Des cas de colite neutropénique, parfois mortels, ont été rapportés en tant que complication d'une neutropénie induite par le topotécan (voir rubrique Mises en garde et précautions d'emploi).

Affections hépato-biliaires

Fréquent : hyperbilirubinémie.

Affections de la peau et du tissu sous-cutané

Très fréquent : alopécie.

Fréquent : prurit.

Troubles généraux et anomalies au site d'administration

Très fréquent : fièvre, asthénie, fatigue.

Fréquent : malaise.

Très rare : extravasation*.

*Quelques très rares cas d'extravasation ont été rapportés. Les réactions ont été d'intensité légère et n'ont généralement pas requis de traitement spécifique.

Les effets indésirables ci-dessus peuvent survenir avec une plus grande fréquence chez les patients ayant un faible indice de performance (voir rubrique Mises en garde et précautions d'emploi).

Les fréquences associées aux effets indésirables hématologiques et non hématologiques ci-dessous correspondent aux rapports d'effets indésirables dont la relation avec le traitement par le topotécan est jugée certaine ou possible.

Effets hématologiques

Neutropénie : sévère (nombre de neutrophiles < 0,5 x 109/l) au cours du cycle 1 a été observée chez 55% des patients, d'une durée ≥ 7 jours chez 20% et, au total, chez 77% (39% des cycles). En association avec une neutropénie sévère, une fièvre ou une infection s'est produite chez 16% des patients au cours du cycle 1 et au total chez 23% des patients (6% des cycles). Le délai médian de survenue d'une neutropénie sévère a été de 9 jours et la durée médiane de 7 jours. La neutropénie sévère a persisté plus de 7 jours dans 11% des cycles au total. Chez l'ensemble des patients traités dans les essais cliniques (comprenant ceux atteints de neutropénie sévère et ceux qui n'ont pas fait de neutropénie sévère), 11% (4% des cycles) ont été fébriles et 26% (9% des cycles) ont développé une infection. De plus, 5% de l'ensemble des patients traités (1% des cycles) ont fait une septicémie (voir rubrique Mises en garde et précautions d'emploi).

Thrombocytopénie : sévère (nombre de plaquettes inférieur à 25 x 109/l) chez 25% des patients (8% des cycles), modérée (plaquettes comprises entre 25,0 et 50,0 x 109/l) chez 25 % des patients (15% des cycles). Le délai médian de survenue d'une thrombopénie sévère a été de 15 jours et la durée médiane de 5 jours. Des transfusions de plaquettes ont été pratiquées dans 4% des cycles. Les rapports de séquelles significatives d'une thrombopénie, y compris le décès par hémorragie tumorale, ont été peu fréquents.

Anémie : modérée à sévère (Hb £ 8,0 g/dl) chez 37% des patients (14% des cycles). Des transfusions de concentrés globulaires ont été réalisées chez 52% des patients (21% des cycles).

Effets non hématologiques

Les effets indésirables non hématologiques le plus souvent rapportés ont été d'ordre gastro-intestinal tels que nausées (52%), vomissements (32%), diarrhée (18%), constipation (9%) et inflammation des muqueuses (15%). La fréquence des nausées, vomissements, diarrhée et inflammation muqueuse sévère (grade 3 ou 4) a été respectivement de 4%, 3%, 2% et 1%.

Des douleurs abdominales modérées ont également été rapportées chez 4% des patients.

Une fatigue a été observée chez 25% et une asthénie chez 16% environ des patients recevant du topotécan. La fréquence de la fatigue et de l'asthénie sévères (grade 3 ou 4) a été respectivement de 3% et 3%.

Une alopécie totale ou prononcée a été observée chez 30% des patients et une alopécie partielle chez 15%.

Les autres événements sévères survenus chez des patients et jugés imputables ou probablement imputables au topotécan ont été l'anorexie (12%), le malaise (3%) et l'hyperbilirubinémie (1%).

De rares cas de réaction d'hypersensibilité à type d'éruption cutanée, d'urticaire, d'oedème angioneurotique et de réaction anaphylactique ont été rapportés. Dans les essais cliniques, une éruption cutanée a été rapportée chez 4% des patients et un prurit chez 1,5%.

Topotecan Kabi 1 MG/ML existe aussi sous ces formes

Topotecan Kabi 1 MG/ML



publicité